Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Pierre DOURISBOURE

[591]. DOURISBOURE, Pierre, le principal fondateur de la mission des sauvages en Cochinchine orientale. Il naquit à Briscous (Basses-Pyrénées) le 19 septembre 1825, fit ses études au petit séminaire de Laressore, entra laïque au Séminaire des M.-E. le 19 octobre 1846, et fut ordonné prêtre le 2 juin 1849. Il partit le 6 octobre suivant pour la Cochinchine orientale, et fut destiné à la mission des sauvages, où pendant 35 ans il devait supporter les plus dures misères, avec un courage apostolique digne de la plus grande admiration.
Add this
    [591]. DOURISBOURE, Pierre, le principal fondateur de la mission des sauvages en Cochinchine orientale. Il naquit à Briscous (Basses-Pyrénées) le 19 septembre 1825, fit ses études au petit séminaire de Laressore, entra laïque au Séminaire des M.-E. le 19 octobre 1846, et fut ordonné prêtre le 2 juin 1849. Il partit le 6 octobre suivant pour la Cochinchine orientale, et fut destiné à la mission des sauvages, où pendant 35 ans il devait supporter les plus dures misères, avec un courage apostolique digne de la plus grande admiration. A la fin de 1850, il était à Kon-trang dans la tribu des Se-dang. Il traduisit, dans la langue de cette peuplade, les prières que M. Combes avait composées en bahnar. Le 16 octobre 1853, il baptisa ses deux premiers catéchumènes, Ngui et Pat.
    Tous les missionnaires, ses compagnons, moururent ; lui, exceptionnellement résistant, continua son apostolat. Cependant, s'il ne succombait pas, il voyait son uvre paralysée et les difficultés aggravées par l'hostilité et la défiance des sauvages, ainsi que par la maladie. Souvent la fièvre des bois le surprenait en voyage et le forçait d'attendre, loin de tout secours humain, la fin de la crise ou la mort. D'autres fois, elle le clouait sur sa natte dans sa cabane, et il arriva un jour que lui et un autre missionnaire, Besombes, après s'être confessés et s'être mutuellement administré l'extrême-onction, retombèrent l'un près de l'autre sans connaissance. En 1857, il alla remplacer à Ko-xam M. Combes qui venait de mourir. En 1858, il fut nommé provicaire de la mission des sauvages.
    Pendant un séjour qu'il fit à Saïgon en 1864, et qui dura plusieurs mois, de février à septembre, il administra la paroisse de Xom-chieu, puis retourna chez les Bahnars. Il finit par fonder cette mission, grâce surtout à la création de villages exclusivement composés de chrétiens. Le premier village de ce genre, installé au milieu d'une forêt que lui et quelques familles de chrétiens défrichèrent, fut Jo-ri-krong.
    En 1870, il vint en France réparer ses forces, et y publia un petit ouvrage aussi intéressant qu'édifiant : Les sauvages Ba-hnars, récit de ses travaux, de ses souffrances et des labeurs de ses compagnons ; puis il regagna son poste.
    En 1885, il fut rappelé en Cochinchine, mis à la tête du grand séminaire, et nommé provicaire pour toute la mission. Bientôt son épuisement ne lui permit plus aucun travail. Il fut envoyé au sanatorium de Béthanie à Hong-kong ; il y acheva de composer son dictionnaire bahnar-français et le fit imprimer. On espéra qu'un voyage en France lui permettrait de vivre encore quelques années ; mais il mourut à la procure des M.-E. à Marseille, peu de jours après son arrivée, le 8 septembre 1890. La mission des sauvages ne comptait encore qu'un millier de chrétiens ; depuis lors elle a prospéré plus rapidement ; mais c'est bien à la persévérante et apostolique énergie et au tempérament vigoureux de M. Dourisboure qu'elle doit sa naissance.
    Bibliographie. - Les sauvages Ba-hnars (Cochinchine orientale). Souvenirs d'un missionnaire. - Lecoffre fils et Cie successeurs, 90, rue Bonaparte, Paris ; 2, rue Bellecour, Lyon, 1873, in-12, pp. 449.
    Id., 2e édit. - Lecoffre, 90, rue Bonaparte, Paris, 1875, in-16, pp. vii-316.
    Comp.-rend. : M. C., xv, 1883, p. 528.
    Id., 3e édit. [précédé d'une notice sur l'auteur, avec portrait]. - Téqui, libraire-éditeur, 33, rue du Cherche-Midi, Paris, 1894, in-16, pp. xvi-334.
    Les trois ouvrages suivants ont été imprimés à l'imprimerie de Nazareth, Hong-kong.
    Alphabet bahnar. - 1888, in-12, pp. 8.
    (Catéchisme et prières). - 1888, in-12, pp. 134.
    Dictionnaire bahnar-français. - 1889, in-8, pp. xlv-363.
    Comp.-rend. : Journ. asiat., 8e sér., xvi, 1890, p. 69.
    Notes bio-bibliographiques. - C.-R., 1874 (janv.), p. 19 ; 1875, p. 35 ; 1877, p. 60 ; 1878, p. 35 ; 1884, p. 102 ; 1910, p. 350. - A. P. F., xxxvi, 1904, pp. 471, 479, 481. - A. S.-E., xviii, 1866, p. 110. - M. C., xxvi, 1894, p. 232. - B. O. P., 1891, Notice, pp. 340 et suiv. - Miss. Quinhon. Mém., 1907, pp. 8, 17, [32] ; 1909, p. 101.
    Bull. rel. Bayonne, 1885, p. 699 ; 1890, Sa mort, p. 765 ; 1896, p. 20. - Sem. rel. Lorraine, 1885, p. 793. - Sem. rel. Nantes, 1885, pp. 921, 947. - Sem. rel. Séez, 1885, p. 640. - Echo de N.-D. de la G., 1890, Sa mort, p. 831. - Le Monde, 1885, n° du 26 sept.
    Hist. gén. Soc. M.-E., Tab. alph. - La Coch. rel., ii, p. 147.
    Notice nécrologique. - C.-R., 1890, p. 297.
    Portrait. - Voir Bibliographie.


    Bibliographie:
    DOURISBOURE Joseph (1825-1890)

    Vocabularium apud barbaros Bahnar / par P. X. Dourisboure. - 1870. - 268 p. ; 20x26 cm.
    Vocabulaire bahnar-annamite-français. Manuscrit original signé, AMEP 0591.1

    [Hlabar abo] / [P. Joseph Dourisboure]. - Hongkong : Nazareth, 1888. - (8) p. ; 19 cm.
    Syllabaire bahnar.

    Dictionnaire bahnar-français / par P . X. Dourisboure de la Société des Missions Etrangères, ancien missionnaire des Bahnars. - Hongkong : Imprimerie de la Société des Missions Etrangères, 1889. - XLV-363 p. ; 19 cm - AMEP 0591.




    • Numéro : 591
    • Année : None