Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jacques Lucien DOURNES

DOURNES Jacques (1922-1993) VIETNAM-FRANCE Jacques Dournes, son uvre. Une nouvelle bibliographie Par Laurent Dartigues* et Pierre Le Roux** Extrait de « MOUSSON » n° 3 Copyright 2001 IRSEA et LASEMA (CNRS et Université de Provence).
Add this
    DOURNES Jacques (1922-1993)
    VIETNAM-FRANCE

    Jacques Dournes, son uvre. Une nouvelle bibliographie
    Par Laurent Dartigues* et Pierre Le Roux**
    Extrait de « MOUSSON » n° 3
    Copyright 2001 IRSEA et LASEMA (CNRS et Université de Provence).
    À l'initiative de Pierre Le Roux, Moussons a entrepris d'inventorier le Legs Dournes, déposé à la Bibliothèque de la Maison Asie Pacifique (MAP). En effet, si Jacques Dournes a légué à l'IRSEA son fonds documentaire (le « Fonds Dournes »), sa nièce, Albina Ferreiros, une religieuse résidant en Espagne(1), a généreusement offert à l'IRSEA le « Legs Dournes », un ensemble de documents relatifs à l'activité de Jacques Dournes en Asie.
    Jacques Dournes était un ethnologue d'exception : vingt-cinq ans de terrain, un savoir encyclopédique sur les sociétés étudiées, une excellente connaissance des langues. Dournes était un des maîtres de l'ethnologie de l'Asie du sud-est. Outre ses travaux sur la littérature orale, ses Coordonnées (1972) et son Pötao (1977) demeureront des ouvrages majeurs. Par ailleurs, son uvre de linguiste est également importante (voir son dictionnaire jörai, consultable à la Bibliothèque de la MAP).
    Il paraît alors légitime de publier cette nouvelle liste de références, portée à quelque 250 titres, afin de stimuler l'intérêt des chercheurs pour l'uvre de Dournes et, en même temps, de leur indiquer les fonds disponibles, en particulier, celui de la MAP. Sur la base de la bibliographie publiée dans la Lettre de l'AFRASE en 1993 et d'une liste complémentaire fournie par Pierre Le Roux et assortie d'informations importantes et de diverses pistes de recherche, Laurent Dartigues s'est chargé du délicat pensum du dépouillement des nombreux cartons du Legs Dournes et a assuré la rédaction du texte de cette note.(NDLR)
    Cette bibliographie reprend la liste, établie par Annick Lévy-Ward à partir dune liste sélective réalisée par Jacques Dournes lui-même, qui fut publiée dans la Lettre de lAFRASE n° 30 de 1993 (pp. 18-22). Je lai complétée grâce aux apports de Pierre Le Roux qui con-cernent aussi les dépôts de plantes, photographies et bandes-son effectués dans différents musées français et de Nicole Revel. Elle sest également enrichie grâce à lexamen du Legs Dournes déposé à la Bibliothèque de la Maison Asie Pacifique. Je me suis aussi attaché, dune part, à dresser la liste des ouvrages de Dournes conservés à la Bibliothèque de la MAP et, dautre part, à corriger de menues erreurs qui sétaient glissées dans la liste originale composée par Dournes. Pour cela, jai été amené à dépouiller la série complète des Cahiers de littérature orale, à consulter plus ponctuellement des revues (JATBA, BMEP, etc.), à interroger des bases de données (Francis, le catalogue de la Bibliothèque Nationale, etc.), ou des moteurs de recherche et à mappuyer sur les recherches du P. Gérard Moussay aux Archives des Missions étrangères de Paris. Tout ceci m'a permis de relever de nouvelles références. Précisons que, comme je n'ai pas pu vérifier toutes les références, il est vraisemblable que subsistent quelques erreurs (dans la pagination, les numéros de revues, voire les intitulés exacts). De même, je ne peux bien sûr pas assurer que la présente liste soit exhaustive, tant luvre de Dournes est riche et complexe. En létat, elle comporte environ 250 références. Des éléments biographiques, présentés sous forme prosopographique, sont exposés.
    Le classement des références sinspire de celui de la Lettre de lAFRASE, qui est un mixte de disciplines et dobjets. Jai cependant regroupé sous la rubrique « Anthropologie culturelle, sociale et politique » des éléments éparpillés dans les rubriques « Rituel-Religion-Chamanisme » et « Images-Représentations-Imaginaire » de la Lettre de l'AFRASE. S'il ne sordonne pas selon une belle rigueur, le classement présenté ici a le mérite dêtre aisément lisible. Il existe parfois des différences entre lintitulé de la couverture (ou du sommaire pour ce qui concerne les revues) et celui de la page de titre (ou de larticle) et jai choisi de reproduire le second. Les sous-titres ont été systématiquement séparés des titres par un point. Jai opté pour la notation « multigr. » (multigraphié), selon la terminologie courante, pour désigner les ouvrages dactylographiés, ronéotés, etc. Les informations supplémentaires dont jai pu disposer ont été mises entre crochets. Contrairement à la Lettre de lAFRASE, jai choisi de ne pas signaler lexistence, hors texte ou dans le texte, de cartes, photographies, ou illustrations, ou bien, en fin douvrage, dannexes ou de notes.
    Je tiens à remercier M. Hugues Tertrais, Mme Annick Lévy-Ward et lAFRASE pour leur aimable permission dutiliser et de reproduire la bibliographie susmentionnée, Mme Cao Thi Liêu pour ses informations biographiques et Mme Nicole Revel pour les compléments bibliographiques quelle m'a transmis. Enfin, pour leurs compétences et leur disponibilité, je remercie également le P. Gérard Moussay, archiviste des Missions Étrangères de Paris, et Mme Annie Sablayrolles, bibliothécaire à la Bibliothèque asiatique des Missions étrangères de Paris.

    Abréviations

    ASEMI Asie du Sud-Est et Monde Insulindien (1971-1985)
    BEFEO Bulletin de lÉcole française dExtrême-Orient
    BMEP Bulletin des Missions étrangères de Paris
    BSEI Bulletin de la Société des études indochinoises (1883-1975)
    CLO Cahiers de littérature orale
    FA France-Asie (1946-1974)
    JATBA Journal dagriculture tropicale et de botanique appliquée
    O&M Objets et mondes (1961-1988)
    E Document présent à la Bibliothèque de la MAP
    E(T) Document présent à la Bibliothèque de la MAP (tirés-à-part)
    E(Lx) Document présent à la Bibliothèque de la MAP (Legs Dournes, carton n° x)

