Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Henri DUGAST

[ 3635 ] DUGAST Henri, Jean-Marie Missionnaire Swatow - Malacca ------- Henri, Jean-Marie DUGAST naquit le 10 janvier 1914, à Vertou, diocèse de Nantes, département de la Loire-Atlantique
Add this

    [ 3635 ] DUGAST Henri, Jean-Marie

    Missionnaire

    Swatow - Malacca

    -------

    Henri, Jean-Marie DUGAST naquit le 10 janvier 1914, à Vertou, diocèse de Nantes, département de la Loire-Atlantique

    Le 15 septembre 1932, il entra au séminaire des Missions Etrangères. Ordonné prêtre le 29 juin 1939, il reçut le soir même sa destination pour le vicariat apostolique de Swatow qu'il partit rejoindre le 28 mars 1947, retard causé par le déclenchement de la seconde guerre mondiale. Il fut agrégé à la Société le 15 septembre 1939.

    Mobilisé en septembre 1939, comme adjudant au 41ème régiment d'infanterie, M. Dugast Henri \chef de section plein d'initiative" fut cité à l'ordre de la division, pour avoir "réalisé un appui de feux aux unités voisines", et "le 6 juin 1940 arrêté par les feux de ses fusils-mitrailleurs, trois side-car ennemis engagés sur la route interdite par sa section". Ainsi lui fut attribuée la Croix de Guerre avec étoile d'argent.

    Fait prisonnier en 1940, il accepta d'être transformé en travailleur civil pour correspondre aux vux de l'Aumônerie Générale pour assurer l'aumônerie des travailleurs civils. Après la libération, il resta à Nuremberg, le mois de mai 1945, pour évacuer les malades de son secteur. A Bamberg, en juin 1945, il assura l'aumônerie d'un camp de rapatriement. En juillet et août 1945, il remplit la même fonction à Munich pour aider la Mission Vaticane. Le 3 septembre 1945, il rentra en France.

    En 1949, presque tout le vicariat apostolique de Swatow était sous le régime communiste devenu plus agressif contre l'Eglise. Ainsi M. Dugast vit son école paroissiale occupée, et tous les bâtiments de la mission menacés de l'être. Tout près de là, au marché de Ho-po la grande église construite par M.Veaux fut transformée en école de formation de chefs pour le nouveau régime.

    En 1951, souffrant depuis un an d'une toux tenace, M. Dugast alla se soigner à Béthanie, Hong-Kong, où il arriva le 16 mars 1951. Il fit un séjour de seize jours à l'hôpital des Surs de Saint Paul de Chartres, en cette ville. Affecté au diocèse de Malacca, il s'embarqua pour Singapore le 15 juin 1951; arrivé en Malaisie, il visita la région de Johore Bahru. Dans les nouveaux villages chinois construits le long de la route de Singapore à Malacca, et dans le secteur de Kluang il retrouva des chrétiens chinois venus de la région de Swatow. Il s'installa à Kulai où il inaugura une chapelle presbytère, modèle de bon goût, bénite par Mgr. Olçomendy, le 3 novembre 1952.

    L'année suivante, M. Dugast rentra en congé en France où il arriva le 27 août 1953. M. Félix Saint--Martin lui succéda dans le nouveau village de Kulai.

    Revenu en France, M. Dugast entra dans le diocèse de Nantes auquel il fut incardiné le 19 juillet 1961. Il fut aumônier du Carmel à Nantes. Le dimanche 22 novembre 1998, il décéda à la maison de retraite des prêtres du diocèse de Nantes. Ses obsèques furent célébrées le 25 novembre 1998.



    Mai 1998
    Dugast


    An.ME. 39p.238

    C.R. 47 p. 123/49p65/51p30,88/52p.54

    B.ME.39p.666,727/40p832/41p130,265/58p734/51p257,313,442-3,639/52p56/53p50,803/54p690/58p734

    Ec.RBac. 405.410.426.429.431.452.499.544


    Mémorial DUGAST Henri, Jean-Marie page 2
    --------------------------------------------------------------------------------------------------------


    "
    • Numéro : 3635
    • Année : None