Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

achille pierre DUHAND

[1237]. DUHAND, Achille-Pierre, né à Deneuvre (Meurthe-et-Moselle) le 12 décembre 1850, élève du petit séminaire de Pont-à-Mousson et du grand séminaire de Nancy, entra minoré au Séminaire des M.-E. le 10 janvier 1873, reçut la prêtrise le 19 septembre 1874, et partit le 16 décembre suivant pour la Birmanie septentrionale. Il débuta à Chaung-u, développa ce poste, et en reconstruisit l'église qu'il décora lui-même.
Add this
    [1237]. DUHAND, Achille-Pierre, né à Deneuvre (Meurthe-et-Moselle) le 12 décembre 1850, élève du petit séminaire de Pont-à-Mousson et du grand séminaire de Nancy, entra minoré au Séminaire des M.-E. le 10 janvier 1873, reçut la prêtrise le 19 septembre 1874, et partit le 16 décembre suivant pour la Birmanie septentrionale. Il débuta à Chaung-u, développa ce poste, et en reconstruisit l'église qu'il décora lui-même. En 1884, il organisa la résistance des habitants contre les attaques des Dacoïts, qui furent obligés de reculer ; le gouvernement anglais reconnut ses services en lui donnant un fusil d'honneur.
    En 1888, il fut nommé provicaire, et chargé de la paroisse de la cathédrale à Mandalay ; il reconstruisit l'église. En 1892, on lui confia le poste de Bhamo et l'évangélisation des Shans et des Katchins ; mais la mort de Mgr Simon l'obligea, l'année suivante, de revenir à Mandalay pour y exercer par intérim la charge de supérieur.
    En 1894, il donna sa démission de provicaire, et en 1895, il obtint d'être agrégé au vicariat de la Birmanie méridionale. Placé à Rangoon, il y éleva l'évêché (Evêché, grav., M. C., xlii, 1910, p. 589), et commença les fondations de la cathédrale. Il fut aussi, dans cette ville, aumônier des Frères, de la maison du Bon-Pasteur, et à dater de 1899, chapelain militaire. Malade, il fut en 1908 chargé d'une paroisse moins fatigante, celle de Saint-Jean-Baptiste. Cette même année, il fit, mais sans grand succès, un court séjour aux îles Andamans. Il mourut à Rangoon le 6 septembre 1908, et fut enterré au cimetière de Puzundaung, dans la chapelle des missionnaires.
    Notes bio-bibliographiques. - C.-R., 1886, p. 120 ; 1887, p. 168 ; 1888, pp. 163, 169 ; 1890, p. 165 ; 1892, p. 350 ; 1893, pp. 228, 346 ; 1894, p. 261. - A. M.-E., 1912, p. 146.
    Notice nécrologique. - C.-R., 1909, p. 318.


    • Numéro : 1237
    • Année : None