    Éléments biographiques

    Jacques Dournes naquit le 27 mai 1922 à Saint-Pol-sur-Ternoise (Pas-de-Calais) dans une famille très chrétienne dun côté calviniste dorigine, de lautre catholique. Il rejette ce milieu qui, à ses dires, était « très fermé, très bourgeois, très aisé et très sévère » (Lerat 1987 : 68). Son père, magistrat, terminera sa carrière comme procureur de la République. Son frère, Pierre, fera une belle carrière politique. Jacques fait ses études secondaires au Lycée Hoche de Versailles où sa famille finit par se fixer. Dans le but de sévader de son milieu, il prépare lÉcole navale de Brest, mais sa destruction en 1940 et le caractère « trop militaire » de la préparation le conduisent aux Missions (Lerat 1987 : 1968). Il fait des études de philosophie et de théologie au Grand Séminaire de Versailles. Ordonné prêtre le 5 avril 1945, il est admis le 29 octobre 1945 aux Missions étrangères de Paris, où il suit un stage dun an avant dêtre nommé au vicariat apostolique de Saigon.
    À Saigon, il fait scandale en déclarant que Hô Chi Minh a raison de dire quil a besoin dinstituteurs et non de militaires (Lerat 1987 : 68) et se trouve assigné à la mission de Kala près de Djiring, en pays srê, dès janvier 1947. Il y exerce son ministère jusqu'en 1954 en se jetant à corps perdu (Condominas 1993 : 13) dans laction missionnaire. Il apprend la langue, traduit en srê le catéchisme et le missel, prend des notes sur les différents aspects de la vie srê, recueille un important vocabulaire. Il participe également à la Commission de Dalat créée en 1949 pour mettre au point un système cohérent de transcription des langues montagnardes. Si cette passion ethnologique nest encore à ses yeux quun outil pour son uvre pastorale (Condominas 1993 : 13), sa hiérarchie lui reproche de consacrer plus de temps à létude de la tradition orale quà lévangélisation et elle obtient son rapatriement en France, auquel, selon Dournes, la plainte quil porte contre les planteurs français qui recrutent par la violence des coolies nest pas étrangère (Lerat 1987 : 1969).
    Cependant, grâce à l'amitié de Mgr. Paul Seitz, lévêque de Kontum (Lerat 1987 : 69), il revient au Viêt Nam dès 1955 pour une mission auprès des Jörai, à Chöreo. Mais le sens de sa mission est désormais tout autre. Une profonde crise spirituelle, qui le conduit à pratiquer une ascèse de plus en plus stricte, à méditer sur sa foi et à lire des ouvrages de théologie, le conduit aussi en pèlerinage sur la tombe de Charles de Foucauld et Dournes décide alors de devenir le témoin de la vie des Jörai au lieu de chercher à les convertir (Condominas 1993 : 14). Cette quête théologique lui vaut de devenir rédacteur au Concile Vatican II de 1962 à 1965 (Lerat 1987 : 71), une distinction à laquelle son ouvrage, Dieu aime les païens, a pu contribuer (N. Revel, comm. personnelle). Dournes enregistre, transcrit et traduit un corpus de tradition orale qui constitue « le plus vaste ensemble réuni directement par un seul chercheur sur le terrain » (Condominas 1993 : 15). Par ailleurs, son travail sur lethnobotanique jörai lui obtient le diplôme de lEPHE en 1968. Mais la réorganisation en 1969 de lÉglise catholique vietnamienne loblige à laisser sa mission aux Pères rédemptoristes (Revel 1994 : 530) et il quitte alors les ordres.
    Il estime, pour sa part, avoir été mis à la porte parce quil névangélisait pas et quil avait proposé d'ordonner prêtres des catéchistes jörai, même mariés (Lerat 1987 : 71). Ce travailleur acharné, solitaire jusquà en être asocial (Revel 1994 : 530), vit très mal son éloignement du Viêt Nam, dautant plus que, éternel rebelle au pouvoir et à linjustice, il est profondément affecté par la guerre qui ravage de nouveau le pays depuis 1965 (ibid.). Il traverse de nouveau une période de crise, dont il réchappe grâce à lethnologue Raymond Eches, qui le convainc de mener une carrière scientifique en exploitant les matériaux quil a amassés sur les Jörai. Dournes obtient son doctorat de troisième cycle de lUniversité de Paris V (1971) pour son travail sur lorganisation familiale et sociale des Jörai. En 1973, il intègre le CNRS, soutient sa thèse de doctorat d'État ès-lettres et sciences humaines grâce à son ouvrage consacré à lunivers religieux et politique des Jörai (Pötao, 1977) et devient maître de recherche. En 1987, Dournes est mis à la retraite, une retraite dont la « minceur » loblige à sinstaller au pied des Cévennes (Condominas 1993 : 17), à Bagard (Gard), où il est décédé le 3 avril 1993.
    Jacques Dournes fut lun des fondateurs, en 1975, du groupe « Oralité et domaines oraux » au sein du centre de recherche « Littératures et théorie de la littérature » créé par René Étiemble et René Sieffert dans le cadre de lINALCO. Un an plus tard, ce groupe se dotait des Cahiers de littérature orale et, en 1980, devenait le Centre de recherche sur loralité, dont Dournes assura la direction pendant plusieurs années. Membre dès 1968 du Centre de Documentation et de Recherche sur lAsie du Sud-Est et le Monde Insulindien (CeDRASEMI), il y créa en 1976 l'équipe « Littérature orale », quil dirigea la première année et dont il assura par la suite lanimation. Ce travail aboutira à la publication dun volume de 400 pages intitulé Littérature orale 2 (1979). Dournes créa également une collection « Sudestasie Bibliothèque » aux Éditions Sudestasie.
    Sources : Lerat 1987, Condominas 1993, Revel 1994 ; communications orales de Mesdames Cao Thi Liêu (MAP) et Nicole Revel, 2001.

