Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

François Xavier DÜRR

DÜRR François (1869 - 1949) [1962] DÜRR François-Xavier est né le 6 janvier 1869 à Boerxh, au diocèse de Strasbourg (Haut-Rhin). Il fit ses études primaires à St Léonard et ses études secondaires au Collège d'Issy et ensuite à celui de Vaugirard. Il entra au Séminaire des Missions Étrangères le 16 septembre 1887. Il fut ordonné prêtre le 27 septembre 1891. Le 29 octobre de cette même année, il partit pour la mission du Kouytcheou.
Add this
    DÜRR François

    (1869 - 1949)


    [1962] DÜRR François-Xavier est né le 6 janvier 1869 à Boerxh, au diocèse de Strasbourg (Haut-Rhin). Il fit ses études primaires à St Léonard et ses études secondaires au Collège d'Issy et ensuite à celui de Vaugirard. Il entra au Séminaire des Missions Étrangères le 16 septembre 1887. Il fut ordonné prêtre le 27 septembre 1891. Le 29 octobre de cette même année, il partit pour la mission du Kouytcheou.

    Il arriva à Kweiyang le 27 février 1892, et étudia le chinois jusqu'en mai 1893. Il fut alors nommé au poste de Tcheo-chou, aux abords du Kwangsi. Un an après, il fut transféré à Mou-ieou-se, mais en 1896, on lui confia le district de Hin-y-hien. C'était un poste difficile, mais il réussit à installer à Pan-y-hien une pharmacie et un pied-à-terre pour le missionnaire. Pendant huit ans, il parcourut cette immense région, baptisant, catéchisant, et bivouaquant dans de maigres auberges chinoises.

    On lui donna un vicaire, le Père Louis Esquirol, et le district fut divisé. La partie sud échut au vicaire, et le Père Dürr se réserva tout le reste. Il s'installa à Hin-jen, pour s'occuper des nouveaux chrétiens. Il connaissait si bien le chinois, qu'il parlait avec aisance avec des lettrés chinois. Il était très hospitalier, et recevait toujours bien ses confrères voisins. Il était également très serviable.

    En 1909, le poste de Lant'ang à Kweiyang étant devenu vacant, il y fut nommé en octobre. En 1913, Mgr. Seguin désirant donner un nouvel élan de vie spirituelle aux paroisses de la ville, conçut le projet de fonder des oeuvres d'Action catholique. Le Père Dürr préféra donner sa place à un missionnaire plus jeune, et il quitta Kweiyang pour Gan-chouen, où il travailla avec entrain jusqu'en 1935. Puis il se retira en 1937, en acceptant un petit poste entre Gan-chouen et Kweiyang. En 1941, M. Dürr célébra ses noces d'or sacerdotales; malgré son âge, il chanta une belle grand-messe, avec une voix encore forte mais un peu tremblotante. À cette époque, le Père Dewonck était provicaire de la mission et il demanda au Père Dürr de venir se retirer à Kweiyang. M. Dürr vint donc à l'évêché, essayant encore de rendre service en s'occupant d'une petite paroisse de ville. À la fin de novembre 1949, il s'affaiblit beaucoup, et dans la soirée du 13 décembre 1949, il eut une crise plus forte qui le força à s'aliter. Il rendit le dernier soupir, après avoir reçu le sacrement des malades des mains de Mgr. Larrart, son évêque. Il fut enterré dans le cimetière de la mission.



    Références biographiques

    AME 1892 p. 436. 1910 p. 122. CR 1891 p. 239. 1893 p. 143. 1898 p. 115. 117. 1900 p. 120. 121. 1903 p. 111. 112. 114. 1905 p. 104. 1909 p. 118. 1910 p. 405. 1922 p. 69. 1948 p. 46. 1949 p. 59. 238. BME 1922 p. 549. 1923 photo p. 399. 1927 photo p. 457. 1928 p. 102. 1930 p. 373. 1933 photo p. 775. 1934 p. 36. 343. 1936 p. 611. 844. 1937 p. 590. 649. 651. 1941 p. 410. 1950 p. 73. ECM 1945 p. 97. EC1 N° 319. 337. 341. 360. 476.

    • Numéro : 1962
    • Année : None