Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jean Pierre DEMEURE

[ 2236 ] DEMEURE Jean-Pierre Missionnaire Cochinchine Orientale - Quinhon ---------------------- [2236] Jean-Pierre DEMEURE vint au monde le 14 Mai 1870 à SAINT-CYR,diocèse de VIVIERS, département de l'ARDECHE. Jusqu'à l'âge de quinze ans, il partagea avec la famille les travaux de la campagne. Il commença ses études secondaires au Petit Séminaire de VERNOUX où il se montra élève studieux et réfléchi, doué pour la géométrie, captivé par le récit du martyre du Bienheureux PERBOYRE.
Add this
    [ 2236 ] DEMEURE Jean-Pierre

    Missionnaire

    Cochinchine Orientale - Quinhon

    ----------------------

    [2236] Jean-Pierre DEMEURE vint au monde le 14 Mai 1870 à SAINT-CYR,diocèse de VIVIERS, département de l'ARDECHE. Jusqu'à l'âge de quinze ans, il partagea avec la famille les travaux de la campagne. Il commença ses études secondaires au Petit Séminaire de VERNOUX où il se montra élève studieux et réfléchi, doué pour la géométrie, captivé par le récit du martyre du Bienheureux PERBOYRE.

    Le O1 Octobre 1892, laïque, il entra au Séminaire des Missions Etrangères. Tonsuré le 25 Septembre 1893, il reçut les ordres mineurs le 28 Octobre 1894 ; Sous-diacre le 21 Septembre 1895, Diacre le 29 Février 1896, Prêtre le 28 Juin 1896, il reçut sa destination pour le Vicariat Apostolique de la COCHINCHINE ORIENTALE (QUINHON), qu'il partit rejoindre le 29 Juillet 1896.

    Il apprit d'abord le viêtnamien à QUINHON, puis à PHUONG-PHI. Il fut ensuite nommé professeur au Petit Séminaire de LANG-S_NG, puis exerça le ministère dans le district de THAO-DA. Rappelé au Petit Séminaire en raison de ses aptitudes à l'enseignement, il ne parut pas homme d'autorité. Il était trop bon. Heureusement, la maison avait pour Supérieur un homme dont la présence seule suffisait pour maintenir l'ordre et la discipline : M. JEANNINGROS, futur Coadjuteur de Mgr.GRANGEON. Ces deux hommes se complétèrent l'un l'autre, et ils se lièrent d'une profonde et solide amitié .M.DEMEURE , entendu dans les choses pratiques, s'employa à l'entretien et à la réfection des bâtiments. il se fit briquetier et excella dans ce métier.

    En 1905, un mouvement important de conversions en pays bahnar avait nécessité la création de nouveaux districts. M. DEMEURE s'offrit pour aller travailler chez ces populations des montagnes. Il s'occupa de la paroisse viêtnamienne de RO-HAI où il construisit un vaste presbytère qu'il n'occupa pas, car il organisa et dirigea la procure de DONG-PHO. C'était là le point extrême où arrivaient les barques viêtnamiennes dont les éléphants prenaient le chargement pour s'en aller le porter jusqu'à KONTUM, par des chemins quasi-impraticables. M.DEMEURE fut un procureur ingénieux,économe,patient et serviable,cultivant de bonnes relations avec les commerçants chinois, habile à tout réparer, sachant faire du neuf avec du vieux, menuisier à ses heures, tout en s'occupant de son four à briques. Vers 1913, la création de routes rendirent les transports plus faciles et plus rapides. La Procure de DONG-PHO n' ayant plus de raison d'être, M.DEMEURE rallia l'Ecole CUENOT, à KONTUM.

    Quelques années après, une grave maladie de foie exigea son départ immédiat pour SAIGON. Il fut opéré le lendemain, se remit et s'en fut en convalescence, à HONG-KONG.

    De nombreux immigrants viêtnamiens arrivaient sur les Plateaux. M.KEMLIN, Supérieur de la Mission, avait décidé la création d'une nouvelle chrétienté à PLEIKU. A son retour, M.DEMEURE se porta volontaire pour la fondation de ce nouveau poste. Pendant deux ans, il vécut dans une case peu confortable, et mena la vie frugale digne d'un Père du désert. Mais prévenu à l'avance, il se mettait en frais pour bien recevoir ses hôtes.

    A PLEIKU, il connut les tracasseries d'un chef de poste, jaloux et agressif; de taille avantageuse considérant avec dédain ce chétif missionnaire venu s'installer dans son fief . Malgré ces ennuis, la chrétienté naissante prenait corps, chaque année se présentaient de nouveaux catéchumènes, et il bâtit une église provisoire.

    A soixante kms à l'Est , il demanda à aller fonder la chrétienté de MANG-IANG; puis il s'en alla à AN-KH+, à 4O kms encore à l'Est, au centre du plateau qui domine de plus de 500 mètres, les plaines du BINH-DINH. Jadis, il existait là une chrétienté qui fut détruite lors de la persécution de 1885. Courageusement, M. DEMEURE releva cette chrétienté Un village voisin était sur le point de devenir chrétien, les 40 premiers catéchumènes devaient être baptisés à Noël 1928, quand une crise d'urémie arrêta net son labeur et ses projets.

    Les chrétiens avertirent d'urgence le Provicaire de KONTUM, et Mgr. GRANGEON envoya M.LABIAUSSE à AN-KH+. On transporta M.DEMEURE à l'hôpital de QUINHON. Le Procureur de la Mission lui donna les derniers sacrements, et au milieu de la nuit du 20 Décembre 1928, il expira paisiblement. Il repose dans le cimetière des missionnaires à LANG-SONG.

    DEMEURE

    Jean-Pierre

    (1870 - 1928)

    [2236]

    Références biographiques
    AME 1896 p. 579. 1929 p. 46. CR 1896 p. 331. 1898 p. 165. 1899 p. 191. 1914 p. 87. 1920 p. 52. 1928 p. 220. 1929 p. 273. BME 1929 p. 114. EC1 N° 167.







    • Numéro : 2236
    • Année : None