    Ethnoscience Technologie

    Le monde végétal du Montagnard est-il animé ? Observations en pays sre (Minorité ethnique montagnarde au Viêtnam). JATBA, 1954, I (5-6) : 214-219.
    Deuxième contribution à lethnobotanique indochinoise.
    Les plantes utiles des Sré. JATBA, 1955, II (1-2) : 64-86.
    Le vêtement chez les Jörai. O&M, 1963, III (2) : 99-114.
    La musique chez les Jörai. O&M, 1965, V (4) : 211-244.
    Pièges chez les Jörai. O&M, 1967, VII (4) : 3-36.
    Orchidées jörai. Science et Nature, 1968, 89 : 11-15.
    Bois-Bambou (köyau-ale). Aspect végétal de lunivers jörai. in: Études Jörai, 1965, 2 : 3-117.
    Bois-Bambou (köyau-ale). Aspect végétal de lunivers Jörai. E JATBA, 1968, XV (4-5-6) : 89-156 + Pl. I à VIII ; (9-10-11) : 369-498 + Pl. IX à XXVI.
    Bois-Bambou. Aspect végétal de lunivers Jörai. E Paris : Éditions du CNRS, 1969, 196 p.
    Le poisson et la pêche dans la vie jörai. O&M, 1970, X (2) : 71-98.
    Le discret et le continu. Notes complémentaires dethnobotanique jörai. JATBA, 1971, XVIII (7-8) : 274-287.
    Propos dethnocuisine jörai. JATBA, 1971, XVIII (12) : 533-539.
    Aspects de lhabitat et techniques de construction des Sre aux Jörai. O&M, 1971, XI (3) : 281-320.
    Larmes de Job et tourments dethnobotaniste. JATBA, 1972, XIX : 208-221.
    En herborisant sur des rayons de bibliothèque. JATBA, 1972, XIX (6-7) : 597-603.
    Chi-Chê, la botanique des Srê. E Paris : Muséum national dhistoire naturelle, Laboratoire dethnobotanique, 1973, 189 p.
    Le milieu jörai. Éléments dethno-écologie dune ethnie indochinoise. E(T)
    Études rurales, 1974 (janv.-déc.), 53-56, 487-503.
    Sans retour possible. À quoi peut conduire lethnobotanique. JATBA, 1974, XXI (4-5-6) : 155-157.
    Bibliographies : Les jardins de corail, B. Malinovski ; Notes sur lanthropologie cognitive, P. Wald. JATBA, 1974, XXI (4-5-6) : 167.
    Bibliographies : Earth medecine-Earth foods. Plant remedies, drugs, and natural foods of the North American Indians. JATBA, 1974, XXI (7-8-9) : 272.
    Jardin dAdonis ou Champignon ? Vertige ethnomycologique. JATBA, 1975, XXII (1-2-3) : 73-75.
    Bibliographies : Plant myths and traditions in India, M. Gupta Shakti. JATBA, 1975, XXII (7-8-9) : 292-293.
    Bibliographies : Rhizome, G. Deleuze & F. Guattari. JATBA, 1975, XXII (10-11-12) : 369.
    La proie et lombre, de civettes, de noms et dautres choses. JATBA, 1975, XXII (10-11-12) : 341-357.
    Propos sur le Nycticebus Coucang. E(L5) In : Premier colloque dethnosciences (résumés des communications), novembre 1976, Muséum national dhistoire naturelle. Paris : Institut international dethnosciences, 1976, 123.
    Time and menu. In : The anthropologists cook-book, J. Kuper (éd.). London : Routledge and Kegan Paul, Royal Anthropological Society, 1977, 161-164.
    Compte rendu : Les paysans de la forêt, de J. Boulbet. E ASEMI, 1978, IX (1-2) : 289-293.
    Nellaltrove della foresta indocinese. E Lumana avventura, 1979, 7 : 39-53.
    Lespace dun repas. In : la cuisine des ethnologues, J. Kuper (éd). Paris : Berger-Levrault, 1981, 177-182.
    Des monts et des eaux. Position de recherche sur un corpus indochinois. E(T) Le monde alpin et rhodanien, 1982, 301-311.
    Durian, lépineux. LEthnographie, 1983, LXXIX (1) : 83-92.
    Liste des plantes recueillies en pays Srê, avec usage et nom botanique (environ 600 plantes), multigr., Muséum national dhistoire naturelle.
    Anthropologie culturelle, sociale et politique
    Structure sociale des Montagnards du Haut-Donnai. Tribu des riziculteurs. BSEI, 1948, N.S., XXIII (2) : 101-106.
    Folklore moï Pages montagnardes. E FA, 1948, 33 : 401-403.
    La religion des Montagnards du Haut-Donnaï. E BSEI, 1949, N.S., XXIV (2) : 33-49.
    Études moïs. Lâme et les songes. Études pour servir à la philosophie des primitifs. FA, 1949, V (34) : 1107-1123.
    Les populations montagnardes du Sud-Indochinois (sous le pseudonyme de Dam Bo). Lyon : Derain, 1950, 278 p.
    Les populations montagnardes du Sud-Indochinois : Pémsiens (sous le pseudonyme de Dam Bo). Saigon : France-Asie, 1950, 281 p.
    Le chant et lécriture. E FA, 1952, VIII (73) : 229-234.
    Fêtes saisonnières des Srê. BEFEO, 1954, XLVI (2) : 599-609 + Pl. XXXVI et XXXVII.
    En suivant la piste des hommes sur les hauts plateaux du Vietnam. Paris : Julliard, 1955, 255 p.
    Animation du monde végétal montagnard. Observations en Pays Srê. E FA, 1955, 108 : 639-645.
    Cérémonie à Kömbut. E FA, 1956, 117 : 645-647.
    La figuration humaine dans lart funéraire jörai. O&M, 1968, VIII (2) : 87-177.
    Image du beau et figures de mode chez les Jörai. O&M, 1968, VIII (4) : 265-294.
    Modèle structural et réalité ethnographique (à propos du « Triangle culinaire »). E(T) LHomme, 1969, IX (1) : 42-48.
    Recherches sur haut Champa. E FA, 1971, XXIV (2) : 143-162.
    Orphelin transformé, jalons mythologiques (à propos dun mythe Jörai). E Archipel, 1971, 2 : 168-196.
    Linceste préférentiel. Étude de mythologie. E(T) LHomme, 1971, XI (4) : 5-19.
    Coordonnées, structures Jörai familiales et sociales. E Paris : Institut dethnologie, 1972, 323 p.
    Chamanisme à Mujat (Bornéo). O&M, 1972, XII (1) : 23-44.
    Eidos et Theoria ou la Culture dénaturée. JATBA, 1972, XIX (6-7) : 253-255.
    La culture Jörai. E Paris : Musée de lHomme (Catalogue du Musée de lHomme, Série K, Asie, II), 1972, 104 p.
    Sous couvert des maîtres. Aperçu sur la pensée politique dune ethnie indochinoise. E(T) Archives européennes de sociologie, 1973, XIV : 185-209.
    Le chamane, le fou et le psychanalyste (introduction à une typologie du pöjau jörai). E ASEMI, 1973, IV (3) : 19-30.
    Remarques sur deux articles dASEMI IV, 2. E ASEMI, 1974, V (1) : 206.
    Le mort, cest lautre. La geste comparée des vivants et des défunts jörai. O&M, 1975, XV (4) : 341-348.
    La toupie incestueuse ou la distinction nécessaire. E(T) LHomme, 1975, XV (3-4) : 31-53.
    Deux versions dun mythe (en collaboration avec A. Ferreiros). E ASEMI, 1975, VI (4) : 97-124.
    Comptes rendus : Colonialisme et contradictions. Étude sur les causes socio-historiques de linsurrection de 1878 en Nouvelle-Calédonie; Terre natale, Terre dexil. ASEMI, 1976, VII (4) : 203-204.
    Le chasseur jörai et la femme. LEthnographie, 1977, N.S., 74-75 (2) : 209-221.
    Pötao, une théorie du pouvoir chez les Indochinois Jörai. E Paris : Flammarion (coll. Nouvelle bibliothèque scientifique), 1977, 368 p.

    The history of the natives of Central Vietnam. In : Identités collectives et relations interculturelles, G. Michaud (éd.). Bruxelles : Éditions Complexe, 1978, 167-208.
    De lautre côté du tissage. E(T) Communications, 1978, 29 : 93-105.
    Forêt, femme, folie : une traversée de limaginaire jörai. Paris : Aubier-Montaigne (coll. Étranges étrangers), 1978, 288 p.
    Sam Bam, le Mage et le Blanc dans lIndochine centrale des années trente. LEthnographie, 1978, 1 : 85-108.
    Compte rendu : The Montagnards of South Vietnam. E ASEMI, 1978, IX (1-2) : 287-288.
    Préambule. E(T) In : Voir et nommer les couleurs, S. Tornay (éd.).
    Nanterre : Laboratoire dethnologie et de sociologie comparative (coll. Recherches thématiques, 2), 1978, 331-335.
    Les races de couleurs, une optique jörai. E(T) In : Voir et nommer les couleurs, S. Tornay (éd.). Nanterre : Laboratoire dethnologie et de sociologie comparative (coll. Recherches thématiques, 2), 1978, 369-400.
    Les rites de la mort. In : Catalogue de lexposition, Musée de lHomme.
    Paris, 1979, 70-71.
    Compte rendu : Chamanes toungouses. LHomme, 1980, XX (1) : 143-146.
    Merveilleuse forêt indochinoise. Sudestasie, 1980, 1 : 57.
    Impact de loralité sur lindividu et la société. Exemple dune société du Sud-Est asiatique. E(L12) In : Oralità, cultura, letteratura, discorso, B. Gentili & G. Paioni (éds.), Colloque international dUrbino. Edizioni DellAteneo, 1980, 325-340.

