Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Henri DARIDON

DARIDON Henri (1861-1921)
Add this
    DARIDON Henri

    (1861-1921)


    [1689] DARIDON Henri naquit à Paris le 24 janvier 1861, lors d'un voyage de ses parents qui étaient commerçants en primeurs, et il fut baptisé dans la paroisse de Saint Ambroise. Mais Henri était bel et bien breton bretonnant : ses parents avaient leur domicile légal à Roscoff, au diocèse de Quimper (Finistère). Il fit ses études secondaires dans un collège religieux où il eut comme condisciple le futur Mgr. De Guébriant. Puis il entra au Grand Séminaire de Quimper. Le 10 août 1884, il fut ordonné sous-diacre, et le 13 septembre suivant, il fut reçu au Séminaire des Missions Étrangères. Il fut ordonné diacre le 27 septembre 1885 et prêtre le 7 mars de l'année suivante. Envoyé à la mission du Japon méridional, il partit le 5 mai 1886.

    Arrivé à Osaka quelques semaines plus tard, il se mit à l'étude de la langue. En 1887, il est nommé \socius" du Père Compagnon à Hiroshima, puis en 1888, nommé à Isé où il ne resta qu'une année. En 1889, il devint curé de la cathédrale d'Osaka. Mgr. Vasselon, qui avait succédé à Mgr. Midon, mourut en 1896. Le nouvel évêque, Mgr. Chatron, ayant nommé le Père Luneau vicaire général, le Père Daridon fut envoyé à Okayama pour le remplacer. Il y resta peu de temps : son évêque le nomma à Tokushima, ville importante du Shikoku. Mais le diocèse d'Osaka fut divisé et l'île de Shikoku passa entre les mains des Dominicains espagnols. Le Père Daridon fut alors envoyé à Tottori, chef lieu de la province, située sur la Mer du Japon.

    Pendant la guerre de 1914-18, bien que sa santé laissa à désirer, il put assurer le service religieux dans la paroisse de Matsué, à quatre heures de chemin de fer, dont le responsable était mobilisé. En 1920, la maladie faisant des progrès, le Père Daridon, devenu incapable de célébrer la messe, fut obligé de s'aliter. Mgr. Castagnier, nouvel évêque d'Osaka, jugeant son état très grave, lui conseilla de se rendre à Hongkong, au Sanatorium de Béthanie. Il y partit, accompagné du Père Relave, mais, malgré les soins donnés à l'hôpital que tenaient les Soeurs de Saint Paul de Chartres tout près de Béthanie, le mal s'aggrava. Le Père Daridon rendit son âme au Seigneur le 1er décembre 1921.



    Références biographiques

    AME 1903 p. 33. 1922 p. 39. CR 1886 p. 153. 1887 p. 33. 34. 1888 p. 60. 1892 p. 61. 1893 p. 79. 1894 p. 82. 86. 89. 1895 p. 91. 92. 1896 p. 339. 1897 p. 66. 1898 p. 64. 1899 p. 40. 1902 p. 42. 1908 p. 23. 1909 p. 32. 1910 p. 31. 1916 p. 26. 1919 p. 13. 1921 p. 13. 137. 205. 1922 p. 11. 199. BME 1922 p. 20. 431. 1924 p. 10. 640. 643. 644. EC1 N° 4.


    Bibliographie
    "Oshie no shiori", "Le guide de la religion",1910.Imp. Rikyosha.Tokyo. 99 pp.

    "
    • Numéro : 1689
    • Année : None