Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Désiré FLEUREAU (1845-1910)

[1487]. FLEUREAU, Désiré-Louis, pro-préfet au Kouang-tong, naquit le 26 mai 1845 à Montigny (Loiret). Ses études faites au petit séminaire de La Chapelle-Saint-Mesmin et au grand séminaire d'Orléans, et la prêtrise reçue le 6 juin 1868, il fut vicaire à Orléans dans les paroisses de Saint-Vincent 1868, Saint-Aignan 1870, et Saint-Paterne 1873-1880. Sa santé ne lui avait pas permis de suivre son attrait pour les missions, il ne put entrer au Séminaire des M.-E. que le 7 juin 1880.
Add this

    [1487]. FLEUREAU, Désiré-Louis, pro-préfet au Kouang-tong, naquit le 26 mai 1845 à Montigny (Loiret). Ses études faites au petit séminaire de La Chapelle-Saint-Mesmin et au grand séminaire d’Orléans, et la prêtrise reçue le 6 juin 1868, il fut vicaire à Orléans dans les paroisses de Saint-Vincent 1868, Saint-Aignan 1870, et Saint-Paterne 1873-1880. Sa santé ne lui avait pas permis de suivre son attrait pour les missions, il ne put entrer au Séminaire des M.-E. que le 7 juin 1880.

    Envoyé au Kouang-tong le 4 mai 1881, il fut chargé d’administrer le district de Ko-tcheou, dont les principales chrétientés étaient Mao-ming et Fa-tchao. Il y joignit pendant quelque temps le district de Chek-chin. Au moment de l’expédition française au Tonkin, et des hostilités avec la Chine, il dut se retirer à Hong-kong. Quand la paix fut conclue, il revint dans sa résidence et se remit à l’œuvre, baptisa chaque année de 50 à 120 adultes, fit diviser son district en deux, habita à Long-na, et construisit plusieurs oratoires.

    En 1895, Mgr Chausse l’appela à la direction du séminaire­ ; il acquit sur les élèves toute l’autorité désirable. Ceux-ci l’aimèrent d’autant plus que, lors d’une épidémie de peste, il soigna avec un admirable dévouement les malades que n’osaient approcher ni leurs parents, ni leurs condisciples. Pendant son supériorat, 17 séminaristes furent ordonnés prêtres. Entre temps, il avait envoyé au médecin de la légation de France à Pékin, le Dr Matignon, des notes importantes pour son ouvrage­ : Superstitions, crimes et misère en Chine (Paris, Masson, 2e édit., 1900).

    En 1903, Fleureau fut envoyé à Rome, pour essayer de faire modifier le décret de la Propagande du 3 février de cette même année. Ce décret rattachait au diocèse de Macao le district de Shiu-hing, qui appartenait à la préfecture apostolique du Kouang-tong­ ; et en échange, celle-ci recevait l’île de Haï-nan. A cette occasion, en 1904, il fut choisi pour pro-préfet par Mgr Mérel.

    La négociation n’aboutit pas, et un décret pontifical du 16 mars 1904 confirma l’acte du 3 février.

    En 1907, pendant l’absence de l’évêque, il administra la mission avec sagesse. Il mourut à Hong-kong, à l’hôpital du Calvaire, le 25 décembre 1910, et fut enterré dans le cimetière du sanatorium de Béthanie. C’était un missionnaire pieux, zélé, doué d’un esprit distingué, d’une volonté dont la fermeté n’excluait pas l’esprit de conciliation.

    Bibliographie.

    — Elementa grammaticæ latino-sinicæ ad usum tironum. — Imprimerie de Nazareth, Hong-kong, 1896, in-12, pp. 56.

    Notes bio-bibliographiques.

    C.R., 1883, p. 33­ ; 1884, p. 89­ ; 1885, p. 65­ ; 1886, p. 74­ ; 1887, p. 120­ ; 1888, p. 110­ ; 1889, p. 112­ ; 1890, p. 95­ ; 1891, p. 123­; 1892, p. 136­ ; 1893, p. 147­ ; 1894, p. 165­ ; 1895, p. 173­ ; 1896, pp. 152, 393­ ; 1897, p. 318­ ; 1898, p. 293­ ; 1900, p. 293­ ; 1901, pp. 126, 295, 357­ ; 1902, pp. 143, 323, 337, 343, 352­ ; 1903, pp. 130, 340­ ; 1904, p. 366­ ; 1905, p. 397­ ; 1906, p. 127­ ; 1907, p. 141­ ; 1909, p. 136­ ; 1910, p. 135.

    A.P.F., lx, 1888, p. 17.

    A. S.E., liv, 1903, p. 297.

    M. C., xix, 1887, p. 579­ ; xliii, 1911, p. 59.

    A. M.E., 1909, pp. 40, 45­ ; 1912, Notice, p. 21.

    Ann. rel. Orléans, 1881, pp. 465, 498, 529, 703­ ; 1882, pp. 251, 282, 300, 340, 760, 782­ ; 1883, pp. 220, 236, 859­ ; 1884, pp. 383, 395, 426, 646­ ; 1885, p. 156­ ; 1887, pp. 805, 821­ ; 1889, pp. 12, 95­ ; 1890, pp. 102, 683, 799­ ; 1891, p. 56­ ; 1892, p. 577­ ; 1899, p. 433­ ; 1900, pp. 648, 749­ ; 1901, p. 250­ ; 1911, Sa mort, p. 73­ ; Ib., p. 106. — Sem. rel. Séez, 1900, p. 744. — La Croix du Loiret, 1900 [Lettres], nos du 2 sept. et du 18 nov. — Journ. du Loiret, 1910, Notice, n° du 30 déc.­ ; 1911, Notice (suite), nos des 11 et 17 janv. — Bull. par. Saint-Aignan, 1911, n° de janv. — Le Patr. orléan., 1911, nos des 6 et 7 mars.

    Les miss. cath. franç., iii, p. 287.

    Biographie.

    — Le R. P. Fleureau, ancien vicaire de Saint-Paterné d’Orléans, missionnaire et pro-préfet apostolique, supérieur du séminaire de Canton (Chine) [avec portrait]. — Imprimerie du Palais, A. Foucher, 117, rue du Palais, La Rochelle, in-8, pp. 21.

    Portrait.

    — M. C., xliii, 1911, p. 59. — Voir Biographie.

    • Numéro : 1487
    • Pays : Chine
    • Année : 1881