    COSMOGONIE. Autochtones indochinois. INDOCHINE. Les populations autochtones du sud de la péninsule. Mythologie et rituel : lorientation des recherches. MÉDIATEURS ET INTERMÉDIAIRES. Leurs fonctions et leurs moyens chez les autochtones indochinois. MYTHE. Histoire et fonction du mythe chez les autochtones indochinois. Le changement et le permanent. POUVOIR. Une notion ambiguë chez les Austroasiatiques et les Austronésiens. Le Pötao des Jörai. SEPT. Le chiffre sept, le pair et limpair, chez les autochtones indochinois. YANG. La relation « sacrée » dans les ethnies austroasiatiques et austronésiennes, le sacrifice et le rite énumérateur. E(T) In : Dictionnaire des mythologies et des religions des sociétés traditionnelles et du monde antique, Y. Bonnefoy (éd.). Paris : Flammarion, 1981, tome 1 : 218-222, 553-556 ; tome 2 : 80-82, 140-141, 294-296, 429-430, 541-544.

    [Sans titre]. In : Southeast asian cultural heritage. Images of traditional communities, Ong Choo Suat (photogr. compiled). E Singapore : Institut of Southeast Asian Studies (Programme of the cultural heritage of Southeast Asia), 1986, 113 p. [photographies].
    Problèmes de minorités ethniques en Indochine (transcription de la conférence de J. Dournes à Budapest le 18 sept. 1984 par G. Vargyas). E(L12) Acta ethnographica Acad. Sci. Hung., Varia, 1986-1988, 34 (1-4) : 367-388.
    Entre histoire et rêve : le mythe épique. Un imaginaire indochinois étendu ailleurs. E In : Le mythe et le mythique, Colloque de Cerisy (juillet 1985). Paris : Albin Michel (coll. Cahiers de lhermétisme), 1987, 111-124.
    The spirit of the law: a first presentation of data on \customary laws" of the indochinese Jörai people. E In : Further studies of religions and world views, A.R. Walker (éd.). Contributions to Southeast Asian Ethnography, 1988, 7 : 7-25.
    Autochtonous people of central Vietnam. In : Islands and ancestors. Indigenous styles of Southeast Asia, J.-P. Barbier & D. Newton (éds.). New York : Metropolitan Museum of Art, & Genève : Barbier-Mueller Museum, 1988, 24-33, 194-197.
    La mer et la montagne. Petite note à côté du grand problème du peuplement de la péninsule indochinoise. In : Rôles et représentations de la mer, J. Ivanoff & P. Le Roux (éds.), Paris : EHESS, n.d. [1990], 3-7 [n. sp. ASEMI, 1983, XIV (3-4)].
    Les charmes de la fille-forêt. CLO, 1996, 39-40 : 19-27 [il sagit dun chapitre de Forêt, femme, folie].
    Jörai (Vietnam). In : Encyclopaedia of vernacular architecture of the world, P. Oliver (éd.), vol. 2. Cambridge : Cambridge University Press, 1997, 1052-1053.

    Linguistique

    Dictionnaire Srê (Köho)-Français. Recueil de 8 000 mots et expressions du dialecte pémsien Srê (populations montagnardes du Sud-Indochinois, tribu des Srê). E Saïgon : Imprimerie dExtrême-Orient, 1950, XXX+282 p.
    Lexique polyglotte Français-Köho-Röglai-Viêtnamien (avec G. Bochet). E Saïgon : Éditions France-Asie, 1953, XXI+133 p.
    Ébauche de dictionnaire de la langue jörai. E [Chöreo], [1964], multigr., XII+1112 p. [selon P. Le Roux, cest un document inestimable dont très peu dexemplaires subsistent].
    Complément du dictionnaire de la langue jörai. [Chöreo], multigr., 500 p.
    Höbia ou le jörai sans complexes. Introduction au parler des Jörai. In : Études Jörai, 1, [Phu-Bôn, 1964], multigr., 62 p.
    Coordonnées : structures jörai familiales et sociales. In : Études Jörai, 3, [Phu-Bôn], multigr., 203 p.
    Le dit jörai. I Introduction au style oral. In : Études Jörai, 4, [Phu-Bôn, 1967], multigr., 127 p.
    Tâp nôi tiêng Gialai (jörai). Manuel de conversation jörai-vietnamien. S.l.n.d., multigr.
    Situation du jörai dans le monde austronésien. Phu-Bôn, 1970, multigr., VI+44 p.
    Homme ou esclave ? Remarques lexicographiques. E ASEMI, 1971, II (1) : 48-90.
    Le parler des Jörai et le style oral de leur expression. E Paris : Publications orientalistes de France (coll. P.O.F.-études), 1976, 343 p.

