Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Joseph Henri DEVISSE

DEVISSE Joseph (1913-1993)
Add this
    DEVISSE Joseph

    (1913-1993)


    [3621] DEVISSE Joseph, Henri, Gaston, naquit le 21 juillet 1913 à Conchy-sur-Canche, dans le diocèse d'Arras (Pas-de-Calais). Baptisé le 30 juillet dans l'église du village, il fut confirmé à Fillièvres en 1924 par Mgr. Julien, évêque d'Arras. Il fit ses études primaires à Conchy, ses études secondaires au Petit Séminaire d'Arras de 1926 à 1932, terminées par l'obtention du baccalauréat. Le 1er octobre 1932, il entrait au Grand Séminaire d'Arras; il y fut tonsuré le 2 juillet 1933. C'est à cette époque qu'il fit une première demande d'admission aux Missions Étrangères. De 1933 à 1934, il fit son service militaire : libéré de ses obligations, il renouvela sa demande, le 21 mai 1934, dans laquelle il mentionne \le temps d'épreuve qui lui fut imposé". Il est admis le 2 juin 1934, et le 22 octobre de cette même année, il entrait au Grand Séminaire de la rue du Bac. Sous diacre le 29 juin 1937, diacre le 29 juin 1938, il est ordonné prêtre le 17 décembre 1938. Destiné au diocèse de Yokohama, il s'embarqua le 11 avril 1939 et arriva à Kobé le 17 mai. Cinq jours plus tard, il est à Yokohama.

    C'est à l'évêché qu'il commence l'étude de la langue japonaise. Atteint par l'ordre de mobilisation générale, il est réformé après examen, car il est de santé fragile. En avril 1940, Mgr. Chambon le nomme à Fujieda, car le Père Fonteneau, mobilisé, doit partir. Le 21 décembre 1944, il est nommé curé de la paroisse de Ueda, dans la province de Nagano. Il y resta un an à peine. Le 30 octobre, il revient dans son ancienne paroisse de Fujieda. Le 2 avril 1947 il reçoit sa nomination pour l'importante paroisse de Shizuoka. La paix est revenue mais il faut relever les ruines. L'école des Soeurs de Saint Maur est complètement détruite par l'incendie. Anéanties aussi l'église, bâtie par le Père Delahaye et une petite école de couture. Reste le presbytère. Le nouveau curé se met à l'oeuvre et commence par construire une grande salle de réunion, qui peut servir d'église, du moins provisoirement.

    Le 26 novembre 1948, le Père Delbos, ayant été promu Supérieur régional, lui demande de prendre la charge de vice-supérieur. C'est alors qu'il commence la construction d'une nouvelle église paroissiale. Mais son état de santé est tel qu'il lui faut prendre un repos immédiat. Il s'embarque donc pour la France, le 5 juin 1949, sans pouvoir assisté à la bénédiction de l'église. Le 3 janvier 1951, complètement rétabli, le Père Devisse s'embarque sur "La Marseillaise" : le 4 février, il regagnait sa paroisse. Il restera 23 ans. Il donna le meilleur de lui-même à l'enseignement du catéchisme. Ce fut une période où les catéchumènes étaient relativement nombreux. Parlant très bien la langue, il avait à coeur la formation catéchétique avant et après le baptême : réunions de quartier, Légion de Marie, conférence de Saint Vincent de Paul. Il commença une école enfantine, qui lui permit de contacter nombre de non-chrétiens. Le 1er mai 1952, il est nommé Supérieur local et vicaire forain de la province de Shizuoka, qui, par contrat, était devenue le lieu de mission des MEP dans le diocèse de Yokohama. En 1955, il est de nouveau nommé Supérieur local. En 1960, il est choisi comme représentant des confrères à l'Assemblée Générale. Puis en 1963, le Père Roncin lui demande d'entrer au conseil régional.

    Le 25 juillet, il doit encore prendre un long congé pour rétablir sa santé. De retour le 6 février 1975, il est nommé dans une nouvelle paroisse : Chiyoda. Mais le coeur faiblit et il doit se résoudre à revenir définitivement au pays natal. Le 14 avril il s'embarque pour la France. Après une longue période de repos, le Supérieur général lui demande d'aider au service des Archives. En 1992, il espère se retirer à la maison Saint Albert, à Auchy-les-Hesdin, dans un environnement familier. Mais en mai 1993, hospitalisé à l'hôpital Laënec, il succombe inopinément le 9 juin 1993. Il fut inhumé au cimetière MEP de Montparnasse.



    Références bibliographiques

    AME 1939 p. 142 + photo. CR 1939 p. 219. 1949 p. 6. 1951 p. 5. 1957 p. 14. 1960 p. 28. 1961 p. 27. 1962 p. 35. 36. 1963 p. 45. 1964 p. 19. 1965 p. 30. 31. 1966 p. 29. 1967 p. 27. 28. 1968 p. 120. 1969 p. 18. 1974-76 p. 26. AG80-81 p. 36. 80-82 p. 31. BME 1934 p. 594. 1939 p. 301. 337. 482. 446. 779. 1940 p. 257. 328. 1941 p. 540. 1948 p. 156. 225. 226. 1949 p. 500. 502. 625. 1950 p. 255. 329. 1951 p. 38. 39. 136. 175. 232. 233. 410. 482. 688. 750. 1952 p. 26. 28. 176. 325. 425. 557-559. 561. 562. 625. 626. 1953 p. 10. 34. 36. 92. 93. 184. 186. 695-698. 887. 1954 p. 255. 462. 463. 995. 998. 1113. 1114. 1955 p. 443. 445. 567. 1072-1074. 1956 p. 258. 359. 769. 1957 p. 957. 1070. 1071. 1958 p. 164. 165. 835. 1959 p. 793. 794. 897. 910. 911. 996. 997. 1002. 1960 p. 451. 711. 731. 733. 822. 1961 p. 60. 61. 83. 379. 922. EPI 1962 p. 686. 1963 p. 581. 582. 1964 p. 264. photo p. 259. 1966 p. 127. R.MEP 1963 n° 128 p. 52. 53. 1967 n° 150 p. 26. Hir 119. 123. EDA n° 8 suppl.2. 48/12. EFA n° 3/89 p. 4. EC1 N° 292. 396. 400. 470. 490. 519. 578. 680. 687. 765. NS. 1P5. 4P108. 12P376. 37P16. 42. 162. 67/C2. 77P243. 84/C2. 88P244. 127P82. 141/C2 p. 183. 176/600. 190/325.

    "
    • Numéro : 3621
    • Année : None