Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jean François FORTIS DE CLAPS (1625-1663)

[7]. FORTIS DE CLAPS, Jean-François, auxiliaire laïque, naquit à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), le 7 février 1625. Son père et plusieurs de ses parents exercèrent la charge de \ consul d'Aix, procureur du pays " qu'on ne donnait qu'à des personnes de qualité. Dans sa jeunesse, il se fit remarquer par une grande pureté. On a écrit qu'il ne se maria pas ; cependant, Bénigne Vachet raconte " que sa femme mourut en couches et le laissa veuf, après quatre années de l'union la plus heureuse "."
Add this

    [7]. FORTIS DE CLAPS, Jean-François, auxiliaire laïque, naquit à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), le 7 février 1625. Son père et plusieurs de ses parents exercèrent la charge de « consul d’Aix, procureur du pays » qu’on ne donnait qu’à des personnes de qualité. Dans sa jeunesse, il se fit remarquer par une grande pureté. On a écrit qu’il ne se maria pas­ ; cependant, Bénigne Vachet raconte « que sa femme mourut en couches et le laissa veuf, après quatre années de l’union la plus heureuse ».

    En 1660, lorsque Mgr Cotolendi fut nommé vicaire apostolique, Fortis de Claps s’attacha à lui et partit avec lui de Marseille le 3 septembre 1661. Les lettres de ses compagnons nous le montrent avançant à grands pas dans la vertu. On dit aussi que pendant le voyage, les missionnaires lui donnèrent des leçons de latin, afin qu’il pût entrer dans l’état ecclésiastique. Il assista Mgr Cotolendi dans sa dernière maladie à Palacol, dans l’Inde. Lui-même mourut à Masulipatam, le 10 janvier 1663 affirment les uns, en décembre de la même année assurent les autres.

    Notes bio-bibliographiques.

    — B. O. P., 1893, p. 763. — Ann. Cong. M.-E., p. 86.

    Ignace Cotolendi, pp. 29, 43, 48. — La vie de Mgr I. Cotolendi, pp. 225 et suiv., 250. — Lett. à l’év. de Langres, pp. 28 et suiv. — Hist. de l’ét. du Christ., i, p. 60.

    • Numéro : 7
    • Année : 1661