Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Pierre FERRATON (1884-1921)

FERRATON Pierre (1884-1921) [3027] FERRATON Pierre, Henri, Claude, naquit le 25 novembre 1884 à Champclause, au diocèse du Puy (Hte Loire). Après ses études classiques, il demanda son admission aux Missions Étrangères. Il arriva au Séminaire de la rue du Bac, à Paris, le 9 septembre 1904. Ordonné prêtre le 26 septembre 1909, il reçut sa destination pour le Setchoan oriental, en Chine, où il arriva fin février 1910.
Add this

    [3027]  FERRATON Pierre, Henri, Claude, naquit le 25 novembre 1884 à Champclause, au diocèse du Puy (Hte Loire). Après ses études classiques, il demanda son admission aux Missions Étrangères. Il arriva au Séminaire de la rue du Bac, à Paris, le 9 septembre 1904. Ordonné prêtre le 26 septembre 1909, il reçut sa destination pour le Setchoan oriental, en Chine, où il arriva fin février 1910.

     

    Il fut envoyé, pour l'étude de la langue chinoise, à Pankiao, dans le district de Tengkang. Il parvint assez vite à parler correctement la langue, et après quelques mois, il fut nommé vicaire d'un confrère résidant à Santchepin, à 90 lis de la ville. Pendant une petite persécution locale, il parvint à s'enfuir et gagna la ville de Penchoui. Quand le mandarin eut rétabli l'ordre, le Père revint à son poste.

     

    De là, il fut nommé au poste de Kienkang, et en 1914, il fut mobilisé pour la guerre. Il ne s'attendait pas à être réformé, mais il le fut, au grand soulagement de tous, car il ne restait pas beaucoup de prêtres pour cette immense mission. M. Ferraton reprit donc le soin de son district. En 1916, il fut transféré à Litoupa, un important district avec de belles écoles et un grand mouvement de conversions. Il eut à coeur de développer ces écoles avec l'aide d'un auxiliaire chinois et trouva le temps de visiter les nombreux chrétiens disséminés dans les villages de campagne. Partout il établit des centres de catéchisme, pour l'instruction de la doctrine chrétienne, donnée sur place par des maîtres et des maîtresses chinois.

     

    En 1921, vers la fête de l'Ascension, après la visite de quelques stations, il voulut revenir à Litoupa pour y célébrer la fête de la Pentecôte. Mais il eut une crise terrible de foie, avec souffrances aiguës, et comme aucune amélioration ne se produisit, il se décida à appeler son confrère voisin, le Père Monmaton, qui résidait à une vingtaine de lis de Litoupa. Ce brave Père vint au plus vite, mais trouva le Père Ferraton déjà mort. C'était le 17 mai 1921. Sa vie missionnaire ne dura que 11 ans en Chine, mais ce fut une vie missionnaire exemplaire de zèle et de fidélité.

     

     

     

    Références biographiques

     

    AME 1910 p. 52. 1922 p. 199.

    CR 1909 p. 254. 1912 p. 93. 1915 p. 61. 1919 p. 36. 203. 1921 p. 47. 184.

     

    • Numéro : 3027
    • Pays : Chine
    • Année : 1909