Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

joseph adolphe GANDY

[933]. GANDY, Joseph-Adolphe, archevêque de Pondichéry, naquit le 25 février 1839 à Sainte-Anne d'Estrablin, qui à cette époque faisait partie de la commune de Chatonnay (Isère) ; il fit ses études au séminaire de La Côte-Saint-André et au grand séminaire de Grenoble, où il fut ordonné prêtre le 13 juillet 1862. Après avoir été pendant deux ans vicaire à Saint-Symphorien d'Ozon, il entra au Séminaire des M.-E. le 7 août 1866.
Add this
    [933]. GANDY, Joseph-Adolphe, archevêque de Pondichéry, naquit le 25 février 1839 à Sainte-Anne d'Estrablin, qui à cette époque faisait partie de la commune de Chatonnay (Isère) ; il fit ses études au séminaire de La Côte-Saint-André et au grand séminaire de Grenoble, où il fut ordonné prêtre le 13 juillet 1862. Après avoir été pendant deux ans vicaire à Saint-Symphorien d'Ozon, il entra au Séminaire des M.-E. le 7 août 1866.
    Il partit le 15 mars 1867 pour Pondichéry où il fut d'abord professeur. Mgr Laouënan l'envoya en décembre 1870 dans le district de Cottapaleam, et en 1872, dans celui de Coneripatty où il demeura quinze ans. Malgré bien des difficultés, il y établit une colonie de chrétiens de caste, construisit un presbytère, et jeta les fondements d'une église (Eglise, grav., Hist. miss. Inde, v, p. xli) ; il se multiplia pendant la famine de 1876-1877.
    Choisi comme coadjuteur, il fut nommé évêque de Tricala le 16 mars 1883, et sacré le 9 septembre de la même année à Pondichéry. Il fit alors pendant quelque temps le cours de théologie au grand séminaire, puis s'occupa de l'administration des districts, et employa dix années à visiter entièrement la mission, dont il prit une connaissance complète. En 1889, le 15 janvier, il devint archevêque de Claudianopolis, et le 29 septembre 1892, il succéda à l'archevêque de Pondichéry, Mgr Laouënan, décédé. La statistique de la mission offrait à cette époque les chiffres suivants : 217 562 catholiques, 88 missionnaires, 34 prêtres indigènes, 160 catéchistes, 1 séminaire avec 47 élèves, 161 écoles et 3 collèges renfermant 7 799 élèves.
    L'archevêque s'occupa avec une particulière sollicitude de l'œuvre du clergé indigène et de la conversion des païens, en conformité avec l'instruction Cum postremis (Acta S. Sedis, xxv, p. 513) du 19 mars 1893. Chaque année on compta de 3 000 à 5 500 baptêmes de païens. La vie chrétienne fit des progrès considérables, si l'on en juge par le nombre des communions, qui de 243 045 en 1892 s'éleva à 376 622 en 1899.
    Sous son administration, le séminaire de Pondichéry devint le séminaire central des diocèses de l'Inde confiés à la Société des M.-E.
    Gandy demanda et obtint la division de son diocèse. Le Souverain Pontife Léon XIII en détacha, le 1er septembre 1899, la partie méridionale qui forma le diocèse de Kumbakônam (Voir BOTTERO).
    Pondichéry garda 133 771 catholiques, 79 missionnaires, 27 prêtres indigènes, 83 catéchistes, 88 écoles, et 3 collèges avec 7 351 élèves.
    Au mois de juillet 1908, les évêques de la province ecclésiastique de Pondichéry se réunirent pour traiter de plusieurs questions d'administration générale ; quoique très fatigué, Mgr Gandy y joua un rôle actif. Il mourut à Yercaud le 25 mars 1909 et fut enterré à Pondichéry.
    \ Durant ses 42 ans de mission, il a toujours été sur la brèche, toujours au travail ; n'ayant en vue que le bien des âmes et la sainte volonté de Dieu, se mortifiant, jeûnant, travaillant sans cesse à sa sanctification pour être de plus en plus le forma gregis ; il nous a laissé l'exemple des plus belles vertus. "
    Armes. - D'or aux SS. Cœurs accolés de gueules, surmontés l'un d'une croix d'argent, l'autre d'un lis du même.
    Devise. - Dominare nostri tu et filius tuus.
    Notes bio-bibliographiques. - C.-R., 1883, p. 105 ; 1884, p. 132 ; 1885, p. 125 ; 1888, p. 172 ; 1890, p. 185 ; 1891, p. 208 ; 1892, p. 224 ; 1893, p. 236 ; 1894, p. 266 ; 1895, p. 291 ; 1896, pp. 257, 287 ; 1897, p. 240 ; 1898, p. 227 ; 1899, pp. 257, 287 ; 1900, p. 220 ; 1901, p. 226 ; 1902, p. 249 ; 1904, p. 290 ; 1905, p. 241 ; 1906, p. 228 ; 1907, p. 268 ; 1908, p. 235.
    A. P. F., lxxxi, 1909, p. 285. - M. C., xv, 1883, pp. 137, 422 ; Ib., Son sacre, p. 545 ; xvii, 1885, Sa première tournée pastorale, p. 207 ; xxi, 1889, p. 87 ; xxiii, 1891, p. 445 ; xxv, 1893, pp. 49, 52 ; xxx, 1898, pp. 169, 351, 507 ; xxxii, 1900, pp. 15, 184, 469 ; xxxiii, 1901, pp. 278, 328, 410, 435, 531 ; xxxiv, 1902, p. 591 ; xxxvi, 1904, pp. 304, 389, 436 ; xl, 1908, La famine dans l'Inde, p. 421 ; Ib., p. 555 ; xli, 1909, pp. 179, 191.
    B. O. P., 1893, Remise du Pallium, p. 22 ; 1895, p. 285. - A. M.-E., 1905, p. 124. - P. M. M., 1898-99, p. 3 ; 1901-02, p. 175. - Sem. rel. Grenoble, 1872-73, p. 396 ; 1878-79, p. 297 ; 1882-83, p. 425 ; 1883-84, pp. 18, 293 ; 1898-99, pp. 30, 150, 184.
    Le culte de N.-D. de Lourd., pp. 295, 314. - Hist. miss. Inde, Tab. alph. - Arm. des Prél. franç., p. 257.
    Collect., 3 fév. 1892 : n° 1668 ; 8 janv. 1893 : n° 1015 ; 16 juil. 1895 : n° 1306.
    Notice nécrologique. - C.-R., 1909, p. 257.
    Portrait. - A. P. F., lxxxi, 1909, p. 265. - M. C., xli, 1909, p. 191.


    "
    • Numéro : 933
    • Année : None