Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Marie Julien DUNAND

DUNAND Marie (1841-1915) [1024] DUNAND Marie, Julien, est né le 23 janvier 1841 à Saint Jean-de-Belleville, dans le diocèse de Moutiers (Savoie). Il fait ses études au Petit et au Grand Séminaires diocèsains et est ordonné prêtre le 19 septembre 1863. Il passe ensuite près de cinq années comme professeur et comme vicaire d'Albertville. Il entre aux Missions Étrangères le 18 juin 1868. Destiné au Setchoan occidental, il quitte Paris le 3 août 1869 et arrive dans sa mission en 1870.
Add this
    DUNAND Marie

    (1841-1915)


    [1024] DUNAND Marie, Julien, est né le 23 janvier 1841 à Saint Jean-de-Belleville, dans le diocèse de Moutiers (Savoie). Il fait ses études au Petit et au Grand Séminaires diocèsains et est ordonné prêtre le 19 septembre 1863. Il passe ensuite près de cinq années comme professeur et comme vicaire d'Albertville. Il entre aux Missions Étrangères le 18 juin 1868. Destiné au Setchoan occidental, il quitte Paris le 3 août 1869 et arrive dans sa mission en 1870.

    Il fait ses débuts de missionnaire à Gan-io, mais il est bientôt nommé à la direction du Séminaire alors à Mou-pin. En 1875, le Séminaire est tranféré dans les nouveaux bâtiments à Ho-pa-tchang. En 1886, Mgr. Pinchon le prend comme provicaire (vicaire général) en le chargeant du secteur de Tsong-king-tcheou au sud de Chengtu. À la mort de l'évêque, le Père Dunand dirige la mission pendant deux ans. Il est nommé évêque de Caloë et vicaire apostolique, le 21 août 1893. Il est sacré à Suifu le 26 novembre par Mgr. Chatagnon, vicaire apostolique du Setchoan méridional.

    Son épiscopat devait s'écouler au milieu de persécutions continuelles : appréhensions, fatigues des voyages, soucis du ministère pastoral, insuccès dans les démarches auprès des autorités : tout cela fut son lot. C'est aussi l'époque des concessions territoriales avec les révoltes et la xénophobie que cela entraînait; parfois cela allait jusqu'aux persécutions avec massacres et incendies des chapelles et résidences. Par trois fois, Mgr. Dunand ne dût son salut qu'à la fuite. En 1897, éclate la persécution de In-man-tse (In le Barbare) : plusieurs stations sont saccagées. De même le soulèvement des Boxers en 1900 eut sa répercussion au Setchoan avec pillages et massacres; celui de 1902 de même et Mgr. Dunand devra demander l'aide d'une canonnière française.

    En septembre 1911 a lieu la révolution chinoise avec les exactions qu'elle entraîne : plusieurs chrétientés sont détruites. Et pourtant, la paix revenue, de nombreuses stations sont fondées. Mgr. Dunand entreprend des oeuvres nouvelles pour l'éducation de la jeunesse et le soulagement des malades : orphelinat, hôpital catholique, hospice pour les pauvres sont dirigés par les Soeurs Franciscaines Missionnaires de Marie. Une école de garçons sera confiée aux Frères maristes.

    Mgr. Dunand avait encore de nombreux projets quand le 4 août 1915 il est subitement rappelé à Dieu. Le 12 août, un service solennel est célébré à la cathédrale : y assistaient les consuls de France et d'Angleterre avec les représentants des autorités chinoises, civiles et militaires. Mgr. Dunand repose au cimetière de Mo-pan-chan. Il était chevalier de la Légion d'Honneur.



    Références biographiques

    AME 1893 p. 15. 1894 p. 139. 1895 p. 365. 412. 416. 418. 420. 421. 424. 425. 427. 1896 p. 460. 461. 464. 465. 468. 498sq. 505. 508. 596. 1898 p. 86. 1902 p. 271 (art). 321. 1903 p. 14. 66. 75. 76. 78. 80. 1910 p. 43. 1912 p. 83. 1915-16 p. 168. 172. 1936 p. 197. 1939 p. 200. 201. CR 1886 p. 40. 1888 p. 66. 247. 1889 p. 325. 1891 p. 247. 318. 1892 p. 86sq. 1893 p. 2. 98. 101. 1894 p. 111. 126. 127. 1895 p. 116. 128. 131. 1896 p. 104. 114. 1897 p. 82. 296. 1898 p. 81. 96. 317. 364. 365. 1899 p. 89. 117. 1900 p. 76. 1901 p. 87. 343. 344sq. 1902 p. 97. 98. 109. 1903 p. 76. 391. 1909 p. 84. 1910 p. 76. 95. 1911 p. 71. 1912 p. 87. 1913 p. 97. 390. 391. 1914 p. 42. 1915 p. 3. 163-169 (notice nécro.). 1916 p. 182. 237. 1933 p. 330. 1940 p. 29. 1947 p. 289. 1948 p. 236. 238. BME 1948 p. 340. 1949 p. 168. MC 1876 p. 105. 1893 p. 147. 399. 519. 1894 p. 259. 1895 p. 265. 292. 301. 420. 1897 p. 496. 533. 1899 p. 613. 1905 p. 269. 1907 p. 545. 1915 p. 456. APF 1895 p. 322. 1898 p. 73. 1903 p. 26. ASE 1902 p. 179. SR Lyon 1895, 2è partie p. 75. 161. Mém. Quinyon 1909 p. 160. \Le Tour d'Asie" II p. 269. "Nos Miss. Patr. et sav" .p. 54. "P. Piolet : les Miss. Cath. au XIXè siècle" III p. 299.

    "
    • Numéro : 1024
    • Année : None