Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Prosper Bernard DELPECH

[616]. DELPECH, Prosper-Bernard, directeur du Séminaire des M.-E. pendant 54 ans, supérieur pendant 35 ans, et le seul supérieur honoraire depuis la fondation du Séminaire en 1663, naquit à Saint-Antonin (Tarn-et-Garonne) le 9 avril 1827. Il fit ses études au petit séminaire de Moissac et au grand séminaire de Montauban, où il reçut la prêtrise le 21 juillet 1850.
Add this
    [616]. DELPECH, Prosper-Bernard, directeur du Séminaire des M.-E. pendant 54 ans, supérieur pendant 35 ans, et le seul supérieur honoraire depuis la fondation du Séminaire en 1663, naquit à Saint-Antonin (Tarn-et-Garonne) le 9 avril 1827. Il fit ses études au petit séminaire de Moissac et au grand séminaire de Montauban, où il reçut la prêtrise le 21 juillet 1850. Le 25 septembre suivant, il entrait au Séminaire des M.-E., et le 25 octobre 1851, en partait pour le Collège général de Pinang, où se trouvaient alors de nombreux élèves des missions persécutées de Chine et d'Indo-Chine. Le 5 avril 1852, il fut nommé secrétaire du Conseil ; le 23 janvier de l'année suivante, professeur de rhétorique ; le 6 février 1854, procureur du Collège. En même temps, il dirigea l'imprimerie, et édita des exercices du Chemin de Croix en latin.
    Rappelé au Séminaire des M.-E. le 16 avril 1855, il fut reçu directeur le 15 octobre suivant. Il professa d'abord la théologie morale, et son enseignement clair, précis et bien ordonné eut un vif succès. Quelques années plus tard, on adjoignit à sa charge de professeur celle de directeur des aspirants ; le 16 octobre 1865, on le nomma assistant du supérieur, M. Albrand.
    A la mort de celui-ci, il fut choisi, le 6 juin 1867, comme supérieur provisoire, et le 11 octobre 1868, il devint supérieur à titre définitif. Aux trois élections consécutives, - autant que le permettait le Règlement - son mandat fut renouvelé : les 9 septembre 1871, 9 juillet 1874, 30 juin 1877.
    Placé à la tête du Séminaire des M.-E., qui est comme le centre de la Société, il eut à s'occuper des questions d'intérêt commun ; les principales furent : l'agrandissement des bâtiments du Séminaire en 1869 et 1876 (Séminaire des M.-E., grav., A. M.-E., 1898, p. 51) ; l'amélioration du Règlement général, auquel il travailla de concert avec M. Rousseille, et qu'étudièrent et sur lequel se prononcèrent, en de nombreuses séances, les vicaires apostoliques réunis à Rome pour le concile du Vatican (Règlement approuvé par Rome le 28 juin 1874 pour dix ans, et définitivement le 12 août 1890) ; la formation d'un groupement de Frères auxiliaires ; l'installation, 1874, d'un sanatorium à Hong-kong ; l'établissement, 1878, d'un cours de philosophie au Séminaire des M.-E., ce qui permit de recevoir un plus grand nombre d'aspirants ; la fondation définitive, 1879, de la procure de Marseille.
    En 1871, les comptes-rendus annuels autographiés avaient été remplacés par des comptes-rendus imprimés : le premier est de 1872, il renferme 54 pages et n'a pas de nécrologe.
    Pendant cette période, le Séminaire des M.-E. reprit la libre disposition de son église, qui avait fait entre lui et la ville de Paris l'objet d'un contrat de location pour la paroisse Saint-François-Xavier. Ce contrat expira le 16 juillet 1874.
    En 1880, n'étant pas rééligible comme supérieur, Delpech fut nommé, le 4 juillet, procureur général de la Société à Rome. En 1883, le Règlement permettant de le réélire supérieur du Séminaire, on le choisit de nouveau, le 6 juillet. Le supériorat lui fut continué par votes successifs : le 5 juillet 1886, le 8 juillet 1889, le 4 juillet 1892.
