Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Joseph DOLLER

DOLLER Joseph (1901 -1986)
Add this
    DOLLER Joseph

    (1901 -1986)


    [3374] DOLLER Joseph, naquit le 8 septembre 1901 à Wittring, au diocèse de Metz (Moselle). Après avoir fait ses études primaires dans sa paroisse natale, il devint élève du collège Saint Augustin à Bitche. Le 25 avril 1923, il entra laïque au Séminaire des Missions Étrangères : d'abord à Bièvres, puis à Paris. Il fut ordonné sous-diacre en 1927, diacre en 1928 et prêtre le 22 septembre 1928. Destiné à la mission de Fukuoka, il partit le 15 avril 1929, débarqua à Nagasaki le 29 mai, et enfin arriva à Fukuoka le 3 juin.

    Le Père Doller s'initia à la langue japonaise à l'évêché même, puis, à partir de mai 1931, à Yatsushiro et Minamata. En 1931, son évêque, Mgr. Breton, le nomma à Yahata, ville industrielle en plein essor. Il y loua une maison, acheta un terrain, bâtit une église et fonda une école maternelle : l'église fut bénite en 1934. L'année suivante, en 1935, il fut nommé à Iizuka, où se trouvait une petite communauté de chrétiens originaires de Nagasaki, venus travailler dans les mines : il y fonda une école maternelle.

    Rentré en France, en 1939, pour jouir d'un congé régulier, il fut empêché par la guerre de revenir au Japon. On lui demanda alors de bien vouloir aider le Père Samson à la procure de Genève. En 1948, les liaisons maritimes ayant été rétablies, il s'embarqua pour le Japon. Durant son absence, le district de Kitakyushû, tout en faisant partie du diocèse de Fukuoka, avait été tout spécialement confié aux Missions Étrangères. Son supérieur, le Père Benoît, lui demanda d'aller prendre la direction du poste de Nogata. Ce fut le même processus qu'auparavant : terrain, construction de l'église et fondation d'une école maternelle. Puis, mettant à profit ses dons de musicien, il fonda l'\Orchestre de la Paix" et en 1973, il compta même un opéra.

    Depuis longtemps déjà des crises d'asthme le faisaient souffrir. En 1974, il dut se résigner à quitter Nogata. Il vécut alors comme un ermite, travaillant de ses mains pour fabriquer des chaises et réparer des tables. Le 23 octobre 1979, on fêta ses noces d'or sacerdotales. Et cinq ans plus tard, le 15 avril 1986, il s'endormait dans la paix du Seigneur.



    Références biographiques

    AME 1929 p. 78. CR 1929 p. 16. 235. 1930 p. 15. 1931 p. 14. 1932 p. 20. 1934 p. 13. 1936 p. 11. 1937 p. 13. 1948 p. 9. 1949 p. 16. 17. 1950 p. 12. 1951 p. 15. 1952 p. 16. 1953 p. 15. 1956 p. 18. 1958 p. 24. 1960 p. 32. 1962 p. 42. 1964 p. 22. 1965 p. 37. 38. 1966 p. 41. 43. 1968 p. 124. 1969 p. 28. 29. 1974-76 p. 39. AG80-81 p. 51. 80-82 p. 46. 85 p. 48. BME 1923 p. 248. 1929 p. 318. 384. 542. photo p. 385. 1931 p. 214. 1932 p. 442. 1933 p. 921. 1934 p. 406. 772. 1935 p. 236. 332. 722. 1936 p. 647. 1939 p. 406. photo p. 77. 1940 p. 260. 835. 1948 p. 161. 1949 p. 173. 290. 1950 p. 48. 49. 1951 p. 235. 354. 1952 p. 107. 1953 p. 31. 699. 984. 1954 p. 162. 343. 467. 552. 887. 1118 p. 58 p. 741. 1960 p. 255. EPI 1962 p. 791. 1963 p. 120. 1964 p. 852. R.MEP n°125 p. 46. ECM 1946 p. 219. EC1 N° 31. 170. 174. 175. 404. 464. NS. 14P434. 21P210. 38P41. 54P202. 58P330. 66P243. 72P89. 76P212. 96P148. 125P14. 15. 126P48. 142P211. 174P528. 185/C2. 192/43. MEM 1984 p. 57.

    "
    • Numéro : 3374
    • Année : None