Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Gilles Joseph DELAMOTTE

[388]. DELAMOTTE, Gilles-Joseph-Louis (Le Ve), confesseur de la foi, mort en prison, naquit à Montjoie (Manche) le 10 octobre 1799. Il alla faire ses études au séminaire du diocèse du Mans, dans lequel il fut incorporé le 1er novembre 1822. Après son ordination sacerdotale qui eut lieu le 10 août 1825, il devint vicaire à Saint-Ouen-des-Toits (Mayenne), où il donna des preuves d'une grande charité ; ses notes à l'évêché portent : saint prêtre.
Add this
    [388]. DELAMOTTE, Gilles-Joseph-Louis (Le Ve), confesseur de la foi, mort en prison, naquit à Montjoie (Manche) le 10 octobre 1799. Il alla faire ses études au séminaire du diocèse du Mans, dans lequel il fut incorporé le 1er novembre 1822. Après son ordination sacerdotale qui eut lieu le 10 août 1825, il devint vicaire à Saint-Ouen-des-Toits (Mayenne), où il donna des preuves d'une grande charité ; ses notes à l'évêché portent : saint prêtre.
    Entré au Séminaire des M.-E. le 4 septembre 1830, il fut envoyé en Cochinchine le 2 novembre suivant, et y pénétra en 1831.
    Après avoir appris la langue au collège de Phuong-ru (An-ninh), il commença ses travaux apostoliques à Nhu-ly, dans le Quang-tri. Il réussissait très bien auprès des Annamites charmés par sa bonté, sa douceur et sa gravité, lorsque la persécution de 1833 le contraignit à s'enfuir. Après s'être caché successivement à Duong-son, dans une île de la rivière de Hué, et à Nhu-lam, il revint à Nhu-ly en 1834, et se remit à administrer ses chrétiens. En 1838, les perquisitions recommençant dans la province, il reprit la vie errante. Cette même année, il fut nommé provicaire. De retour à Nhu-ly en mars 1840, il fut, dans le courant du mois d'avril, découvert et pris par les païens qui le blessèrent grièvement à la tête.
    Conduit à Hué, il fut incarcéré et soumis plusieurs fois à la torture ; il tomba malade en juillet. Le roi le fit soigner, mais la mauvaise nourriture et les privations de tout genre l'empêchèrent de guérir ; bientôt il fut atteint de dysenterie et son état s'aggrava. Néanmoins, il refusa de se laisser préparer une meilleure nourriture par une religieuse, afin de ne pas donner prise aux calomnies des païens.
    Il avait le plus vif désir du martyre ; sa condamnation à mort ne fut pas portée assez vite pour que son désir fût exaucé. Toujours chargé de la cangue, couvert de plaies causées par ses supplices, il rendit le dernier soupir dans la prison de Hué, le 3 octobre 1840. Son corps, inhumé hors de la ville, fut enlevé par les chrétiens et transporté à Nhu-ly.
    Plus tard, Mgr Sohier le fit exhumer, placer dans un cercueil en bois de fer, et le confia à cette même chrétienté.
    La Cause de Béatification de G. Delamotte fut introduite par un décret du 24 septembre 1857 ; il a donc droit au titre de Vénérable. Sa Béatification, qu'on espérait obtenir en 1900, a été retardée, ainsi que celle de deux autres confesseurs de la foi qui n'avaient pas été exécutés. La Salle des Martyrs au Séminaire des M.-E. conserve des fragments de son cercueil.
    Notes bio-bibliographiques. - A. P. F., vii, 1834-35, p. 508 ; Ib., Relation du martyre de M. Gagelin, p. 511 ; Ib., Martyre de P. doi Buong, p. 526 ; viii, 1835-36, Relation des souffrances de M. Jaccard, p. 343 ; Ib., Sa correspondance avec M. Jaccard, pp. 347 et suiv. ; ix, 1836-37, Relation du martyre de M. Marchand, p. 573 ; xi, 1838-39, p. 561 ; xiii, 1841, Son arrestation, sa mort, p. 460.
    M. C., v, 1873, Sa mort en prison, p. 480. - A. M.-E., 1899, pp. 117, 193. - Sem. du Fid. Le Mans, 1879-80, Notice, pp. 129, 152, 176, 277, 296, 344.
    Hist. gén. miss. cath., ii, 2e part., p. 647. - Hist. gén. Soc. M.-E., Tab. alph. - Les 52 Vén. serv. de Dieu, Notice, Tab. alph. ; Id. [édit. in-4], p. 304. - La Coch. rel., ii, pp. 114 et suiv., 123. - La Coch. et le Tonk., pp. 25, 261, 326 et suiv. - Lett. à l'év. de Langres, pp. 427 et suiv. - La Salle des Mart. [édit. 1865 et 1900], Tab. alph. - Les mart. de l'Ex.-Or., p. 156. - Mem. del. miss. catt., p. 227. - Nuove Glorie, p. 169.
    Lettre circulaire de Mgr l'évêque de Coutances [Germain] concernant les écrits des Vénérables serviteurs de Dieu : Gilles Delamotte et Aug. Chapdelaine. 1878, n° 33 des Lettres et Mandements.
    Actes pour sa Cause de Béatification, voir DUFRESSE, IMBERT.
    Portrait. - Peint de deux manières différentes, est au Séminaire des M.-E. - Les 52 Vén. serv. de Dieu, ii, p. 80 ; Id. [édit. in-4], p. 313.
    [Ces portraits sont la reproduction d'un portrait dessiné de souvenir.]


    • Numéro : 388
    • Année : None