    Trois ans plus tard le 1er juillet 1895, on le nomma assistant. En 1896, son successeur, Armbruster, étant décédé, il le remplaça le 10 février, et fut réélu supérieur le 27 juin 1898 et le 24 juin 1901. Il conserva ces fonctions jusqu'au 27 juin 1904.
    Pendant cette seconde période de supériorat furent établis : à Meudon en 1883, puis à Bièvres en 1890, une section du Séminaire des M.-E. (Séminaire de l'Immaculée Conception, grav., A. M.-E., 1898, p. 61) ; en 1884 la maison de Nazareth, d'abord à Macao, puis définitivement à Hong-kong ; en 1885 un sanatorium à Montbeton ; en 1899 un autre sanatorium à Wellington, dans le Coïmbatour, et en 1901 une procure à Saïgon.
    Dans l'élaboration, comme dans l'organisation de ces différentes œuvres faites de concert avec le Conseil du Séminaire, il montra de l'initiative et de la prudence.
    Président du Conseil d'administration du Séminaire qui est reconnu par l'Etat, il suivit, sur les lois fiscales qui frappèrent les Congrégations religieuses, la même ligne de conduite que son prédécesseur M. Armbruster, et il le fit avec une décision et une pondération dont l'avenir a prouvé la sagesse.
    Très attentif à entretenir les meilleures relations avec les chefs des diocèses et des séminaires dans lesquels la Société recrute ses membres, il vit continuellement augmenter le chiffre des aspirants, qui en 1900 dépassa 300. La conséquence fut l'accroissement du nombre des missionnaires qui, en 1867, au commencement de son supériorat, était de 348, et s'élevait à 1305 en 1904, au moment où il quitta cette fonction.
    En 1900, lors de la Béatification de 49 martyrs de la Société et des missions, il composa des hymnes en leur honneur, ainsi que les leçons de leur office. Il le fit également pour les 33 martyrs béatifiés en 1909.
    Aux élections de 1904, il exprima le désir d'être déchargé du supériorat, dont son âge et ses infirmités ne lui permettaient plus de remplir les obligations. On fit droit à ses vœux, mais en reconnaissance de ses éminents services, on le nomma, le 27 juin, supérieur honoraire du Séminaire.
    Il s'affaiblit peu à peu et s'éteignit le 19 novembre 1909 au Séminaire des M.-E. à Paris méritant que l'on portât sur lui ce jugement où l'éloge n'est que stricte justice : \ Il possédait un rare assemblage de force et de bonté, de sagesse et de piété, de science et de jugement, de raison et d'autorité, d'humilité et de dignité, de courage et de prudence, qui se combinaient, s'équilibraient, s'harmonisaient, et formaient cette remarquable pondération, caractéristique très nette de sa personnalité. "
    Bibliographie. - Via crucis. - Typis Seminarii Generalis, Pulo - Pinang, 1860, in-16, pp. 24.
    Quelques renseignements sur le Séminaire des Missions-Etrangères, rue du Bac, 128, à Paris. - Imprimerie de l'Œuvre de Saint-Paul, 51, rue de Lille, Paris, in-8, pp. 8 [plusieurs fois réimprimé].
    Lettres circulaires (1873-1902) [Toutes, excepté la lettre du 12 août 1895, ont été signées par lui]. - Séminaire des Missions-Etrangères, 128, rue du Bac, Paris, 1902, in-4, pp. 221.
    Lettre commune, n° 7. 31 mars 1877. Notice nécrologique de M. Voisin. - Typographie Georges Chamerot, 19, rue des Saints-Pères, Paris, in-8, pp. 7.
    Lettre du Supérieur du Séminaire des M.-E. pour faire envoi du Décret de la Sacrée Congrégation des Rites, relatif à l'introduction de la Cause de Béatification de plusieurs missionnaires et chrétiens indigènes. Paris, 25 mars 1879 [autographie]. - In-8, p. 1.
