Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Gabriel Pierre Marie DURAND

[718]. DURAND, Pierre-Marie-Gabriel, massacré au Thibet, vit le jour à Lunel (Hérault) le 31 janvier 1835. Elève du collège de sa ville natale, du petit séminaire de Beaucaire, et du grand séminaire de Montpellier, il entra diacre au Séminaire des M.-E. le 9 mai 1857, fut ordonné prêtre le 29 mai 1858, et envoyé au Thibet le 29 août suivant. Débarqué à Ning-po, il traversa le Tche-kiang, le Kiang-si, le Hou-nan, et fut arrêté à Yeou-yang dans le Se-tchoan, en décembre 1859.
Add this
    [718]. DURAND, Pierre-Marie-Gabriel, massacré au Thibet, vit le jour à Lunel (Hérault) le 31 janvier 1835. Elève du collège de sa ville natale, du petit séminaire de Beaucaire, et du grand séminaire de Montpellier, il entra diacre au Séminaire des M.-E. le 9 mai 1857, fut ordonné prêtre le 29 mai 1858, et envoyé au Thibet le 29 août suivant. Débarqué à Ning-po, il traversa le Tche-kiang, le Kiang-si, le Hou-nan, et fut arrêté à Yeou-yang dans le Se-tchoan, en décembre 1859. A Tchong-king où on le conduisit, les mandarins le condamnèrent à être ramené à Canton ; mais en route, son catéchiste acheta les satellites, et le missionnaire s'empressa de se rendre dans sa mission.
    Au début de 1861, il suivit pendant plusieurs semaines Mgr Thomine-Desmazures et ses compagnons dans leur marche vers Lhassa. Placé à Kiangka, il se rendit l'année suivante au poste de Bonga, où il commença à enseigner le latin à quelques élèves, et en juin 1863, se transporta à Tsadam, au milieu d'un petit groupe de néophytes. Il travaillait à les instruire, lorsque l'hostilité des lamas de Menkong le força de partir pour Aben, où il essaya vainement d'empêcher des apostasies. Au début de 1865, il occupait le poste de Kiona-tong, annexe de Bonga ; il y fut attaqué le 28 septembre par les agents des lamas ; il reçut deux coups de feu, et se noya en essayant de traverser le Lou-tse kiang (Salouen). Son corps retrouvé le 16 octobre, à Lin-ta-tang, fut inhumé dans ce village.
    Notes bio-bibliographiques. - A. P. F., xxxi, 1859, p. 382 ; xxxiv, 1862, Son départ pour le Thibet, p. 352 ; xxxvii, 1865. Persécution à Bonga, p. 231 ; Ib., Révélation sur la mort de MM. Krick et Boury, p. 280 ; Ib., pp. 301, 316 ; Ib., La mission du Thibet en 1863-65, p. 420 ; Ib., p. 424 ; xxxviii, 1866, pp. 286, 288.
    Hist. gén. Soc. M.-E., Tab. alph. - Hist. miss. Thibet, Tab. alph. - Les miss. cath., p. 230. - Un chev. apôt., p. 259.
    Biographie. - Gabriel Durand, né à Lunel, élevé dans les séminaires du diocèse de Nîmes, mis à mort au Thibet en haine de la Foi. Sa vocation, son apostolat étudiés et racontés dans ses lettres, par l'abbé Prouvèze, vicaire du Chapitre et professeur à la maîtrise de la cathédrale de Nîmes. - Louis Bedot, Nîmes, 1866, in-8, 4 ff. n. ch. + pp. 105, s. l. tab.
    Gabriel Durand missionnaire. De France en Chine et au Thibet, par l'abbé Prouvèze. - Imprimerie Gervais-Bedot, libraire-éditeur, 24, rue Dorée, et rue de la Madeleine, Nîmes, 1884, 2 vol. in-16, pp. 496, 729.
    Comp.-rend. : M. C., xvi, 1884, p. 504.


    • Numéro : 718
    • Année : None