Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jean François GAGNAIRE

[1681] GAGNAIRE Jean François Missionnaire PROVICAIRE de la Mission de QUINHON -----------
Add this

    [1681] GAGNAIRE Jean François

    Missionnaire

    PROVICAIRE de la Mission de QUINHON
    -----------

    [1681] Jean-François GAGNAIRE naquit le 07 Avril 1861, à SAINT-HILAIRE CUSSON -LA-VALMITTE, diocèse de LYON, département de la LOIRE. Vers l'âge de treize ans, il fut confié au vicaire de la paroisse pour commencer ses études de latin. En Octobre 1875, il entra au Petit Séminaire de VERRIERES y acheva ses études classiques. en 188O, puis passa au Grand Séminaire de Philosophie à ALIX. Le 16 Juin 1881, il reçut la tonsure des mains du Cardinal CAVEROT.

    Le 6 Septembre 1882, il arriva au Séminaire des Missions Etrangères. Minoré le 22 Septembre 1883, Sous-Diacre le 20 Septembre 1884, Diacre le 28 Février 1885, il fut ordonné prêtre le 27 Septembre 1885, reçut sa destination pour la COCHINCHINE ORIENTALE (QUINHON), et le 02 Décembre 1885, partit rejoindre sa mission.

    En Janvier 1886, M.GAGNAIRE arriva à SAIGON. Impossible d'aller plus loin, sa Mission était à feu et à sang. Depuis plusieurs mois, sur les trois à quatre mille chrétiens de la mission de QUINHON, qui s'étaient réfugiés à SAIGON, plus de douze cents du district de NHA-DA avaient trouvé asile à VINH-LONG, sous la conduite de leur curé, M.Théodule HAMON.. C'est là que Mgr. VAN CAMELBECKE envoya le jeune missionnaire pour y étudier la langue viêtnamienne. Au bout de peu de temps, il fut victime d'une insolation, on le transporta à l'hôpital militaire de Saigon ; sa convalescence fut longue.

    En Juin 1886, M.GAGNAIRE pût rejoindre QUINHON. En Octobre 1886, son Vicaire Apostolique l'envoya au KHANH-HOA, sous la direction de M. AUGER, chargé de toute la province. A partir de 1887 et jusqu'en Juin 1888, M.GAGNAIRE résida surtout à NINH-HOA.

    En Juin 1888, il est envoyé à CU-VA, province du QUANG-NGAI, où se trouvait M.SUDRE, curé de TRUNG-SON et seul missionnaire dans cette province à peine pacifiée. Ce fut le début d'une longue profonde et durable amitié entre ces deux confrères. En Décembre 1890, M. GAGNAIRE était à LONG-S_NG, au centre de la Mission, cumulant les fonctions de Procureur et de Professeur au Petit Séminaire.

    En Mai 1893, sa santé laissant à désirer il rentra en France et ne repartit en mission qu'en Janvier 1897. Il passa une année dans sa famille, puis prit du ministère dans la paroisse de SAINT-MEDARD.

    Revenu dans sa mission, son Evêque lui donna le choix entre deux districts : celui de KIM-CH+U ou bien celui de DAI-AN. Il opta pour ce dernier..DAI-AN comptait quelques 1.800 chrétiens,et se trouvait à proximité du Petit Séminaire. Doué d'une intelligence solide, d'un jugement droit, d'un esprit pratique, prédicateur apprécié,il sût allier fermeté pour corriger certains abus, zèle, bonté et dévouement. Il restaura et agrandit l'église de DAI-AN, éleva un confortable presbytère.

    En Août 1902, Mgr. GRANGEON, nouveau Vicaire Apostolique, le nomma Supérieur du Petit-Séminaire et Provicaire. En mars 1903, le Petit Séminaire fut transféré à LONG-S_NG, à côté de l'Evêché..Supérieur du Petit Séminaire pendant une trentaine d'années, M. GAGNAIRE eût le souci constant de former le coeur et l'esprit de ses élèves, dans une ambiance de discipline, d'améliorer les études, bien conscient des réformes à apporter . Avec l'aide et les conseils de M. DORGEVILLE , il remplaça les paillotes inconfortables du Petit Séminaire et qui dataient de 1885, par des bâtiments plus modernes. qui furent inaugurés le 21Septembre 1927.

    Il était aussi Provicaire. Dans cette charge, il se montra économe clairvoyant et administrateur prudent et avisé . Il fut le bras droit de son Evêque dans la fondation de l'oeuvre de Paul CH+U, dont le but était de pourvoir à l'entretien des Séminaires. Il résigna cette fonction en 1927, époque où l'âge et les infirmités de Mgr. GRANGEON obligèrent celui-ci à choisir un Provicaire plus ingambe pour ses tournées de confirmation. Monseigneur lui donna alors le titre de Provicaire Honoraire.

    Son état maladif exigeait des soins continuels. En1911, il dut se rendre à HONGKONG, pour se reposer durant quatre mois à Béthanie, un second séjour ,de Septembre 1920 à mars 1921, lui fut nécessaire. A partir de 1925, par trois fois, il passa quelques temps à la clinique Angier à Saigon.

    Au commencement de Juin 1931, il quitta LONG-SONG, pour se mettre entre les mains du Docteur de QUINHON. Puis il rentra à l'hôpital de la Mission, à KIM-CH+U , à vingt kms au Nord de QUINHON. Le 16 Juin 1931, il reçut l'Extrême Onction, et Mr. ESCALERE, curé de KIM-CH+U le conduisit à l'hôpital de QUINHON. Deux jours après, il demanda à être transporté à la Procure. C'est là qu'il a passé les quarante derniers jours qui ont précédé sa mort. M.GAGNAIRE rendit son âme à Dieu, le 27 Juillet 1931, à deux heures du matin.

    Le corps fut conduit le soir même à LONG-S_NG. Les obsèques furent célébrées le lendemain dans la chapelle du Petit Séminaire, en présence de Mgr. le Délégué Apostolique et d'une trentaine de prêtres. Mgr. TARDIEU donna l'absoute. Mr. GAGNAIRE repose maintenant à côté de M.PANIS, et près de M. SUDRE, son ami,dans le cimetière de la Mission.


    GAGNAIRE

    Jean-François

    (1861 - 1931)

    [1681]

    Références biographiques
    AME 1901 p. 84 (art.). 1926-27 p. 483. 1931 p. 233. CR 1885 p. 144. 1887 p. 145. 1888 p. 129. 1889 p. 145. 149. 150. 1890 p. 126. 1891 p. 156. 1897 p. 168. 1898 p. 163. 1899 p. 194. 1900 p. 161. 1903 p. 187. 1914 p. 82. 1921 p. 151. 1926 p. 110. 1927 p. 107. 1928 p. 189. 190. 1931 p. 169. 276. 355. BME 1922 p. 68. 1924 p. 256. photo p. 685. 1927 p. 640. 641. 762. 1928 p. 377. 1929 photo p. 464. 1931 p. 605. 762. EC1 N° 226.



    Décembre 1993


    Mémorial GAGNAIRE Jean-François page

    Mémorial GAGNAIRE Jean-François page


    • Numéro : 1681
    • Année : None