Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

François FOURCY (1822-1870)

[717]. FOURCY, François-Fulgence-Joseph, né le 10 septembre 1822 à Fortel (Pas-de-Calais), élève du petit et du grand séminaire de son diocèse, prêtre le 19 décembre 1846, fut précepteur à Duisans, desservant à Tangry en décembre 1848, et professeur de philosophie au pensionnat Saint-Bertin à Saint-Omer.
Add this

    [717]. FOURCY, François-Fulgence-Joseph, né le 10 septembre 1822 à Fortel (Pas-de-Calais), élève du petit et du grand séminaire de son diocèse, prêtre le 19 décembre 1846, fut précepteur à Duisans, desservant à Tangry en décembre 1848, et professeur de philosophie au pensionnat Saint-Bertin à Saint-Omer.
    Il entra au Séminaire des M.-E. le 15 septembre 1857, et partit pour le Kouy-tcheou le 29 août 1858. Sa première tentative pour pénétrer dans sa mission, en partant de Canton, échoua complètement ; la seconde réussit, mais il dut faire maints détours et n'arriva à Kouy-yang que le 7 janvier 1860.
    On le plaça au séminaire de Lou-tsong-koan, dont il devint bientôt supérieur. Il y demeura jusqu'en 1862, y déploya beaucoup de zèle et de bonne volonté ; mais sa sévérité lui fit, a-t-on dit renvoyer un trop grand nombre d'élèves. Il fut ensuite chargé de la paroisse de Saint-Joseph à Kouy-yang, puis des districts de Ou-tchoan et Che-tsien. Après un séjour au Se-tchoan, où il était allé pour soigner une anémie cérébrale, il revint dans sa mission et resta maladif.
    Il se trouvait en 1869 à Tsen-y, au moment où les païens saccagèrent les établissements chrétiens ; après s'être réfugié avec deux autres missionnaires chez le sous-préfet, où la populace les relança, il dut quitter la ville. Arrivé à Kouy-yang le 20 juillet suivant, il y succomba le 5 février 1870, et fut enterré à Ta-yn-po, à 2 kg 1/2 de la ville.


    Notes bio-bibliographiques. - M. C., iii, 1870, p. 174.
    Hist. miss. Kouy-tcheou, Tab. alph.

    • Numéro : 717
    • Pays : Chine
    • Année : 1858