    Littérature orale

    Chants antiques de la montagne. La tradition des Montagnards du Haut-Donnaï recueillie avec le concours de Jean Seo et traduite par Jacques Dournes. E BSEI, 1948, N.S., XXIII (3-4) : 10-111.
    Nri. Recueil des coutumes srê du Haut-Donnai, recueil., trad. et annot. par J. Dournes. E Saïgon : Éditions France-Asie, 1951, VI+43 p.
    Nri. Extrait du coutumier sré, recueil., trad. et annot. par J. Dournes. Saïgon : Éditions France-Asie, 1951, 9 p.
    [Titre?]. In : Conférences dinformation sur lIndochine 1950-1951. Saïgon : Imprimerie dExtrême-Orient, 1951.
    Histoire de Lut lEstropié. FA, 1952, VIII (75) : 513-515.
    DEnfants et de Baleine (Légendes pémsiennes). FA, 1952, VIII (79) : 1084-1087.
    Le maître des eaux (légende montagnarde srê). E FA, 1953, X (91) : 25-29.
    Kötrau tölöi Brau Jing. Ko Bbing Jörai, 1958-1959, 14 numéros (1 à 14). [Périodique polycopié contenant des légendes en roman-feuilleton, en jörai seulement]
    Légende de Hbia Ala-mut, texte original et traduction en vietnamien par J. Dournes. S.l.n.d., multigr.
    Lhomme et son mythe. Paris : Aubier-Montaigne (coll. Recherches économiques et sociales, 10), 1968, 219 p.
    Une documentation sur des parlers Köho. E ASEMI, 1974, V (1) : 161-170.
    Yatok bok = La Fée du figuier. Mythe jörai. LEthnographie, 1974, 68 : 79-92.
    Yatok bok = La Fée du figuier. Mythe jörai. LEthnographie, 1975, 69 : 81-114.
    Hekel, conte jörai, présent. et trad. par Dournes J. E(T) Ethnos, 1975, 1-4 : 91-113.
    [J. Dournes] Éditorial. CLO, 1976, 1 : 7-19.
    Comptes rendus : Permanence et métamorphoses du conte populaire, de G. Calame-Griaule ; Le récit populaire au Rwanda, de P. Smith. CLO, 1976, 1 : 163, 164-165.
    [J. Dournes] Éditorial. CLO, 1977, 2 : 7-14.
    Comptes rendus : Asie du Sud-Est et Monde Insulindien, bulletin du Cedrasemi, 1976, VII, 2-3 ; Revue de Corée, 1976, VIII, 2. In : CLO, 1977, 2 : 176-177, 177.
    Akhan. Contes oraux de la forêt indochinoise. E Paris : Payot (coll. Le regard de lhistoire), 1977, 279 p.
    Akhan: racconti orali della foresta indocinese, trad. M. Giacometti. E Milano : Jaca book, 1977, 267 p.
    Un amour de serpent. Analyse de contes à travers quatre ethnies indochinoises. E CLO, 1977, 2 : 103-164.
    Comptes rendus : Petites surs de Jésus, conte touareg de lAïr ; Les principaux mythes de lethnie Amis (vol. I et II), de A. Bareigts. CLO, 1977, 3 : 181-182, 183-184.
    Mythes srê, trois pièces de littérature orale dune ethnie austroasiatique. E Paris : Selaf (coll. Langues et civilisations de lAsie du Sud-Est et du Monde insulindien, 2), 1978, 312 p.
    Compte rendu : Oral culture and oral performance. CLO, 1978, 4 : 167-169.
    Daniel Léger 1915-1980. E ASEMI, 1979, X (2-3-4) : 7-12.
    Littérature orale 2, J. Dournes (coord.). E ASEMI, 1979, X (2-3-4), 381 p.
    Relations entre laustroasiatique et laustronésien dans la péninsule indochinoise. E ASEMI, 1979, X (2-3-4) : 367-381.
    Programme du groupe de recherche « Littératures ». In : Le Centre de Recherche et de Documentation sur lAsie du Sud-Est et du Monde Insulindien. Paris : CNRS-EHESS, 1979, 95-97.
    Chöi-Köho et Nai-Tölui. Conte indochinois traduit et présenté par J. Dournes. Sudestasie, 1980, 2 : 62-63.
    Comptes rendus : Patterns in oral literature, de H. Jason & D. Segal ; Les Évangiles des Quenouilles, de P. Jannet ; Le courrier de lUnesco, août-septembre 1979. CLO, 1980, 8 : 153-157, 158-160, 165.
    Compte rendu : Rapport sur le colloque d'Urbino, en collaboration avec G. Calame-Griaule. CLO, 1980, 8 : 179-184.
    Compte rendu : Étude dun corpus de contes cambodgiens traditionnels. LHomme, 1980, XX (3) : 152-157.
    Femmes jörai. CLO, 1981, 10 : 111-139.
    Comptes rendus : Yod, 1980, n° 11 ; Critique, 1980, n° 394 ; La femme vietnamienne dautrefois à travers les chansons populaires, de Nguyên Huu Tân ; Lorigine et loubli. Parole du mythe et parole de la littérature, in : Regards Espaces Signes. Victor Segalen, de G. Agamben ; Histoires denfants terribles (Afrique noire), de V. Görög et al. In : CLO, 1981, 10 : 151, 152-153, 154-156, 157-158, 159-168.
    Informations Les conférences du mardi : 17 mars. La voix du conteur, en Indochine. CLO, 1981, 10 : 171-172.
    Scènes et récits de vie avec des conteurs indochinois. CLO, 1982, 11 : 135-143.
    Compte rendu : Contes occitans, de J. Markale. CLO, 1982, 11 : 215-216.
    Ogres et parents terribles, à propos de larticle de P. Beaujard. CLO, 1982, 12 : 155-163.
    Autour de Paul Zumthor et ailleurs. CLO, 1983, 13 : 183-198.
    De Terrasson à Paris, témoignage dun chercheur au pays des conteurs. CLO, 1983, 13 : 211-214.
    Compte rendu : La vie quotidienne dans le Viet-Nam dautrefois, de Nguyên Huu Tân. CLO, 1983, 14 : 201.
    Ethnoanalyse de la récitation traditionnelle. État dune recherche sur un corpus indochinois. In : Le conte, pourquoi ? Comment ? Folktales, why and how? Actes des Journées détudes en littérature orale Colloques internationaux du CNRS (Paris, 23-26 mars 1982). E(T) Paris : Éditions du CNRS, 1984, 439-458.
    Linstituteur et le guerrier. Paroles indochinoises. CLO, 1984, 15 : 135-139.
    Comptes rendus : La poudre ou le sourire, le témoignage de Marie Métrailler, de M.M. Brumagne ; Figures de sorcellerie languedocienne, de J.-P. Pinies. CLO, 1984, 15 : 197-198, 199.
    Compte rendu : Rambu solo « la fumée descend » : le culte des morts chez les Toradja du Sud, de J. Koubi. CLO, 1984, 16 : 143-144.
    Analyse critique du mode épique chez des conteurs indochinois. E In : Conteurs du monde, F. Gründ (éd.), Colloque de Terrasson (1982). Paris : Maison des cultures du monde, 1984, 47-50.
