Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Léon Léopold DEPIGNY

DÉPIGNY Léon (1884 -1966) [3004] DÉPIGNY Léon, Léopold, naquit à Henrichemont, dans le diocèse de Bourges (Cher). Il fit ses études primaires dans son village natal et ses études secondaires au collège St. Célestin de Bourges. Il entra au Grand Séminaire diocèsain, et après sa tonsure, il fut admis au Séminaire des Missions Étrangères où il entra le 12 septembre 1904. Il fut ordonné prêtre le 27 septembre 1908 et s'embarqua pour la mission de Kumbakonam le 2 décembre suivant.
Add this
    DÉPIGNY Léon

    (1884 -1966)


    [3004] DÉPIGNY Léon, Léopold, naquit à Henrichemont, dans le diocèse de Bourges (Cher). Il fit ses études primaires dans son village natal et ses études secondaires au collège St. Célestin de Bourges. Il entra au Grand Séminaire diocèsain, et après sa tonsure, il fut admis au Séminaire des Missions Étrangères où il entra le 12 septembre 1904. Il fut ordonné prêtre le 27 septembre 1908 et s'embarqua pour la mission de Kumbakonam le 2 décembre suivant.

    Il fut nommé vicaire à la cathédrale de Kumbakonam le 1er janvier 1909 et commença l'étude du tamoul. Il passa ensuite quelques mois à Palayamkottai de novembre 1909 à avril 1910. Il fut rappelé à Kumbakonam d'avril 1910 à mai 1913. Il passa d'une paroisse à une autre, d'un poste à un autre, avec une rapidité déconcertante : six mois à Attur en 1913, quatre mois à Megalathur en 1914, un an à Konéripatty en 1917-18, un an à l'école industrielle de Kumbakonam, un an procureur de la mission, un an et demi curé de Kakkavéri, deux mois à Settipatti, de nouveau un an procureur à Salem, tandis que son séjour à Agraharam ne dura que trois quarts d'heure. Là où il séjourna le plus longtemps fut sept ans à Pergavarseeli. Ainsi, si on compte ses 5 ans de séjour à l'hôpital Ste Marthe de Bangalore où il se retira à la fin de sa vie, c'est plus d'une vingtaine de postes et de fonctions dont il fut chargé, tantôt en paroisse, tantôt dans les procures, ou à la tête de chantiers ou comme professeur.

    Il fut procureur à deux reprises, à Kumbakonam et à Salem après 1930. Il fut également économe du groupe MEP de 1940 à 1960. Il tenait les comptes des confrères et était très strict pour les questions d'argent, en ce sens qu'il ne donnait aux confrères que ce qu'ils avaient sur leur compte. Pas un sou de plus ! Pourtant, son coeur flanchait pour certains confrères peu fortunés et qui faisaient du bon travail dans la brousse. Ils trouvaient de temps en temps sur leur compte un don anonyme... Ils devinaient alors d'où il provenait.

    Curé de paroisse, il n'avait pas son pareil pour établir le \status animarum". Historien par goût, il aimait remonter les généalogies. Il complétait le "status animarum" par des cartes qu'il savait dresser avec compétence.

    Cartographe, mais aussi architecte et bâtisseur, une de ses grandes oeuvres fut l'église de Pergavarseeli. La construction dura 5 ans, commencée en 1923, elle fut terminée en 1928. L'église était magnifique. Malheureusement les gens de caste vinrent demander au Père d'élever un mur de séparation, dans l'église, pour les séparer des Intouchables parias. Bien entendu, le Père s'y refusa. Les chrétiens de caste boycottèrent alors l'église et se révoltèrent. Le Père préféra alors quitter la paroisse plutôt que de transiger sur les principes. Quand le calme fut revenu, la consécration de l'église eut lieu, mais le Père Dépigny s'abstint, et les fêtes eurent lieu sans sa présence. Ce fut un bel exemple d'égalité chrétienne qu'il donna ainsi, à cette époque troublée de problèmes d'intouchabilité.

    Avec la nomination du premier évêque indien de Salem, après la mort de Mgr. Prunier en 1949, les Pères MEP furent obligés de se constituer en communauté, et le Père Dépigny fut nommé économe du groupe. Il le resta onze années.

    Mais en 1960, à l'âge de 77 ans, après 50 ans de mission sans retour en France, le Père Dépigny se retira à l'hôpital Ste Marthe de Bangalore. Pendant les dernières années de sa vie, il continua à s'intéresser à l'histoire et à la géographie, mais aussi à l'oeuvre essentielle des Catéchistes, si nécessaires dans les missions. Il répétait qu'en Inde, tant que nous avions de vrais catéchistes, nous enregistrions de nombreuses conversions, mais du jour où nous n'avons plus pu leur assurer un traitement suffisant et que nous nous sommes contentés de sujets de moindre valeur, les conversions ont cessé.

    Son grand ami, le Père Quinquenel, mourut le 25 septembre 1964, et cette mort affecta beaucoup le Père Dépigny. Ils avaient tous deux en commun une grande disponibilité à l'égard des volontés de Dieu et de leurs évêques, ainsi que la pauvreté évangélique qu'ils pratiquèrent toute leur vie. Cette pauvreté des missionnaires de l'Inde est sans doute un facteur essentiel de la fécondité de leur apostolat.

    Le Père Dépigny fut trouvé mort sur son lit un beau matin du 26 janvier 1966. On le transporta à Pergavarseeli, la paroisse où il avait construit une belle église et fait preuve d'un amour désintéressé de ses paroissiens, malgré les difficultés rencontrées. Il repose donc près de sa belle église, à la demande de ses paroissiens qui tenaient beaucoup à l'avoir chez eux, dans leur paroisse.



    Références bibliographiques

    AME 1909 p. 53. 1925 p. 31. CR 1908 p. 287. 1913 p. 300. 1916 p. 170. 209. 1923 p. 171. 1926 p. 258. 1928 p. 161. 1929 p. 218. 1931 p. 257. 1932 p. 287. 290. 1933 p. 243. 1949 p. 146. 1960 p. 82. 1961 p. 87. 1962 p. 100. BME 1924 p. 675. photo p. 300. 1929 p. 144. 1930 p. 670. photo p. 806. 1931 p. 82. 387. 463. 543. 612. 1932 p. 640. 1933 p. 147. 316. 394. 474. 880. 958. 1934 p. 220. 592. 1936 p. 387. 1937 p. 673. 845. 1938 p. 634. 787. 1939 p. 664. 1940 p. 828. 1948 p. 154. 1949 p. 787. 788. 1950 175 (art). 1951 p. 195. 1952 p. 146. 189. 700. 1953 p. 402. 1954 p. 175. 486. 1955 p. 74. 265. 1002. 1956 p. 384. 1960 p. 198. 1966 p. 453. ECM 1943 p. 320. juin 44. 1945 p.194. EPI 1962 p. 944. 1965 p. 551. 1966 p. 453. 1967 p. 333. R.MEP N° 144 p. 54. MDA 1950 p. 96. MC 1948 p. 712. EC1 N° 633. 761.

    "
    • Numéro : 3004
    • Année : None