Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Casimir marie joseph Alphonse DEZAVELLE

DEZAVELLE Casimir (1882-1969) [2848] DEZAVELLE Casimir, naquit le 22 avril 1882 à Fontenoy-la-Joute, dans le diocèse de Nancy (Meurthe et Moselle). Il appartenait à une famille de rudes cultivateurs. Comme il n'y avait pas d'école dans la localité, Casimir avec sa soeur Annette, durent parcourir tous les jours les 8 kms qui les séparaient de Baccarat pour aller à l'école primaire.
Add this
    DEZAVELLE

    Casimir

    (1882-1969)

    [2848] DEZAVELLE Casimir, naquit le 22 avril 1882 à Fontenoy-la-Joute, dans le diocèse de Nancy (Meurthe et Moselle). Il appartenait à une famille de rudes cultivateurs. Comme il n'y avait pas d'école dans la localité, Casimir avec sa soeur Annette, durent parcourir tous les jours les 8 kms qui les séparaient de Baccarat pour aller à l'école primaire.

    Il fut admis au Petit Séminaire de Pont-à-Mousson en 1894. En 1899, il entra au Grand Séminaire de Nancy et le 11 septembre 1900, il se présentait au Séminaire des Missions Etrangères.

    Il fut ordonné prêtre le 29 juin 1905 et le 16 août de la même année, il s'embarqua pour la Mission du Laos. Il a raconté lui-même la dernière partie de son voyage, de Saïgon à Nongseng, alors siège de l'évêché (Annales des MEP 196 p. 346-353.)

    Le Père Dezavelle s'initia à la langue laotienne et à l'apostolat missionnaire auprès du Père Xavier Guego à Sieng Vang, en territoire laotien. Il a fait revivre la belle figure du Père Xavier Guego dans une série d'articles parus dans le bulletin des MEP en 1924.

    En avril 1907, le Père Dezavelle vint seconder pendant quelques mois, le Père Dabin dans la chrétienté d'Ubon, ville située dans la partie siamoise de la mission. En septembre de la même année, il fut envoyé à Sesong comme collaborateur du Père Ambroise, prêtre thaï envoyé par la Mission de Bangkok pour aider la Mission de Na Dun (poste déjà ancien) et la nouvelle chrétienté de Nong Khu. En 1908, les deux Pères fondèrent la chrétienté de Song Nhë.

    En 1914, le Père Dezavelle avec 15 autres confrères fut mobilisé et rappelé en France. D'abord affecté à un hôpital militaire à partir de 1917, il fut nommé interprête pour un contingent de militaires siamois, envoyé en France par le gouvernement siamois. Le Père Dezavelle termina la guerre avec le grade d'adjudant.

    Après sa démobilisation, il revint à son ancien poste de Sesong remplacer le Père Quentin malade. Dès 1919, le Père Dezavelle retrouve la chrétienté de Song Nhë où, pendant plus de 10 ans, il s'efforce d'approfondir les connaissances religieuses de ses néophytes. Il ne néglige pas sa peine ni son temps pour faire entrer les réponses du catéchisme dans la mémoire de ses chrétiens et catéchumènes. Même s'il fallait user du rotin. Ce ne fut pas sans succès car il y baptisa des centaines de catéchumènes.

    Le Père Dezavelle fut très affaibli par une dysenterie persistente en 1924, et l'intérim des postes voisins de Sesong, Nong Khu et Ban Lao qu'il dut assurer en 1930 le fatiguèrent beaucoup, malgré l'aide de son jeune vicaire, le Père Arnaud. C'est pourquoi, en 1931, il demande à quitter ces chrétientés de la partie thaïlandaise pour aller missionner dans les tribus des \Khas" (les Ong) qui vivent dans les montagnes du Sud Laos, tribus évangélisées depuis 1905.

    Il y fit un premier séjour de 1931 à 1932 suivi d'un long congé en France. Il revint chez ses montagnards en 1935. Le Père Arnaud lui fut alors envoyé pour le seconder. Il s'occupa surtout de la chrétienté de Khampeng puis alla remplacer Mgr. Bayet comme curé de Paksé quand ce dernier fut nommé vicaire apostolique de la mission. Souffrant de la goutte, séquelle de la guerre, le Père Dezavelle revint se soigner en France de 1949 à 1951.

    Rentré au Laos en 1952, il se retire à Paksé aidant ses confrères pour des confessions et à l'occasion les remplaçant pour des messes. En 1958, il eut la joie de voir son vicaire, le Père Arnaud, nommé préfet apostolique de la Mission du Laos. Vue la situation politique qui allait se dégradant de jour en jour au Laos, Mgr. Arnaud demanda aux Pères âgés de rentrer en France. C'est ainsi que le Père Casimir Dezavelle quitta définitivement le Laos en mai 1961. Il se retira à Montbeton où il vécut encore plus de huit ans dans de grandes souffrances à cause de ses rhumatismes. Il mourut le 9 novembre 1969 à l'âge de 87 ans.

    Le Père Dezavelle était une figure légendaire connue bien au-delà des limites du Laos à cause de son art de conteur et de son talent d'écrivain à la plume alerte. Si ses jeunes confrères eurent quelques fois à se plaindre de ses manques de patience et de son autoritarisme, il reste cependant un modèle d'apôtre infatigable, un catéchèse exigeant, soucieux de bien préparer les catéchumènes au baptême. Il y mettait tout le temps qu'il fallait car pour lui, la qualité des chrétiens importait plus que leur nombre.





    Références biographiques
    AME 1905 p. 376. 1906 p. 346A. 1912 p. 276. 1914 p. 204. 1917-18 p. 275. 1931 p. 255A. photo p. 261. 1937 p. 235. CR 1905 p. 289. 1906 p. 223. 1909 p. 222. 1912 p. 277. 1914 p. 118. 1920 p. 71. 1921 p. 118 sq. 1922 p. 139. 1924 p. 118 sq. 1925 p. 129. 1927 p. 145. 1928 p. 147. 1929 p. 193. 1930 p. 215. 216. 1931 p. 238. 1932 p. 262. 1933 p. 224. 1935 p. 208. 1936 p. 200. 1937 p. 201. 202. 1938 p. 201. 1939 p. 188. 1947 p. 229. 1952 p. 57. 1960 p. 62. 1961 p. 61. 96. 1969 p. 175. BME 1924 p. 364A. 429A. 501A. 542. 565A. 610. 1928 photo p. 257. 1929 p. 61. 1930 p. 61. 504. 1931 p. 309. 768. 1932 p. 143. 474. 555. 635. 1933 p. 421. 637. 551. 1934 photo p. 235. 1935 p. 215. 1937 photo p. 244. 453. 654. 737. 743. 1938 p. 412. 630. 631. 1939 p. 146. 165. 1952 p. 61. 575. 1953 p. 787. 1954 p. 641. 642. 799. 1955 p. 53. 783. 906. 1956 p. 306. 1957 p. 271. 1958 p. 788. 1960 p. 176. 1961 p. 596. 682. Epi 1962 p. 88. 947. EC RBac N° 272. 304. 323. 469. 508. 697. NS 25/C2.

    Notice nécrologique
    Mémorial 1975 p. 94.

    "
    • Numéro : 2848
    • Année : None