    Lettre au Souverain Pontife Léon XIII. 17 juin 1884. Sur les massacres en Indo-Chine [Reproduite dans la Lettre Commune n° 15 du 14 septembre 1884, p. 17]. - In-8, pp. 2.
    Lettre commune, n° 15. 14 septembre 1884. Sur les massacres en Indo-chine, avec une lettre de Léon XIII. - In-8, pp. 19.
    Prière pour demander à Dieu la béatification de nos Vénérables martyrs [Hymne : Jesu tuorum Martyrum]. Imprimatur, Parisiis, die 13 julii 1887. † Franciscus, Arch. Parisiensis. - Imprimerie A. Lahure, 9, rue de Fleurus, Paris, in-12, pp. 2.
    Lettre circulaire, 22 avril 1888. Révision complémentaire du Règlement. - In-4, pp. 83.
    A nos Bienheureux martyrs à l'occasion du décret du 8 avril 1900 [Hymne : Vobis, beati martyres]. - In-8, p. 1.
    A la louange des martyrs du Séminaire des Missions-Etrangères [4 Hymnes]. Essai par un prêtre du même Séminaire. - Imprimerie Téqui, 92, rue de Vaugirard, Paris [1900], in-8, pp. 12.
    Die XXIV novembris. In festo BB. Joannis Gabrielis episc., Petri atque Sociorum martyrum [Oraison, 3 Leçons].
    A la mémoire de nos 33 Bienheureux martyrs [Hymne : Semper virens Ecclesia]. Imprimatur : Parisiis, die 24 febr. 1909. † Leo-Adolphus, Arch. Parisien. - In-8, pp. 4.
    Hymne à la louange des BBx martyrs de la Société des Missions-Etrangères [Hymne : Cœlestium concentibus]. Imprimatur : Parisiis, 30 juin 1909. G. Lefebvre. - In-8, pp. 4 [Voir Notes bio-bibliographiques : Cent. morc. div.]
    Die 18 februarii. In festo BB. Stephani episc., Joannis atque Sociorum martyrum (Oraison, 3 Leçons).
    Notes bio-bibliographiques. - C.-R., 1867, 1868, 1869 [signés par lui, autographie] ; 1877, p. 47 ; 1880, p. 94 ; 1883, p. 112 ; 1885, [signé par lui] ; 1886, pp. 146, 150 ; 1889, p. 240 ; 1892, p. 254 ; 1896, p. 327 ; 1898, p. 264 ; 1899, p. 210 ; 1901, p. 273 ; 1904, pp. 288, 305 ; 1905, p. 285 ; 1909, p. 253 ; 1910, pp. 174, 305.
    A. P. F., xx
    xvi, 1862, p. 416 ; lxxxii, 1910, Sa mort, p. 140. - A. S.-E., xxii, 1870, p. 156 ; xxxi, 1880 [allocution], p. 174 ; xli, 1890 [allocution], p. 238. - M. C., x, 1878, Etat de la mission de Corée, p. 316 ; xii, 1880, Sa nomination de procureur général à Rome, pp. 352, 363 ; xvii, 1885, pp. 409, 457, 506, 589 ; xxvi, 1893, p. 316 ; xxvii, 1894, p. 328 ; xxviii, 1895, p. 76 ; xxxiii, 1901, p. 303 ; xxxvi, 1904, p. 326 ; xli, 1909, pp. 576, 586. - B. O. P., 1894, p. 146. - A. M.-E., 1900, Son jubilé sacerdotal, pp. 209, 257 et suiv. ; 1901, p. 69 ; 1902, p. 199 ; 1906, p. 49 ; 1910, pp. 5 et suiv. - Miss. Quinhon. Mém., 1905, pp. 154, 167 ; 1906, pp. 28, 58 ; 1908, p. 22 ; 1909, pp. 75, 172 ; 1910, p. 8.
