Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jean Claude DELORME

DELORME Jean-Claude (1873-1923) [2460] DELORME Jean-Claude naquit le 25 juin 1873 à Araules, diocèse du Puy (Hte Loire). Il fit ses études primaires chez les Frères, dans sa paroisse, et ses études secondaires au Petit Séminaire de Verrières. Entré le 9 octobre 1899 aux Missions Étrangères, il fut ordonné prêtre le 25 juin 1899. Il reçut sa destination pour une mission du Sud de la Chine et partit pour le Kouangtong, le 2 août 1899.
Add this

    DELORME Jean-Claude

    (1873-1923)


    [2460] DELORME Jean-Claude naquit le 25 juin 1873 à Araules, diocèse du Puy (Hte Loire). Il fit ses études primaires chez les Frères, dans sa paroisse, et ses études secondaires au Petit Séminaire de Verrières. Entré le 9 octobre 1899 aux Missions Étrangères, il fut ordonné prêtre le 25 juin 1899. Il reçut sa destination pour une mission du Sud de la Chine et partit pour le Kouangtong, le 2 août 1899.

    Il resta à Canton près d'un mois pour l'étude de la langue chinoise, et fut envoyé dans le district de Kiayingtchéou, où il restera de 1899 jusqu'à 1923, date de sa mort. Il se fit d'abord constructeur, car il dut se bâtir un presbytère convenable. Puis, son apostolat se déploya dans une mission difficile. En effet, cette villa sous-préfecture était un centre de brassage d'affaires et d'argent, et il eut à remettre certains chrétiens dans la droiture. Il s'aperçut aussi que bon nombre de jeunes chrétiens ne savaient presque rien de leur catéchisme. Ils durent l'apprendre. Il fit régulièrement la préparation au baptême et au mariage. Il s'occupa de la bonne marche de ses écoles, et tous les ans, donna une préparation sérieuse aux enfants de la Première Communion.

    Aux environs de la ville, les petits postes avaient ordinairement une chapelle, mais ce n'était pas le cas pour tout le district. Alors, il pourvut d'oratoires plusieurs centres, comme Tsiuonggnien, Liounggna et Tsiahang.

    En 1911, une chute de cheval lui causa une hernie, et il dut aller à Hongkong pour une opération chirurgicale. Il revint dans son district après deux mois, et essaya de reprendre son travail, mais son intestin continua à le faire souffrir et il ne put bientôt plus visiter ses chrétiens comme il le voulait. Le 11 décembre 1923, en célébrant la sainte Messe, il ressentit une vive douleur du côté droit de l'aine. On constata une grosseur anormale au dessus de la cicatrice. C'était une tumeur qui nécessitait une nouvelle opération. On le transporta alors à l'hôpital, et l'opération eut lieu, mais le docteur constata plusieurs déchirures à l'intestin. L'espoir de guérison alla s'amenuisant, et le Père demanda de retourner chez lui, car il voulait mourir au milieu de ses chrétiens. Il reçut les derniers sacrements, et de son côté le docteur ne put que lui faire des piqûres pour le soulager.

    Le 21 décembre au soir, la respiration devint plus difficile, et le malade s'éteignit doucement, comme une lampe qui n'a plus d'huile. La sépulture eut lieu le 2 décembre 1923, au milieu d'un grand concours de chrétiens, accourus de tous les points du district. La vie missionnaire du Père Delorme ne dura que 24 ans, mais ce fut une vie exemplaire, de sacrifice et de dévouement, au service de l'Église de Chine.


    Références biographiques

    AME 1899 p. 232. 1924 p. 39. CR 1899 p. 295. 1900 p. 128. 1901 p. 123. 1902 p. 141. 1909 p. 133. 1911 p. 111. 1913 p. 167. 1919 p. 59. 1920 p. 42. 1923 p. 267. 1924 p. 68. 155. 1929 p. 108. BME 1924 p. 66. 134. photo p. 115. EC1 N° 53.



    • Numéro : 2460
    • Année : None