Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jean ESCODÉCA DE LA BOISSONADE (1761-1836)

[317]. ESCODÉCA DE LA BOISSONNADE, Jean-Antoine, originaire de Monclar (Lot-et-Garonne), où il naquit en 1761 ou 1762. Le nom de La Boissonnade ne paraît dans aucune pièce de ses ordinations ; cependant dans certains actes officiels, son père \ bourgeois de Monclar ", est mentionné sous ce nom. En 1789, il était au séminaire d'Angers, quand, par un acte du 14 avril, ses parents lui constituèrent pour titre clérical une pension de cent livres."
Add this

    [317]. ESCODÉCA DE LA BOISSONNADE, Jean-Antoine, originaire de Monclar (Lot-et-Garonne), où il naquit en 1761 ou 1762. Le nom de La Boissonnade ne paraît dans aucune pièce de ses ordinations­ ; cependant dans certains actes officiels, son père « bourgeois de Monclar », est mentionné sous ce nom. En 1789, il était au séminaire d’Angers, quand, par un acte du 14 avril, ses parents lui constituèrent pour titre clérical une pension de cent livres. Il fut ordonné prêtre à Auch en 1790, fut nommé vicaire à Montastruc, refusa de prêter serment à la Constitution civile du clergé, reçut un passeport pour l’Espagne, mais ne paraît pas être allé dans ce pays. Il gagna l’Italie, puis partit avec un lazariste, M. Mouran, et d’autres prêtres français, pour Constantinople où ils désiraient fonder un collège. C’est dans cette ville que M. Escodéca se sentit appelé à l’apostolat en Extrême-Orient­ ; il revint en Italie d’où les directeurs du Séminaire des M.-E. l’envoyèrent en Chine.

    Il s’embarqua à Venise le 28 avril 1800, s’arrêta à Pinang, y remplaça pendant quelque temps Recten wald, alors à Mergui, et travailla à la construction de l’église. En mai ou juin 1803, il partit pour le Se-tchoan, y arriva en octobre 1804, et, après avoir étudié la langue dans les environs de Tchong-king, fut envoyé dans les chrétientés du Se-tchoan méridional et du Yun-nan, principalement à Lo-lang-keou et à Long-ki. A plusieurs reprises, pendant la persécution de 1805, il fut obligé de se cacher et se réfugia dans les montagnes. En 1813, on lui proposa d’aller au Collège général à Pinang, il refusa. Ayant une petite fortune personnelle, il acheta quelques terres pour l’utilité de la mission.

    Après le martyre de Mgr Dufresse, en 1815, il ne restait plus que deux missionnaires au Se-tchoan­ ; Escodéca, étant le plus ancien, devint de droit supérieur de la mission. Il le resta jusqu’à l’arrivée des brefs de Mgr Fontana, dont la nomination épiscopale eut lieu en 1817. Pendant ce temps, la persécution désolait le Se-tchoan­ ; il se cacha dans les montagnes, et écrivit plusieurs relations des malheurs de la mission. En 1823, il construisit un couvent pour quelques vierges institutrices. Il mourut dans les montagnes de Tong-tchang-lo (Se-tchoan occidental), le 24 octobre 1836, âgé de 74 ou de 75 ans. Il était si miséricordieux envers ceux qui se présentaient au tribunal de la pénitence, que les chrétiens disaient « qu’il portait avec lui le jubilé ».

    Son père qui n’avait eu aucune nouvelle de lui pendant longtemps, le croyant mort, avait disposé de ses biens et donné par testament 24 000 F au séminaire d’Agen. Plus tard, Escodéca, ayant appris ce legs, y apporta une modification qui fut acceptée­ ; il voulut que la somme de 24 000 F fût partagée entre le séminaire d’Agen et le Séminaire des M.-E.

    Notes bio-bibliographiques.

    — N. L. E., vi, pp. 129, 191, 269, 539 et suiv.­ ; v, pp. 27 et suiv.­ ; Ib., Arrestation de Mgr Dufresse. Martyre de prêtres chinois, p. 132­ ; Ib., pp. 162 et suiv., 181­ ; Ib., Martyre du prêtre Joseph Yuen, p. 208­ ; Ib., pp. 230 et suiv., 236, 252, 595. — A. P. F., i, 1822-25, n° iv, p. 25­ ; ii, 1826-27, pp. 251, 274­ ; iv, 1830-31, p. 407­ ; xi, 1838-39, pp. 187 et suiv. — B. O. P., 1891, p. 429. — Am. de la Rel., lxxxxviii, 1836, p. 8.

    Hist. gén. miss. cath., ii, 2e part., pp. 650 et suiv. — Hist. gén. Soc. M.-E., Tab. alph. — Lett. à l’év. de Langres, pp. 230 et suiv., 244 et suiv.

    Collect., 26 juin 1820­ : n° 1444.

    • Numéro : 317
    • Pays : Chine
    • Année : 1800