Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Louis Clément marie DUVELLE

DUVELLE Louis (1873 - 1928) [2265] DUVELLE Louis, Clément, Marie, est né le 22 janvier 1873 à Paris, en la paroisse de Saint Denis du Saint Sacrement. Il fait ses études secondaires au Petit Séminaire de Versailles. Entré laïc au Séminaire des Missions Etrangères le 19 septembre 1891, il est ordonné prêtre le 27 septembre 1896. Il part pour la Mission de Malacca le 18 novembre suivant.
Add this
    DUVELLE

    Louis

    (1873 - 1928)

    [2265] DUVELLE Louis, Clément, Marie, est né le 22 janvier 1873 à Paris, en la paroisse de Saint Denis du Saint Sacrement. Il fait ses études secondaires au Petit Séminaire de Versailles. Entré laïc au Séminaire des Missions Etrangères le 19 septembre 1891, il est ordonné prêtre le 27 septembre 1896. Il part pour la Mission de Malacca le 18 novembre suivant.

    Il fait ses premières armes à Bagan-Serai (1897). Au bout d'un an, il est envoyé à Taiping avec mission d'y fonder le poste indien. Tout était à faire, mais le Père Duvelle tomba malade avant même de commencer et dut se reposer un an en France. A son retour, sa vie missionnaire se passa à Kuala-Lumpur et à Penang. Pendant son premier séjour à Kuala-Lumpur (1901-1910), il s'occupe des coolies indiens de plus en plus nombreux dans les plantations d'hévéas et dont beaucoup étaient chrétiens. Il construisit pour eux des chapelles comme à Klang et près des usines du chemin de fer, maintenant remplacées par de belles églises.

    Il est nommé à Penang en 1910 : il s'y occupe de la communauté de catholiques européens et eurasiens. Sa santé nécessite un nouveau congé en France en 1922. Peu après son retour, c'est à nouveau à Kuala-Lumpur qu'il est chargé de la paroisse européenne (1923-1928). Mais il ne s'est pas remis de sa maladie : une amibiase chronique que les docteurs n'arrivent pas à soigner. Il embarque le 15 novembre 1928. Arrivé à Port Saïd, il est si fatigué qu'il faut le débarquer et l'envoyer à l'hôpital : une première opération le soulage un peu, mais il est trop faible pour supporter le choc opératoire de la deuxième et il meurt vingt-quatre heures après cette deuxième opération, le 30 décembre 1928. Des funérailles solennelles lui furent faites le 31 décembre : les communautés de la ville et 14 prêtres, Franciscains et Salésiens, y prirent part ainsi que les personnalités du Consulat de France, de la Compagnie du Canal de Suez et de la colonie française de Port Saïd.





    Références biographiques
    AME 1896 p. 623. 1897 p. 638. 1908 p. 316. 1912 p. 324. 1914 p. 80. 130. 133. 136. 1929 p. 46. CR 1896 p. 332. 1897 p. 215. 1898 p. 207. 1902 p. 218. 1905 p. 210. 1907 p. 232. 1908 p. 214. 1909 p. 205. 1913 p. 257. 1915 p. 123. 1916 p. 143. 1921 p. 110. 163. 1922 p. 124. 1923 p. 138. 1924 p. 105. 106. 1925 p. 114. 1927 p. 227. 1928 p. 133. 221. 1929 p. 172. 176. 277. 1950 p. 99. 1951 p. 87. BME 1922 p. 631. 1923 p. 262. 1925 p. 644. 709. 779. 782. 1926 p. 189. 635. 636. 1927 p. 765. 1928 p. 57. 182. 6991. 1929 p. 58. 119. 1939 p. 699. 1958 p. 511. 627. 821. EC1 N° 10. 14. 15. 30. 31. 167.

    Notice nécrologique
    CR 1929 pp. 277-280.


    • Numéro : 2265
    • Année : None