    Compte rendu de colloque : Festival de conteurs à Chevilly-la-Rue. CLO, 1986, 20 : 213.
    Résumé de la conférence « De lAsie du Sud à lEurope du Nord, un courant épique mythépopées comparés ». CLO, 1986, 20 : 215.
    Comptes rendus : Contes de Suisse romande, récits merveilleux et fantastiques, de E. Montelle ; Littérature orale au Vietnam. Quatre ouvrages récents. CLO, 1987, 21 : 179-180, 195-199.
    Florilège Jörai. E Paris : Sudestasie (coll. Sudestasie Bibliothèque), 1987, 169 p.
    Compte rendu : Lautrefois des Cévenols, de J.-N. Pelen. CLO, 1988, 24 : 238-240.
    Florilège Sré. E Paris : Sudestasie (coll. Sudestasie Bibliothèque), 1990, 167 p.
    Oralité et mémoire collective. In : Le grand atlas des littératures. Paris : Encyclopædia Universalis, 1990, 86-89.
    Asie du Sud-Est (en collaboration avec N. Revel). In : Le grand atlas des littératures. Paris : Encyclopædia Universalis, 1990, 98-103.
    In Memoriam, le chant du cok. CLO, 1990, 27 : 89-110.
    Compte rendu : Les principaux mythes Amis (vol. III), de A. Bareigts. CLO, 1990, 28 : 179.
    Des épopées en forêt. Plateaux indochinois. CLO, 1992, 32 : 15-37.
    Compte rendu : Histoire de lynx, de C. Lévi-Strauss. CLO, 1992, 32 : 179-180.
    Ouverture. In : Pour une anthropologie des voix, textes réunis par N. Revel & D. Rey-Hulman. Paris : LHarmattan (coll. Connaissance des hommes), Centre de recherche sur loralité, 1993, 9-10.
    Politique
    Les Moïs du Sud. Éducation, 1949, 16 : 37-39.
    Perspectives sur le problème de lenseignement des populations montagnardes du Sud Indochinois (PMSI), sous le pseudonyme de Dam Bo. Éducation, 1949, 16 : 103-118.
    Pour un Art sacré (À propos de la Léproserie de Djiring). FA, 1952, VIII (77) : 818-821.
    Questions de culture pémsienne ou : Tête bien faicte pour rizière bien faicte. FA, 1952, VIII (78) : 925-934.
    La jeunesse montagnarde entre la vie de clan et la « self-gestion ». E(L4) Indochine-Sud-Est Asiatique, 1953 (avril), 17 : 44-50.
    Les marges sauvages, chez les minorités ethniques du sud indochinois. Les Temps Modernes, 1975 (mai), 1552-1582.
    Réponse à une singulière accusation. E(L9) Pluriel, 1975, 3 : 75-76.
    Minorités et cinéma ? E(L9) Pluriel, 1978, 14 : 87-92.
    Les autochtones du Vietnam Central. E(L23) Paris : Groupement pour le droit des minorités, rapport n° E, 1979, 28 p.
    Minorities of Central Vietnam. Autochthonous Indochinese Peoples. E(L23) London : Minority Rights Group, report No. 18, 1979, 20 p.
    Small notes about big question. Survival International Review, 1980, ? : 33-34.
    La paix et les droit de lHomme. Esprit, 1980 (octobre), 100-101.
    [Intervention]. In : Expérience soviétique et le problème national dans le monde (1920-1939), Colloque de LanguesO (6-8 déc. 1978), vol. II. Paris : INALCO, 1981, 116-117.
    Les minorités indochinoises et les pouvoirs. In : Recherche et pluridisciplinarité - Actes du Colloque Paris III. Paris : Université de Paris III (?), 1981, 89-91.
    Compte rendu : Maïra, de D. Ribeiro. Survival International Review, 1982, 7 : 1, 55.
    Lexposition coloniale : un cinquantenaire qui donne à penser. Esprit, 1982, 62 (2) : 228-230.
    Théologie Vie missionnaire
    La montagne tragique. Échos missionnaires, 1947, 33 : 148-150.
    Une École Moï sur les hauts-plateaux dAnnam. Missionnaires dAsie, 1948, 35 : 15-18.
    Kerlatap village de lépreux. Missionnaires dAsie, 1948, 36 : 54-57.
    Aux avant-postes en pays moï. Missionnaires dAsie, 1948, 39 : 144-147.
    La Religion des Montagnards du Haut-Donnaï (Sud-Vietnam). BMEP, 1949, 2e S., 8 : 76-91.
    Din la sorcière. BMEP, 1949, 2e S., 8 : 91-95.
    Dieu retrouvé. BMEP, 1949, 2e S., 11 : 280-285.
    Dieu retrouvé. BMEP, 1949, 2e S., 12 : 327-329.
    Les Sorciers Moïs. BMEP, 1949, 2e S., 18 : 755-759.
    Les Sorciers Moïs. BMEP, 1950, 2e S., 19 : 29-33.
    La rédaction de Br. BMEP, 1950, 2e S., 24 : 356.
    Le Montagnard Srê devant le Christianisme. BMEP, 1950, 2e S., 24 : 370-383.
    My-Hao. BMEP, 1950, 2e S., 27 : 546-548.
    Sagesse chrétienne. E FA, 1950, VI (54) : 498-510.
    Les armes du royaume. BMEP, 1951, 2e S., 31 : 20-26.
    Pistes (sous le pseudonyme de Dam Bo). Missionnaires dAsie, 1952, 62 : 106-116.
    Cur et Croix de Sang chez les Montagnards. BMEP, 1953, 2e S., 63 (?) : 865-872.
    Le chemin du cur. Regards sur lart sré. Lart sacré, 1955 (juillet-août), 11-12 : 4-32.
    « Les sauvages » sur les hauts-plateaux du Vietnam. E(L4) Missi, 1955 (mars), 188 : 95-99.
    Une journée dans la famille de Briu. E(L4) La vie catholique illustrée, 1955 (dimanche 17 avril), 506 : 12-13.
    Les racines dun art missionnaire. Lart sacré, 1962 (sept.-oct.), 1-2 : 5-31.
    Dieu aime les païens. Une mission de lÉglise sur les plateaux du Viet-Nam. Paris : Aubier (coll. Théologies), 1963, 172 p.
    Naissance dune théologie. Lumière et vie, 1964, 71 : 81-98.
    Pour les non-chrétiens. Spiritus, 1964, 21 : 411-414.
    Le missionnaire et le romancier. Spiritus, 1965, 22 : 97-99.
    Quand lesprit semble absent. Spiritus, 1965, 23 : 201-202.
    Les Jörai ont déjà une religion. Missions Étrangères de Paris, 1965, 142 : 30-35.
    Le Père ma envoyé. Réflexions à partir dune situation missionnaire. Paris : Éditions du Cerf (coll. Parole et mission, 8), 1965, 254 p.
    Gott liebt die Heiden, trad. en allemand par L. Sertorius E Freiburg : Heiden, 1965, 221 p.
    Dio ama i pagani, trad. en italien par M. Cassola. E Milano : Jaca Book, 1966, 211 p.
    Du prophète à lapôtre : Marie de Magdala. Spiritus, 1966, 28 : 246-257.
    Le Père ma envoyé. Missions Étrangères de Paris, 1966, 143 : 21-26.