    Sem. rel. Montauban, 1867, n° 48, p. 8 ; 1893, n° 4, p. 1 ; 1896, n° 8, p. 121 ; 1909, Sa mort, n° 48, p. 815. - Sem. rel. Lyon, 1885, 2e sem., p. 319. - Sem. rel. Nantes, 1878, Mort de Mgr Verrolles et arrestation de Mgr Ridel, p. 646 ; Ib., Délivrance de Mgr Ridel, p. 674 ; 1885, Massacre de M. Barat, p. 920 ; 1886, Le Séminaire des M.-E. à Lourdes, p. 836. - Sem. rel. Nancy, 1878, Sur la Cause de Béatification de A. Schœffler, pp. 585 et suiv. - Sem. rel. Rennes, 1884-85, Lettre au Pape sur la mort de MM. Béchet, Gélot, etc., p. 138. - Rev. rel. Rodez, 1878, A Mgr Bourret, pour demander des missionnaires, p. 586. - Rev. rel. Rodez et Mende, 1888, Texte de la plaque de marbre offerte par la Société des M.-E. à l'église votive du S. C. à Millau, p. 269. - Sem. rel. Saint-Brieuc, 1878, Recommandation de la Cause de Béatification des martyrs des M.-E., p. 286. - Mess. du Dimanche, Belley, 1885, Martyrs de Cochinchine, p. 505. - The Field afar, 1910, aug.-sept., n° 4.
    Hist. gén. Soc. M.-E., Lettre au sujet de l'Histoire générale de la Société des M.-E., i, p. 1, Tab. alph. - Hist. miss. Kouang-si, Tab. alph. - Hist. miss. Thibet, Tab. alph. - Le culte de N.-D. de Lourd., p. 4. - Un chev. apôt., p. 700. - Vie de Mgr de Laval, ii, p. 644. - L'Evang. au Japon, p. 312. - Lett. circ. n° 30. 1er déc. 1909. Récit de sa mort, - Cent mor. div. [Hymnes latines], Pour demander la Béatification de nos martyrs, p. 151 ; La vocation et le départ, p. 152 ; La traversée et l'apostolat, p. 154 ; La lutte suprême, p. 155 ; La récompense éternelle, p. 156 ; Cœlestium concentibus, p. 165 ; Semper virens Ecclesia, p. 167 ; En l'honneur du Bx J. Th. Vénard, p. 175. - B. L. Beaulieu [Hymne], p. 639. - Le Bx Th. Vénard [Hymne], p. 920.
    Collect., 3 mars 1873 [Rites] : n° 1798 ; 27 sept. 1873 : n° 2107 ; 5 juill. 1874 : nos 748, 1167, 1176 ; 4 juill. 1875 : n° 1204 ; 6 fév. 1876 : n° 694 ; 24 nov. 1878 : n° 749 ; 30 janv. 1892 : n° 2080 ; 3 déc. 1892 : n° 1247 ; 12 déc. 1893 : n° 208.
    Notice nécrologique. - C.-R., 1909, p. 271.
    Biographie. - M. Prosper Bernard Delpech, supérieur honoraire du Séminaire des Missions-Etrangères, 1827-1909, par Adr. Launay. - Imprimerie Téqui, 92, rue de Vaugirard, Paris, in-8, pp. 44 [Extrait du C.-R., 1909, p. 271].
    Portrait. - Peint à l'huile, est au Séminaire des M.-E. - A. P. F., lxxxii, 1910, p. 75. - M. C., xii, 1880, p. 361 ; xxxix, 1907, p. 454 ; xli, 1909, p. 587. - A. M.-E., 1900, p. 261. - The Field afar, 1910, aug.-sept., n° 4. - Le Vénérable J. Th. Vénard (édit. 1908), p. 110. - Souvenir mortuaire, héliogravure Dujardin.


    "
    • Numéro : 616
    • Année : None