Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

François Adolphe DEGENÈVE

[ 2972 ] DEGENEVE François, Adolphe Missionnaire Yunnan - Kunming -------------- François, Adolphe DEGENEVE naquit le 13 août 1883, à Lullin, diocèse d'Annecy, département de la Haute Savoie. Il était le quatrième d'une famille de quinze enfants, dont six moururent en bas âge. Son père avait monté une scierie mécanique en captant l'eau d'un torrent de la montagne. François fit ses études primaires à Lullin, et parcourut le cycle secondaire au collège libre d'Evian..
Add this
    [ 2972 ] DEGENEVE François, Adolphe

    Missionnaire

    Yunnan - Kunming

    --------------

    François, Adolphe DEGENEVE naquit le 13 août 1883, à Lullin, diocèse d'Annecy, département de la Haute Savoie. Il était le quatrième d'une famille de quinze enfants, dont six moururent en bas âge. Son père avait monté une scierie mécanique en captant l'eau d'un torrent de la montagne. François fit ses études primaires à Lullin, et parcourut le cycle secondaire au collège libre d'Evian..

    Le 16 septembre 1903, il entra, laïque, au séminaire des Missions Etrangères.Tonsuré le 23 septembre 1904, minoré le 23 septembre 1905, sous-diacre le 22 décembre 1906, diacre le 23 février 1907, ordonné prêtre le 29 juin 1907, il reçut sa destination pour le vicariat apostolique du Yunnan (Kunming) qu'il partit rejoindre le 13 août 1907.

    Arrivé dans sa mission en septembre 1907, et après quelques mois d'étude de la langue chinoise, le nouveau vicaire apostolique, Mgr. de Gorostarzu, envoya M.Degenève à Lan-gni-tsin, chez M. André Souyris qui peu après lui laissa ce poste pour se fixer plus loin à A-Ky-Y. Le jeune missionnaire travailla auprès des tribus indigènes. En 1910, M.Degenève fut nommé procureur de la mission à Kunming, remplaçant M. Joseph Guilbaud, dans cette charge.

    En 1912, Mgr de Gorostarzu l'envoya dans le secteur ouest de la mission, région qui, en 1925, sera confiée à la Congrégation des prêtres du Sacré-Coeur de Bétharram. De 1912 à 1914, il administra le district de Ta-pin-siou, de 1914 à 1919, celui de Pien-Keo, de 1919 à 1924, il fonda et organisa celui de Ta-pin-tseu, (Houang-kia-pin) bâtissant une résidence et une chapelle, malgré les pirates qui infestaient la région.

    Le 15 juillet 1923, M.d'Arcy Weatherbe, attaché à la légation d'Angleterre à Pékin, fut arrêté à trois journées au nord de Ta-ly, et emmené au quartier général des pirates sous le commandement de Yang-Yulin, à quelques kms de Ta-pin-tseu. Le sous-préfet de Ten-tchouan écrivit à M. Degenève l'invitant à s'interposer pour la délivrance du prisonnier. Le 1 août 1923, notre confrère courut chez le chef Yang-yu-lin qui promit de délivrer le prisonnier, mais posa ses conditions écrites. M.Degenève, documents en main, se rendit à Ta-ly, chez le général Ly, commandant tout le territoire de l'Ouest. Le 5 août 1923, accompagné de M.Savin, curé de Ta-Ly, il repartit avec les contre propositions du général Ly. L'entrevue des deux missionnaires avec Yang-Yulin, chef des pirates, eût lieu en présence de M.Weatherbe. Les contrepropositions déplurent à Yang-Yulin qui refusa de traiter avec le général Ly, et de relâcher son otage, mais qui consentit à confier aux deux missionnaires quatre malles du prisonnier, puis, il rédigea ses conditions pour être transmises au gouverneur de la province, Tang-Kiyao. MM. Savin et Degenève les remirent au destinataire, puis, regagnèrent leur résidence.

    Dans la nuit du 12 au 13 août 1923, M.Weatherbe réussit à s'enfuir. Le chef des pirates Yang-Yulin feignit de croire à la connivence de M.Degenève, et le jour même il vint le prendre dans sa résidence et l'emmena comme otage. Le prisonnier obtint la permission d'écrire à M. Savin à Ta-Ly. Les autorités chinoises envoyèrent alors des troupes contre les brigands. Le 17 août, défaits les pirates s'enfuirent. M.Degenève profitant du désarroi, réussit à s'échapper. Il se fit reconnaitre des soldats chinois libérateurs en montrant de la main sa longue barbe, et regagna Ta-Ly fou. Sa captivité avait duré cinq jours.

    En 1924, M. Degenève, remplacé à Houang-kia-pin par M.Durieu, fut rappelé à Yunnan-fu pour organiser la participation de la mission à l'Exposition Vaticane de 1925. Il rassembla de magnifiques costumes brodés de femmes Miao, Lolos, Lissous etc.. qui firent sensation à Rome. Le 6 avril 1926, il partit pour le sanatorium de Béthanie à Hong-Kong, et, peu après, rentra en France pour refaire sa santé.

