Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Antoine DUPUY

[205] DUPUY, Antoine, naquit à Lyon (Rhône), fut ordonné prêtre le 21 septembre 1754, et partit le 20 mai 1755, avec M. Querville, pour Socotora. Cette mission n'avait pas, jusqu'alors, été confiée à la Société des M.-E. Les pouvoirs que Rome donna à Dupuy et à son compagnon sont du 15 mai 1755. Les deux missionnaires quittèrent Marseille le 2 août suivant, débarquèrent à Alexandrette, et se rendirent par terre à Bassora, d'où ils gagnèrent Bender-Abassy et Mascate. Là ils prirent le titre et l'habit de médecins, et en janvier 1757, ils abordèrent à Socotora.
Add this
    [205] DUPUY, Antoine, naquit à Lyon (Rhône), fut ordonné prêtre le 21 septembre 1754, et partit le 20 mai 1755, avec M. Querville, pour Socotora. Cette mission n'avait pas, jusqu'alors, été confiée à la Société des M.-E. Les pouvoirs que Rome donna à Dupuy et à son compagnon sont du 15 mai 1755. Les deux missionnaires quittèrent Marseille le 2 août suivant, débarquèrent à Alexandrette, et se rendirent par terre à Bassora, d'où ils gagnèrent Bender-Abassy et Mascate. Là ils prirent le titre et l'habit de médecins, et en janvier 1757, ils abordèrent à Socotora.
    L'un d'eux, nous ne savons lequel, pénétra dans l'intérieur de l'île ; mais leur vie si différente de celle des autres voyageurs, excita les soupçons des autorités qui les expulsèrent. Ils allèrent à Pondichéry, et repartirent en 1759 pour Socotora, où ils arrivèrent en 1760. Leur dernière lettre est datée de Moka, 12 juin 1760.
    En 1762, on apprit par le consul de France à Bassora, et par le chef du comptoir de Surate, que les deux missionnaires avaient été massacrés au moment de leur arrivée à Socotora, ce qui indique que la date de leur mort doit être ou fin de juin, ou commencement de juillet 1760.
    Notes bio-bibliographiques. - N. L. E., v, p. 392.
    Hist. gén. miss. cath., ii, 2e part., p. 479. - Hist. gén. Soc. M.-E., Tab. alph. - Les miss. cath. dans l'Inde, Tab. alph. - Lett. à l'év. de Langres, p. 285.


    • Numéro : 205
    • Année : None