Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Urbain FERRIÈRES (1886-1965)

[3133] FERRIERES Urbain, Jean-Pierre Missionnaire Cochinchine Occidentale - Administration Générale ---------------------- Urbain, Jean-Pierre FERRIERES naquit le 2 avril 1886, au hameau de Loubatières, paroisse de Notre Dame. d'Aynès, commune de Sénergues, diocèse de Rodez, département de l'Aveyron. Il était le sixième d'une famille rurale chrétienne de huit enfants dans laquelle foi travail et courage étaient les vraies richesses..
Add this

    Urbain, Jean-Pierre FERRIÈRES naquit le 2 avril 1886, au hameau de Loubatières, paroisse de Notre Dame. d'Aynès, commune de Sénergues, diocèse de Rodez, département de l'Aveyron. Il était le sixième d'une famille rurale chrétienne de huit enfants dans laquelle foi travail et courage étaient les vraies richesses..

     

    Il fit ses études primaires à N.D. d'Aynès, et fréquenta le catéchisme de l'Abbé Martel, curé de cette paroisse. Ce dernier le prépara à rentrer au Petit Séminaire de St.Pierre, près de Rodez, où il fut admis en quatrième, en octobre 1902, à l'âge de 16 ans. Elève appliqué et travailleur, il obtint un prix d'honneur à sa sortie de St.Pierre, en juillet 1906. Pendant son année de réthorique,aidé par les conseils de son directeur, il posa sa demande d'admission aux Missions Etrangères. sans en avoir fait part à ses parents; ainsi, en les mettant devant le fait accompli, il pensait ne pas avoir à leur expliquer sa décision. En outre, ce petit séminaire dirigeait chaque année quelques jeunes ayant terminé leurs études secondaires, vers divers instituts missionnaires.

     

    Le 14 septembre 1906, M.Ferrières entra au Séminaire des Missions Etrangères, à Bièvres. Tonsuré le 20 septembre 1907, minoré le 24 septembre 1910, sous-diacre le 23 décembre 1911, diacre 2 mars 1912, il fut ordonné prêtre le 29 juin 1912, reçut sa destination pour le Vicariat Apostolique de la Cochinchine Occidentale (Saïgon), qu'il partit rejoindre le 27 novembre 1912.

     

    Arrivé dans sa mission, Mgr. Mossard l'envoya à Travinh, en 1913, pour étudier la langue viêtnamienne, puis à Rach-Lop, en 1914, pour sa formation au ministère pastoral, et au Cap Saint Jacques en 1915. Cette année là, mobilisé,du fait de la guerre, il rentra en France et fut affecté à un hôpital de Paris.

     

    Démobilisé en 1919, il retourna aussitôt à Saigon, et après trois ans de ministère, fut nommé, en 1922, procureur de la Mission de Saïgon. Par son amabilité, sa serviabilité,son égalité d'humeur, son sourire il gagna l'estime de tous.

     

    En 1927, il fut appelé au Conseil Central de la Société, à Paris, pour y représenter le groupe des missions de Cochinchine-Cambodge, en remplacement de M.Léculier décédé le 4 novembre 1925. Avant de prendre ses nouvelles fonctions, il visita les missions qu'il allait représenter; sur le chemin du retour, il fit un pélerinage en Terre Sainte où il s'arrêta le 20 février 1928.pendant quelques jours. Arrivé à Paris le 6 mars 1928, il se rendit dans sa famille, et le 26 mars 1928, fut "intronisé" dans sa charge, avec discours, procès-verbal et cérémonies d'usage. Il devint responsable de la Procure des Commissions.

     

    Pendant les 22 ans où M.Ferrières fut titulaire de ce poste, quelques dates sont à retenir. Le dimanche 9 septembre 1928, il prononça l'allocution de la cérémonie de départ de 11 jeunes confrères. Le 27 janvier 1929,avec huit autres confrères il représenta la Société au sacre de Mgr. Deswazières à Tourcoing; Le 10 juin  1929, il accompagna Mgr. de Guébriant à Rome pour traiter différentes questions relatives aux Missions d'Extrême-Orient.

     

    Le dimanche 02 juillet 1933, Il eût l'honneur d'accompagner Mgr.Tong, de la mission de Saigon,nommé Evêque-Coadjuteur de Phat-Diêm,sacré à Rome, le 11 Juin 1933, par le Souverain Pontife, lors de la réception que le Cardinal Verdier fit, ce soir là, au premier Evêque viêtnamien, à Notre Dame.de Paris. Le 2 Août 1933, il conduisit Mgr.Tong à Origny-en-Thiérache, paroisse natale de Mgr. Pigneau de Béhaine, evêque d'Adran.

     

    En 1949, Mgr.Lemaire lui donna un aide à la procure des commissions, en la personne de M.Gentinne. L'Assemblée Générale de 1950 réorganisa l'administration de la Société. Les représentants des Missions auprès du Supérieur Général furent remplacés par quatre assistants. Le 1 décembre 1950, M.Ferrières laissant à M.Gentinne la procure des commissions,.prit en charge l'accueil des confrères de passage. Il allait les chercher ou les accompagner à la gare, aux aéroports,s'occupait des formalités de départ, rendait visite aux malades, faisait les démarches auprès des médecins,des hôpitaux, des cliniques... Son bureau étant proche de la porterie, il était consulté pour toutes sortes de renseignements. Dans ce travail de disponibilité au service des autres, il fut un exemple de régularité, de calme et de dévouement.

     

    En 1959, M.Ferrières fatigué fit un séjour à l'hôpital Pasteur. Il songea alors à se retirer à Montbeton où il s'éteignit  le 13 Juillet 1965. Son départ se fit tout simplement comme toute simple avait été sa vie.

     

    Références biographiques

    AME 1913 p. 52. 53. 1915-16 p. 77. 1926-27 p. 486. 1929 p. 78. 173. 1931 p. 92.

    CR 1912 p. 314. 1915 p. 108. 1927 p. 165. 1928 p. 168. 1929 p. 257. 1936 p. 257. 1962 p. 108. 1965 p. 150.

    BME 1927 p. 703. 1928 p. 55. 56. 125. 177. 313. 381. 439. 446. 702. 1929 p. 256. 510. 1932 p. 311. 1933 p. 882. 1934 p. 512. 1936 p. 612. 1940 p. 830. 832. 1949 p. 788. 1950 p. 591. 753. 1951 p. 135. 517. 780. 1957 p. 979. 1959 p. 890.

    EPI 1962 p. 86. 1965 p. 841.

    EC1 N°  140. 150. 151. 153. 160. 169. 170. 178. 179. 195. 209. 216. 238. 271. 290. 292. 333. 338. 390. 448. 458. 473. 486. 490. 501. 507. 664. 756.

     


     

     

    • Numéro : 3133
    • Pays : Vietnam
    • Année : 1912