Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Elie Josephjean baptiste DECROUILLE

[ 2821 ] DECROUILLE Elie, Joseph, Jean-Baptiste Missionnaire Cochinchine Orientale - Quinhon - Kontum --------------------------- [2821] Elie, Joseph, Jean-Baptiste DECROUILLE naquit le 17 Décembre 1881, à WISSANT, diocèse d'ARRAS, Département du PAS-DE-CALAIS. Des sept enfants que compta cette famille, quatre devinrent prêtres : deux dans le diocèse d'ARRAS, deux dans la mission de KONTUM, et une fille entra au couvent.
Add this

    [ 2821 ] DECROUILLE Elie, Joseph, Jean-Baptiste

    Missionnaire

    Cochinchine Orientale - Quinhon - Kontum
    ---------------------------

    [2821] Elie, Joseph, Jean-Baptiste DECROUILLE naquit le 17 Décembre 1881, à WISSANT, diocèse d'ARRAS, Département du PAS-DE-CALAIS. Des sept enfants que compta cette famille, quatre devinrent prêtres : deux dans le diocèse d'ARRAS, deux dans la mission de KONTUM, et une fille entra au couvent.

    En Octobre 1894, Joseph commença ses études secondaires au Petit Séminaire de BOULOGNE, et le 13 Septembre 1900, laïque, il entra au Séminaire des Missions Etrangères où il retrouva un de ses condisciples de Petit Séminaire, M. DENIS, futur fondateur de la Trappe de PHUOC-SON, près de HUE (Viêtnam). Tonsuré le 20 Septembre 1901, il reçut les ordres mineurs le 28 Septembre 1902 ; Sous-Diacre le 26 Juin 1904, Diacre le 24 Septembre 1904, il fut ordonné prêtre le 17 Décembre 1904. Il reçut sa destination pour le Vicariat Apostolique de la Cochinchine Orientale (Quinhon) et partit pour sa mission le 26 Août 1905.

    Il commença alors l'étude de la langue viêtnamienne à SONG-CAT, village situé près de l'Evêché. En Avril 1906, Mgr. GRANGEON l'envoya chez les BAHNARS (Kontum). M. Joseph DECROUILLE débuta dans le district de KON-KLONG, centre d'une dizaine de chrétientés. C'est dans ce village que quelques mois auparavant M.GAILLARD avait été attaqué et pillé. M. DECROUILLE se mit à l'oeuvre, aménagea résidence et église, s'interessa aux jeunes, et obtint la conversion du fils d'un chef influent.

    En 1908, il fut nommé à KON-HGO, où il resta peu de temps. M.VIALLETON, Supérieur de la Mission et curé de KONTUM étant décédé le 11 Novembre 1909, M. Joseph DECROUILLE fut appelé à prendre sa succession à la tête de cette paroisse mi-viêtnamienne mi-bahnar. Quelques mois après son installation, une incendie détruisit entièrement son église-paillotte. Sur ces entrefaites, une lettre de France lui annonçait le prochain départ pour la mission des Bahnars,de son frère Jean-Baptiste, lui apportant un don princier destiné à construire une église définitive à KONTUM .

    Pour en établir les plans, il fit appel aux compétences et aux conseils de M. KEMLIN, architecte de talent. Il éleva un édifice élégant avec son clocher, des portes et fenêtres ajourées, de multiples colonnettes disposées sur le pourtour intérieur des murs, rien ne laissant deviner que tout le reste était en torchis. Le O6 Janvier 1918, Mgr.JEANNINGROS bénissait solennellement cette église devenue Cathédrale du diocèse actuel de KONTUM. Pendant dix ans, avec un tact parfait et une pondération restée proverbiale, M. Joseph DECROUILLE mena de front travail spirituel et matériel, et gagna le coeur de tous.

    En 1920, M. KEMLIN nommé Supérieur de la Mission s'installa à KONTUM, son centre. M.Joseph DECROUILLE prit alors la direction du district de KON-MAH. Mais en Novembre 1922, se trouvant très fatigué, il dut aller à SAIGON, consulter le médecin qui constata anémie, fatigue du coeur,poitrine fragile. Un séjour de deux mois au sanatorium de HONG-KONG n'ayant pas apporté l' amélioration espérée, il dût s'embarquer pour la France, où il resta trois ans, de 1923 à 1926.

    De retour dans sa mission, en 1926, avec une santé un peu meilleure, M. Joseph DECROUILLE retrouva son district de KON-MAH. Mais en 1933, de violents maux de tête, une surdité progressive, et une diminution de la vue l'obligèrent à prendre du repos. Il consulta un spécialiste à SAIGON qui lui conseilla de rentrer en France, mais il préféra revenir à KON-MAH. La maladie progressant, accompagné de son frère, en Juin 1934, il monta à HANOI consulter un oculiste renommé. Une tumeur au cerveau provoquait les maux de tête et comprimait les nerfs optiques, d'où nécessité d'une opération très délicate qui ne pouvait être tentée qu'en France où il arriva le 14 Août 1935.

    Son état général ne permit pas aux médecins de tenter l'opération. En Février 1939, au sanatorium de Montbeton, M. Joseph DECROUILLE eût un commencement de broncho-pneumonie. Le O1 mars, une pleurésie se déclara. Son frère Antoine, curé au diocèse d'Arras, averti, arriva à son chevet. Le 12 mars 1939, M. Joseph DECROUILLE, rendit son âme à Dieu. Sa dépouille mortelle repose dans le cimetière du Sanatorium des Missions Etrangères à Montbeton.




    DECROUILLE

    Joseph

    (1881 - 1939)

    [2821]

    Références biographiques
    AME 1939 p. 139. 340. 375. CR 1905 p. 288. 1914 p. 91. 1922 p. 108. 1925 p. 180. 1927 p. 108. 1933 p. 186. 1934 p. 173. 1935 p. 225. 1939 p. 216. 220. 252. BME 1923 p. 115. 395. 1924 p. 131. 1926 p. 187. 1934 p. 429. 875. photo p. 225. 1935 p. 667. 672. 817. photo p. 672. 1936 p. 80. 146. 305. 1937 p. 368. 449. 1938 p. 129. 137. 1939 p. 367. 803. EC1 N° 35. 36. 37. 38. 42. 44. 50. 74. 97. 98. 101. 319. 369. 398.


    Janvier 1994





    Mémorial DECROUILLE Elie,Joseph,Jean-Baptiste page

    Mémorial DECROUILLE Elie,Joseph,Jean-Baptiste page


    • Numéro : 2821
    • Année : None