Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Alexandre Alfred ( marie) DE COOMAN

[2197] De COOMAN Alexandre, Alfred Missionnaire Haut-Tonkin - Nazareth - Canton - Phnom-Penh -------------
Add this

    [2197] De COOMAN Alexandre, Alfred

    Missionnaire

    Haut-Tonkin - Nazareth - Canton - Phnom-Penh

    -------------

    Alexandre, Alfred DE COOMAN naquit le 19 février 1873, à Ninove, diocèse de Gand (Gent), province de Flandre-Orientale (Belgique). Il était l'ainé d'une famille de quatre enfants. Son frère cadet Albert-Joseph fut missionnaire au Tonkin Occidental (Hanoï); Louis, Christian-Marie son dernier frère envoyé au Tonkin Maritime (Phat-Diêm) fut coadjuteur de Mgr. Marcou en 1917, et premier vicaire apostolique de la mission de Thanh-Hoa, en 1932. Leur soeur Marie se fit religieuse chez les Dames du Sacré-Coeur et fut missionnaire à Shanghai.

    Le 14 septembre 1891, il entra laÎque, au séminaire des Missions Etrangères. Tonsuré le 1 octobre 1892, minoré le 15 octobre 1893, sous-diacre le 22 septembre 1894, diacre le 9 mars 1895, il fut ordonné prêtre le 21 septembre 1895, et il reçut sa destination pour le vicariat apostolique du Haut-Tonkin (Hung-Hoa) qu'il partit rejoindre le 4 décembre 1895.

    Arrivé dans sa mission à la fin janvier 1896, il fut envoyé en paroisse pour étudier la langue viêtnamienne. Après quelques années d'enseignement au petit séminaire de Ha-Tach, il partit , en 1900, avec M. Laisi fonder un poste missionnaire à Hoa-Binh sur la Rivière Noire, en vue d'évangéliser la population muong de cette région. En 1910, il était installé à Gia-Hoii, dans la plaine de Nghia-Lô Atteint de paludisme, il alla se faire soigner à Hong-Kong. Là M. Boulanger, supérieur de la maison de Nazareth s\étant rendu compte de ses aptitudes pour le travail de bureau, lui proposa de se faire agréger à cette maison de la Société. Rentré dans sa mission, M.de Cooman accepta.cette offre. En 1911, il travaila à l'imprimerie de Nazareth à Hong-Kong. où pendant un bon nombre d'années, il fournit un travail considérable pour les publications de l'imprimerie; il se rendit disponible pour assurer la prédication de retraites pastorales aux prêtres français et autochtones de diverses missions.

    En 1928, après un séjour de 17 ans à Nazareth, M. de Cooman demanda à Mgr. Fourquet de Canton, de le recevoir dans son vicariat apostolique; dans cette mission, il enseigna le latin aux élèves chinois des classes supérieures du Petit Séminaire, et les prépara à entrer au Collège Général de Pinang.

    En 1932, suite à la proposition de M.Joseph Blondet et les démarches étant faites auprès des vicaires apostoliques de Canton et de Phnom-Penh, M. Alexandre de Cooman vint au Cambodge et accepta volontiers de s'installer à Kompong-Cham, de prendre en charge les quatre chrétientés de la partie nord de ce district, et de s'occuper des travailleurs viêtnamiens employés dans 6 plantations de caoutchouc de cette province. Se donant de tout son coeur à cette tâche, il gagna très vite l'estime des européens en raison de sa culture et de l'agrément de sa conversation. Il fut aussi très apprécié des viêtnamiens trouvant en lui quelqu'un parlant comme eux et comprenant leurs us et coutumes.

    M.Alexandre de Cooman était un modeste, un humble, sans prétentions et ne se faisant jamais valoir. Possédant une bibliothèque très bien fournie, il occupa ses loisirs à composer un "Commentaire des Epitres des Dimanches de l'Année". Il destinait aux prêtres principalement, cet ouvrage en quatre volumes, rédigé dans un latin simple et coulant. Il continua et acheva la traduction des "Explications des Evangiles" de M. Thiriet. Il avait en projet un volume sur les Epitres des Fêtes, et un second consacré aux Epitres des Fêtes de la Ste Vierge. Pour cela, il avait déjà rassemblé et classé de nombreux matériaux. Sa maladie et son décès en empéchèrent la réalisation.

    Très négligent de sa santé et de son confort matériel, il se préoccupa peu de son vestinaire et de sa nourriture. Vers février 1933, affaibli, il fit un séjour à l'hôpital de Phnom-Penh .Usé et très anémié, il ne pût reprendre le dessus. Au soir du 5 avril 1933, accompagné de M. Béquet, il arriva bien fatigué, au séminaire de Culaogien, dans la province de Long-Xuyên. Au dernier mois de sa vie, devenu complètement sourd, toute conversation était devenue pénible. Au soir du 24 mai 1933, Il décéda au séminaire de Culaogien, entouré du Supérieur, des professeurs et des deux soeurs garde-malades de cet établissement.

    Son corps, revêtu des ornements sacerdotaux, fut exposé dans le parloir du séminaire. Les obsèques, présidées par M.Chouffot, supérieur de l'établissement, eurent lieu le 26 mai 1933, lendemain de l'Ascension. Porté par les séminaristes,dans le petit cimetière du séminaire, M.de Cooman repose à côté de M.Charles-Isidore Ackermann dont il avait imprimé les ouvrages à Hong-Kong.



    Références bibliographiques

    AME 1895 p. 436. 1901 p. 312. 1928 p. 51. 1933 p. 202. CR 1895 p. 332. 1900 p. 152. 1901 p. 149. 1906 p. 365. 1910 p. 162. 1911 p. 267. 1918 p. 72. 1924 p. 26. 1928 p. 79. 1929 p. 104. 1932 p. 222. 1933 p. 175. 256. 343. BME 1922 p. 309. 310. 1923 p. 801. 1924 p. 450. 1927 p. 379. 1935 p. 263. 1933 p. 550. EC1 N° 268.


    Avril 1996

    Bibliographie

    "Commentaire des Epitres des Dimanches de l'Année"
    par un missionnaire de la Société des Missions Etrangères de Paris.
    Mémorial De COOMAN Alexandre, Alfred page
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


    "
    • Numéro : 2197
    • Année : None