    Loffrande des peuples. Missions Étrangères de Paris, 1966, 148 : 25-31.
    Lecture de la déclaration par un missionnaire dAsie. In : Les relations de léglise avec les religions non chrétiennes. Déclaration « Nostra aetete », sous la direction de A.-M. Henry. Paris : Éditions du Cerf (coll. Unam sanctam, n° 61), 1966, 81-117.
    God in Vietnam (A Christian mission on the Plateaux of Vietnam). London : Geoffroy Chapman, 1966, 203 p.
    La missione contro le «missioni», trad. en italien par M. Quartana. Milano : Jaca Book (coll. Chiesa e società), 1967, 253 p.
    Loffrande des peuples. Recherches et remarques sur le binôme activité missionnaire-action liturgique. Paris : Éditions du Cerf (coll. Jeunesse de la liturgie), 1967, 286 p.
    Sortie pour une mission sans bornes. Spiritus, 1967, 30 : 49-62.
    Le souffle qui porte loin. Spiritus, 1967, 32 : 396-412.
    Le signe du serviteur. Spiritus, 1968, 33 : 41-68.
    Le progrès humain et lavènement du royaume. Spiritus, 1968, 34 : 180-196.
    La mystique et les mystiques. Spiritus, 1968, 35 : 313-318.
    Un problème missionnaire de lÉglise au Vietnam. Échos de la rue du Bac, 1968, 10 : 310-320.
    Postface. In : Prêtre des non-chrétiens, de S. de Beaurecueil. Paris : Éditions du Cerf (coll. Parole et mission, 15), 1968, 89-108.
    Dios ama los paganos, trad. en espagnol par J.M. Arrizabalaga & J.A. Pombo. Barcelona : Ed. Estela (Epifania, 21), 1968, 213 p.
    « Dé-mission » ? Échos de la rue du Bac, 1968, 11 : 323-328.
    Au plus près des plus loin. Projet pour la Mission. Paris : Aubier-Montaigne (coll. Foi vivante, 117), 1969, 199 p.
    Dialogo della chiesa con le religioni non-christiane (avec H. Maurier), trad. en italien par C. Pellegrini de : Les relations de léglise avec les religions non chrétiennes. E(L22) Bologne : Editrice Nigrizia, 1969, 148 p.
    Lesprit de traduction. Spiritus, 1969, 37 : 22-38.
    Reposer le problème de lévangélisation. Spiritus, 1969, 38 : 158-172.
    Co-naissance de Balthasar. Spiritus, 1969, 39 : 322-325.
    La mission relative. Spiritus, 1970, 43 : 365-382.
    Après le clergé. Spiritus, 1971, 44 : 47-66.
    Traductions relatives à la pastorale
    Langue srê
    Jat gung Yesu Sara Jönau Bap-Yang (Suivre Jésus Livre des choses de Dieu). Issy-les-Moulineaux : Les presses missionnaires, 1951, 127 p.
    Duh Bap-Yang bal mö Yesu (Adorer Dieu avec Jésus, missel). Issy-les-Moulineaux : Les presses missionnaires, 1951, 147 p.
    Langue jörai
    [Ces documents seront bientôt disponibles à la Bibliothèque asiatique des MEP]
    Morceaux choisis de lAncien Testament, traduits et commentés, 161 p.
    LÉvangile selon Saint Luc, trad. et notes, 99 p.
    De leau et de lEsprit (Manuel explicatif des vérités chrétiennes), 144 p.
    Pashka (Les cérémonies de la Semaine, Sainte liturgie et doctrine), 135 p.
    Baptême, confirmation et communion, 35 p.
    Möng La hang Jua. Prières jörai, s.l.n.d.
    Les époux, 43 p.
    Bouche de Dieu (Manuel des catéchistes), 32 p.
    Gloire au Père (Livre de messe), 302 p.
    Amen (Prières et chants liturgiques), 330 p.
    Haleluyah (Laudes, vêpres et complies), 103 p.
    Bénédiction (Rituel), 87 p.
    Les pauvres sont évangélisés (Initiation chrétienne), 32 p.
    Les dépôts
    = À la bibliothèque de la Maison Asie Pacifique, un legs qui comprend :
    24 cartons ; le carton n° 13 comporte diverses revues, rapports et thèses sur lIndochine ; les cartons nos 14, 15, 16, 17 et 18 contiennent de nombreux évangiles traduits en srê, köho et jörai ; les cartons nos 22 et 24 comprennent des documents personnels, notamment dans le domaine artistique. Nombreuses photographies, exclusivement des portraits, éparpillées dans différents cartons, sans grand intérêt ethnographique. Certains ouvrages présents dans la bibliothèque contiennent des photographies du même type ou bien sont annotés de la main de Dournes, notamment les dictionnaires quil a confectionnés.
    des objets, dont une herminette à fer droit simple de Bornéo, des figurines de théâtre dombre, des dessins de Dournes.
    = Au Laboratoire de phanérogamie du Muséum national dhistoire naturelle : un herbier de 600 plantes et 32 plantes en culture dans les serres.
    = À la photothèque du Musée de lHomme : des collections de photographies numérotées E-63-1-702 à E-63-295-702 ; B(F)-67-1632-702 à B(F)-67-1830-702 ; E-67-168-702 à E-67-180-702 ; E-67-1801-702 à E-67-1820-702 ; E-67-2161-702 à E-67-2168-702 ; B(F)-68-3441-702 à B(F)-68-3540-702 ; E-68-2995-702 à E-68-3015-702; et des diapositives nos 3086 à 3183.
    = À la phonothèque du Musée de lHomme, des dépôts de bande(2) de :
    Musique : bandes I (BM 63 4 1), II (BM 64 11 1), III (BM 64 11 2), V (BM 65 6 1), VII (BM 65 18 2), IX (BM 67 1 1), XI (BM 67 3 1), XV (BM 68 8 2), XVI (BM 68 8 3).
    - Chants : bandes II (BM 64 11 1), III (BM 64 11 2), V (BM 65 6 1), IX (BM 67 1 1), X (BM 67 1 2), XI (BM 67 3 1), XII (BM 67 9 1), XIII (BM 67 14 1), XV (BM 68 8 2).
    Récits et contes : bandes IV (BM 64 11 3), VII (BM 65 18 2), VIII (BM 66 3 1), X (BM 67 1 2), XI (BM 67 3 1), XII (BM 67 9 1), XIII (BM 67 14 1), XIV (BM 68 8 1), XV (BM 68 8 2), XVII (BM 68 8 4).
    Dits de justice : bandes I (BM 63 4 1), VI (BM 65 20 1), VII (BM 65 18 2), XII (BM 67 9 1).
    Rites : bandes VI (BM 65 20 1), VIII (BM 66 3 1), X (BM 67 1 2), XII (BM 67 9 1), XIII (BM 67 14 1), XV (BM 68 8 2), XVI (BM 68 8 3).
    Certaines de ces bandes ont été recopiées sur support cédérom (N. Revel, comm. personnelle).
    = Au Musée de lHomme : des objets de la culture jörai, à savoir 19 objets déposés en 1962 (62.107) et 14 objets en 1968 (68.91).

