Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Etienne bonaventure DANVY

DANVY Missionnaire Cochinchine Occidentale - Saïgon ---------------- [2020] Etienne, Bonaventure DANVY naquit le 30 Avril 1868, à Thibouville, diocèse d'Evreux, département de l'Eure. Fils de parents cultivateurs, il fit ses études secondaires au Petit Séminaire diocésain, et passa ensuite au Grand Séminaire d'Evreux.
Add this
    DANVY
    Missionnaire
    Cochinchine Occidentale - Saïgon
    ----------------

    [2020] Etienne, Bonaventure DANVY naquit le 30 Avril 1868, à Thibouville, diocèse d'Evreux, département de l'Eure. Fils de parents cultivateurs, il fit ses études secondaires au Petit Séminaire diocésain, et passa ensuite au Grand Séminaire d'Evreux.

    Le 01 Juillet 1891,il entra diacre au Séminaire des Missions Etrangères et fut ordonné prêtre le 03 Juillet 1892. Il reçut sa destination pour le Vicariat Apostolique de la Cochinchine Occidentale (Saïgon), qu'il partit rejoindre le 12 Octobre 1892.

    Mgr. Le Vicaire Apostolique envoya le nouvel arrivant à Caimong, ancienne et florissante chrétienté de la mission, dirigée par M.Gernot, Provicaire. C'est là que M.Danvy apprit la langue viêtnamienne; aimant visiter ses chrétiens et converser avec eux, il fit de rapides progrès et parla le viêtnamien avec facilité.

    En 1895, après deux années passées à Caimong,il succéda à M.Frison, comme chef du district de Bentré, détaché depuis deux ans de celui de Caimong. A cette époque, ce nouveau district comprenait une dizaine de petites chrétientés; la ville de Bentré comptait quelques 150 chrétiens. M. Danvy commença par créer des ressources. En 1904, il acheta des rizières dont les revenus annuels lui permirent de terminer la construction de l'église, de bâtir une résidence, des écoles et des chapelles dans les petites chrétientés, et de développer le district au plan matériel et spirituel. Il fonda de nouvelles chrétientés : Chau-phu, Binh-khuong, My-hoa.

    Vers la fin de 1911, une crise d'appendicite l'obligea à s'aliter; la crise s'étant renouvelée, en mars 1912, il quitta définitivement le poste de Bentré,et sur avis médical, rentra en France, pour refaire sa santé. Opéré, et bien rétabli, il revint en Cochinchine, vers la fin de 1913.

    A son retour, il fut nommé à Dât-Do,chrétienté d'environ 800 âmes, dans la province de Baria,où Il passa une année.La grande guerre venait d' éclater plusieurs jeunes confrères étant mobilisés, il fallut combler les vides. M.Danvy eût alors la charge du district de Phanthiet.

    Vers la fin de 1916, dépérissant à vue d'oeil, il entra à la clinique du Docteur Angier, à Saigon. Son foie et son estomac ne fonctionnaient plus normalement. M. Danvy partit alors pour Hong-Kong, mais trois mois passés à l'hôpital des Soeurs de St.Paul ne donnèrent pas d'amélioration sensible. Il résolut alors de regagner PhanThiet. Il voulut profiter de son voyage de retour pour visiter différentes chrétientés du Tonkin, et rentra chez lui très fatigué.

    Fin Juillet 1917, La Soeur Supérieure de l'hôpital de Bentré lui proposa d'aller se reposer dans sa maison. M.Danvy accepta, et au commencement d'août 1917, il s'installa à l'hôpital de Bentré. Après un léger mieux, son état de faiblesse progressa, en septembre et il reçut le sacrement des malades. Le Jeudi 11 Octobre 1917, il reçut la Ste Communion, et le lendemain vers 7 heures du matin, pris d'un fort accès de faiblesse, il expira sans souffrance, sans agonie.

    Le lundi matin 15 Octobre 1917, eurent lieu les funérailles. Mgr. Mossard donna l'absoute et bénit la tombe de notre confrère qui repose dans le jardin, entre l'église et le presbytère de Bentré.





    DANVY

    Etienne

    (1868 - 1917)

    [2020]

    Références biographiques
    AME 1893 p. 274. 1897 p. 179. 1899 p. 221. 1916 p. 226. 1917 p. 99. 239. 1918 p. 133.

    Avril 1994



    Mmorial DANVY Etienne, Bonaventure page


    • Numéro : 2020
    • Année : None