    Revenu au Yunnan, en 1929, la région de l'ouest de la mission étant plus calme, M.Degenève retourna à Ta-pin-tseu pour préparer à la confirmation les chrétiens de son district. Le 25 avril 1930, après avoir été immobilisé par une sciatique tenace, pendant deux mois, il arriva à Yunnanfu pour se faire soigner. En décembre 1930, il remplaça à Lo-to-ke, M.Bougault parti refaire sa santé à Hong-Kong, puis en France. Au retour de ce dernier, en 1932, M. Degenève succéda à M. Badie comme chef du district de San-pé-Fou, station située à 180 kms à l'est de Yunnanfu, sur les hauts plateaux à environ 1500 m. d'altitude. Vers la fin de 1934, Mgr. de Jonghe, lui envoya comme vicaire, M.Haane, nouvellement arrivé. Vers mars 1936, M.Degenève se replia à Yunnanfu, en raison de l'avance des troupes communistes. Au début d'avril 1936, en son absence, celles-ci pillèrent sa résidence à San-pé-fou, brisèrent la statue de Ste Thérèse. Dans son district, la résidence et la chapelle de Pe-che-gai eurent le même sort.

    Le 23 août 1936, M. Degenève, arriva à Yunnanfu, pour prendre ses fonctions de curé de l'église cathédrale Ste Thérèse, encore en construction et située dans le faubourg sud-est de la ville, non loin de la gare. Dans ce centre des affaires, il y avait une petite communauté viêtnamienne et européenne, confiée à M.Brun détaché de la mission de Hanoï et qui venait d'être rappelé par son évêque. Au mois d'avril 1937, M.Degenève ouvrit une école pour les enfants viêtnamiens, projetant d'en ouvrir une autre pour les jeunes filles chinoises à proximité de l'église. Le 22 mai 1937, il accueillit Mgr. Deswazière, visiteur apostolique. Mais son état de santé l'obligea à se rendre à Hanoï, à plusieurs reprises.

    En 1940, Mgr. Larregain, nouveau vicaire apostolique confia à M. Degenève le soin pastoral des chrétiens échelonnés sur le parcours de la voie férrée entre Kunming et la frontière tonkinoise. Ce dernier se fixa d'abord à Mong-tseu, puis à Kai-yuen, où en octobre 1940, avec le docteur Fernand Merle, médecin au service de la compagnie du chemin de fer du Yunnan, il eût l'occasion de rendre service aux blessés et aux victimes des bombardements japonais. L'hôpîtal de Kai-yuen bombardé, la résidence de Mong-tseu détruite par les avions japonais, M. Degenève s'installa à Y-Leang, centre du dépôt des locomotives, mais pied-à-terre important pour les missionnaires, à 82 kms de Yunnanfu, où la Compagnie du chemin de fer fit construire une chapelle.

    En 1945, M. Degenève remplaça M.Auneveux à Lou-mei-y; en 1947, pendant une dizaine de mois, il assura l'intérim comme curé de la cathédrale de Kunming, M. Moulin, son titulaire, partant en congé. En 1948, il entreprit la reconstruction du poste missionnaire de Mong-tseu, tout en s'occupant de la station de Y-Leang. Rhumatisant, devenant mal entendant, le mercredi 30 novembre 1949, il prit l'avion pour Hanoï, puis pour la France, où il arriva le 5 décembre 1949.

    Après une opération de la prostate à l'hôpital St.Joseph à Paris, au début de 1950, il passa quelques mois de convalescence en Savoie, puis demanda son admission à la maison de retraite des Missions Etrangères à Voreppe. Au printemps de 1953, il se retira définitivement à Lullin, son pays natal. Peu après, son état de santé demanda une hospitalisation à la Roche-sur-Foron. Il rentra enfin à Lullin où alité pendant 18 mois, sa famille le soigna admirablement. C'est là qu'il mourut, au matin de la Pentecôte, le 29 mai 1955. Mgr. Derouineau présida les funérailles le mardi 31 mai 1955. M;Degenève repose dans le caveau des curés de la paroisse de Lullin.


    Références bibliographiques

    AME 1907 p. 381. 1921 p. 180sq. 1923 p. 228. 1924 p. 30-32. CR 1907 p. 326. 1908 p. 144. 1909 p. 111. 1910 p. 110. 112. 1918 p. 46. 1923 p. 76. 77. 1924 p. 56. 1927 p. 62. 1930 p. 99. 1931 p. 98. 1932 p. 106. 107. 1935 p. 74. 1937 p. 79. 1939 p. 74. 1948 p. 42. 1955 p. 79. BME 1923 p. 593. 645. 735. 799. 1924 p. 48. 132. 179. 249. 329. 1926 p. 378. 1929 p. 174. photo p. 495. 1930 p. 306. 371. 372. 438. 488. 1931 p. 64. 1934 p. 49. 787. photo p. 357. 1935 p. 427. 736. 660. 1936 p. 363. 383. 447. 740. 1937 p. 511. photo p. 32. 1938 p. 399. 469. 687. 1940 p. 120. 804. 1941 p. 177. 262. 409. 472. 545. 617. 684. 1948 p. 178. 1949 p. 112. 703. 1950 p. 59. 275. 344. 1955 p. 670. EC1 N° 48. 51. 115. 122. 145. 147. 475. 478. 480. 580.



    • Numéro : 2972
    • Année : None