Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jean-Louis FLORENS (1756-1819)

[259]. FLORENS, Jean-Louis, frère du précédent, né le 10 avril 1756 à Lagnes (Vaucluse), fut professeur au petit séminaire de Cavaillon, et entra sous-diacre au Séminaire des M.-E. le 9 avril 1778. Parti de Paris le 8 octobre 1780, de Lisbonne le 28 du même mois, avec sa destination pour le Se-tchoan, il fut, en arrivant, placé à Tsong-king tcheou, et dès qu'il sut un peu la langue, il eut à administrer un district dont les principales chrétientés furent Tsong-king tcheou, Koan hien et Ta-y hien.
Add this

    [259]. FLORENS Jean-Louis (1756-1814), né le 10 avril 1756 à Lagnes (Vaucluse), entra au Séminaire des M.-E. en 1778. Parti de Paris le 8 octobre 1780 pour le Se-tchoan, il fut d’abord placé à Tsong-king tcheou, puis fut chargé des postes de Koan hien et Ta-y hien. Lors de la persécution de 1785, il fut dénoncé, mais réussit à s’échapper. En 1786, il fut nommé provicaire: il eut alors à diriger les districts du Se-tchoan méridional et quelques chrétientés du Yun-nan. En 1810, il fut nommé coadjuteur de Mgr Dufresse. Pendant la persécution qui s’éleva en 1814, il prit la fuite à travers le Yun-nan, et arriva épuisé au Tonkin occidental. Il mourut le 14 décembre 1814 à  So-trai, province  de Ha-dong.

    • Numéro : 259
    • Pays : Chine
    • Année : 1780