    Autres

    Divers et inédits
    Orients. Pour Georges Condominas [textes réunis à linitiative de Jacques Dournes]. Paris : Sudestasie, & Toulouse : Privat, 1981, 344 p.
    Voyage en Triangle, Rapport de mission. E Paris : CeDRASEMI, 1972, multigr., 31 p. [il sagit dune mission en Indonésie de six mois pour le CeDRASEMI. Le rapport éclaire un article mentionné plus haut sur les relations entre laustroasiatique et laustronésien dans la péninsule ; il comprend le dessin et la description doutils agricoles ; P. Le Roux].
    Recensions : Le rêveur nu, de J.C. Flügel, pp. 123-125 ; Les loups en France, légendes et réalités, de C.-C. et G. Ragache, pp. 128-129 [Ces comptes rendus douvrages sont disponibles à la Bibliothèque asiatique des MEP, les revues dans lesquelles ils ont paru nont pu être identifiées].
    Note exploratoire sur la ceinture en T par limage et par le monde, 1988, multigr., 39 p. [Dournes mentionne les éditions Dritgard, qui nont pu être identifiées. Il est probable quil sagit dun projet de publication qui na pas vu le jour. Disponible à la Bibliothèque asiatique des MEP].
    Équateur 69. Peuples de péninsule malaise, Sumatra, Bornéo par limage. S.l., 1990, multigr., 205 p. [Dournes a tiré cinq exemplaires de cet ouvrage. La Bibliothèque asiatique des MEP en conserve un].
    Extraits
    Les racines dun art missionnaire. Épiphanie, 1963, 11 : 189-196.
    Dieu aime les païens. Épiphanie, 1963, 14 : 643-654.
    Interviews
    Avec Danièle Guilbert, Échothérapie, 1979, 27 : 30-32.
    Avec Danielle Torchin, Gyn-Obs, 1979.
    [Avec Nguyên Dinh Thi et C. Geoffroy]. Jacques Dournes ou lart de lethnographe. Sudestasie, 1985, 37 : 47-48.
    Avec M.-P. Lerat. Jacques Dournes : ethnologue, missionnaire, colonisateur ? Sudestasie, 1987, 48-49 : 67-71.
    Chronique de la forêt hallucinée, Terre sauvage, 1992, 63 : 102-111.
    Émissions radiophoniques
    France-Culture
    La chasse et lérotique : Un pays de femmes Femme ou tigresse La fille-forêt et le petit pauvre Fou de sa cousine. Émission « Les chemins de la connaissance », 26 au 31 mars 1976.
    Forêt, femme, folie : mythologie du pays des Jörai (avec C. Mettra). Émission « Lautre scène ou les vivants et les dieux », 5 juillet 1976.
    La femme et la plante : Botanique familière, le savoir pratique Une autre connaissance, Ève et la sorcière Exploration, du côté des racines Larbre et lÉden la fille du palmier. Émission « Les chemins de la connaissance », 3 au 7 janvier 1977.
    La femme et la plante : Un baobab bien maternel La calebasse et le kapokier La femme, la courge et lhumanité Mère Padi La fleur au parfum de sur. Émission « Les chemins de la connaissance », 13 au 17 janvier 1977.
    À propos de Akhan (avec P. Descargues). Émission « Magazine », 18 avril 1977.
    Littérature orale, littérature populaire, 10 mai 1977.
    Mémoire, mythologie, écriture : La bouche et loreille Genres littéraires et statuts sociaux littérature orale, littérature vivante Papier-pouvoir (avec M. Detienne). Émission « Les chemins de la connaissance », 15 au 18 novembre 1977.
    À propos de « Forêt, femme, folie » (avec G. Lapouge). Émission « Agora », 13 novembre 1978.
    Centre de gravité, les mémoires de la mémoire (avec M. Nimier). Émission « Les après-midi de France-Culture », 26 novembre 1978.
    Feuilles étranges de forêt hantée, itinéraire chez les Jörai. Émission « La matinée des autres », 2 janvier 1979.
    Voyage en ailleurs : Partir en mythe Se raconter Dire ses rêves Invitations Lamitié sans barrière La mort nécessaire ? La fin du voyage. Émission « Matinales », 12 au 17 février 1979.
    Cueillir sa vie (avec J. Barrau et C. Boisvert). Émission « Les chemins de la connaissance », 11 au 12 juin 1979.
    La voix du conteur : présentation des Cahiers de Littérature Orale et du Centre de Recherche sur lOralité, 5 mai 1981.
    La divination, 25 juin 1981.
    Peuples et poisons, 30 juin 1981.
    Présentation du « Dictionnaire des mythologies » (avec Y. Bonnefoy, R. Boyer et M. Detienne), 10 novembre 1981.
    Sur le thème de leau : mythes et rites jörai, 5 juillet 1982.
    Sur le thème de leau : rites chrétiens, 6 juillet 1982.
    Oralité, 9 juin 1983.
    À la recherche de lunité perdue, ruptures Cosmogonie, 12 octobre 1983.
    Une épopée et des conteurs : Sing Könya (avec B. de la Salle), 2 avril 1984.
    La criée aux contes, 6 août 1984.
    France-Inter
    Émission « Radioscopie », 11 décembre 1978.
    À propos de « Forêt, femme, folie » et de limaginaire, 18 décembre 1978.
    Radio-France
    Les arts du récit, écrire loralité et raconter lécriture. Émission « Festival de Montpellier », débats.
    Radio-France International
    Interview avec M. Deboste, à Terrasson, 15 janvier 1983.
    F.R.3
    Bougainville et les Malouines, 11 mai 1982.
    Autour de Jacques Dournes
    .-P. Lerat 1987 (voir « Interviews »)
    G. Condominas : Jacques Dournes 27 mai 1922 3 avril 1993. Lettre de lAFRASE, 1993, 30 : 13-17.
    P. de Beer : La mort de Jacques Dournes. Un chantre de la littérature orale. Le Monde des livres, 16 avril 1993.
    N. Revel : Jacques Dournes 1922-1993. In Universalia 1994. La politique, les connaissances, la culture en 1993. Paris : Encyclopædia Universalis, 1994, 530.
    Un Jorai à Paris. Hommage à Jacques Dournes (27 mai 1922 3 avril 1993). [Il sagit dun texte de cinq pages accompagnant une exposition dobjets et de photographies recueillis par Dournes et réalisée par B. Coursier et J.-M. Destable dans le hall du Musée de lHomme].(2)
    Langue jarai. Langue sre. In : Missions étrangères et langues orientales. Contribution de la Société des Missions étrangères à la connaissance de 60 langues d'Asie. Bibliographie de 1680 à 1996. Paris : L'Harmattan (coll. Recherches asiatiques), 1997, pp. 143-145, 150-151.
    Notes
    * Laurent Dartigues, ingénieur agronome et anthropologue, a soutenu en 2001 sa thèse de doctorat, « Les représentations françaises du monde social viêtnamien à travers les textes savants 1860-1940. Essai danthropologie historique de la connaissance coloniale du Viêtnam ».
    ** Pierre Le Roux, ethnologue, docteur de lEHESS, diplômé des LanguesO et membre asso-cié de lIRSEA, travaille depuis 1985 en Asie du sud-est. Il a vécu parmi les Jawi de Thaïlan-de du Sud de 1988 à 1997 et de 1999 à 2001 et leur a consacré ouvrages, articles et films.
    1. La sur Albina Ferreiros, elle-même ethnologue, est l'auteur d'un remarquable ouvrage, Les Kon Cau de la Da'-Nying. Contribution à l'étude anthropologique des Cru (Ködu) et Cil du canton de Don Duong, Tuyen Duc, Vietnam (Paris, 2 volumes multigraphiés, 1971).
    2. Une exposition, « La Route du Sud. Voyage en Thaïlande péninsulaire », organisée par Pierre Le Roux et Éric Bogdan et tenue à Bangkok en 1993, était dédiée à « Jacques Dournes, ethnologue ». Par ailleurs, l'ouvrage dirigé par P. Le Roux et J. Ivanoff, Le Sel de la vie en Asie du Sud-Est 1993), était dédicacé « À Dam Bo (Jacques Dournes) ».
    Association française pour la recherche sur lAsie du Sud-Est (AFRASE)
    c/o EFEO, 22, avenue du Président-Wilson, 75116 Paris.
    Mots-clés : Jacques Dournes, bibliographie, Viêt Nam, Jörai, missionnaires, ethnographie, littérature orale, ethnobotanique.
    Key words: Jacques Dournes, bibliography, Viêt Nam, Jörai, missionaries, ethnography, oral littérature, ethnobotany.
    « Moussons »
    Recherche en sciences humaines sur l'Asie du Sud-Est
    Social Science Research on Southeast Asia
    EDISUD, La Calade, RN 7
    13090 Aix-en-Provence, France
    Tél./Ph.: 33-(0)4-42216144
    Fax: 33-(0)4-42215620
    www.edisud.com
    E-mail: commercial@edisud.com

    NUMERO 3
    ARTICLES / ARTICLES
    Victor T. KING
    Southeast Asia: An Anthropological Field of Study?
    Michel BRUNEAU
    La notion de frontière et sa signification dans la Péninsule indochinoise
    VINH Sinh
    Komatsu Kiyoshi and French Indochina
    Florence STRIGLER et Geneviève LE BIHAN
    Pratiques alimentaires et situation nutritionnelle au Laos
    NOTE / NOTE
    Laurent DARTIGUES et Pierre LE ROUX
    Jacques Dournes, son uvre. Une nouvelle bibliographie

    COMPTES RENDUS / REVIEWS
    Conférences / Conferences
    Livres / Books
    Musique / Music


    "
    • Numéro : 3740
    • Année : None