Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Joseph FAISANDIER (1877-1932)

FAISANDIER Joseph (1877- 1932)
Add this

    [2634] FAISANDIER Joseph, Albert, est né à Cagnes, dans la commune de Saint-Germain-Laprade, au diocèse du Puy (Haute-Loire), en 1877. Pour son éducation, on l'envoya au Pensionat de Notre-Dame de France du Puy, dirigé par les Frères des Ecoles Chrétiennes. Il y resta quatre ans et vers l'âge de 12 ans, il entra au Petit Séminaire de la Chartreuse. Le Supérieur, M. le Chanoine Bringer, encouragea et développa la vocation missionnaire de son élève. Il entra au Séminaire des Missions Etrangères le 9 septembre 1898. Il fut ordonné prêtre le 22 juin 1902. Cette même année, il partit pour la Mission de Mysore le 23 juillet.

     

    Son évêque l'envoya dans la ville de Mysore pour étudier le tamoul, puis il revint à Bangalore City, comme vicaire de M. Briand, à la paroisse Saint Joseph. Après ces années de formation, il devint curé de Taipalayam, un district situé à 15 kms au Sud de Bangalore. Il dut apprendre la langue kanara, car ses paroissiens ne parlaient que cette langue-là. Il tenait à enseigner le catéchisme dans les écoles de la paroisse. Quant aux adultes, presque tous agriculteurs, il les aida à améliorer leurs méthodes, et en bon pasteur, il travailla beaucoup à apaiser les querelles entre familles.

     

    En février1920, Mgr. Teissier lui confia la direction de la Procure de la Mission. Il tint les comptes parfaitement et géra les biens de la Mission à la satisfaction de tous. Il recevait toujours prêtres et laïcs avec une grande amabilité, ce qui lui attira le respect et l'affection de tous. Tout en gérant  la Procure, il était aussi l'aumônier des Soeurs de Saint Joseph de Tarbes, dont le couvent se tenait près de sa résidence. Cet établissement comprenait une communauté de Soeurs européennes et indiennes, un internat de jeunes filles, un orphelinat et plusieurs écoles pour externes. Fidèle à la messe quotidienne dans la chapelle du Couvent, il assurait régulièrement prédications et confessions.

     

    Le 23 septembre 1932, après une brève hospitalisation à l'hôpital Sainte Marthe, il alla se reposer chez son frère, Auguste, qui dirigeait la plantation de café de la Mission sur les montagnes de Yerkaud, près de Salem. Au cours d'une promenade, une aventure fâcheuse lui arriva. C'était un jour où il fut surpris par un violent orage, qui le forçat à se réfugier dans une grotte. Il ne put malheureusement pas retrouver son chemin et c'est dans cette grotte que, bien plus tard, son frère le trouva, exténué et malade. Il le ramena à la maison, et comme son état alla en s'aggravant, on dut le transporter à Bangalore. Malgré les soins dévoués des docteurs et des Soeurs du Bon Pasteur, il mourut à l'hôpital Sainte Marthe, le 21 novembre 1932. Mgr. Despature, assisté de Mgr. Prunier, évêque de Salem, célébra la messe des funérailles à la Cathédrale le 24 novembre. Le Père Faisandier fut un missionnaire zélé, qui pratiqua les vertus d'humilité, de patience, de bonté, de fidélité au devoir et d'attachement à l'Eglise et à la Mission.

     

    Références biographiques

    AME 1902 p. 326. 1933 p. 49.

    CR 1902 p. 381. 1903 p. 267. 1932 p. 312. 418. 1933 p. 231. 1934 p. 242.

    BME 1923 p. 453. photo p. 69. 1932 p. 964. photo p. 807. 1933 p. 79.

    EC RBac N° 256.

     

    • Numéro : 2634
    • Pays : Inde
    • Année : 1902