Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jean Paul COURVEZY

[397]. COURVEZY, Jean-Paul-Hilaire-Michel, naquit dans la paroisse Saint-Paul à Narbonne (Aude), le 14 janvier 1792. Nous ignorons la date de son ordination sacerdotale et les diverses étapes de sa carrière ecclésiastique dans son diocèse d'origine. En 1825, il suivit à Chartres Mgr Clausel de Montals, fut cette même année nommé chanoine honoraire de Chartres et professeur de théologie dogmatique au grand séminaire. En 1829, il était chanoine titulaire, et chargé de la haute surveillance morale et matérielle de la maîtrise, tout en restant professeur au grand séminaire.
Add this
    [397]. COURVEZY, Jean-Paul-Hilaire-Michel, naquit dans la paroisse Saint-Paul à Narbonne (Aude), le 14 janvier 1792. Nous ignorons la date de son ordination sacerdotale et les diverses étapes de sa carrière ecclésiastique dans son diocèse d'origine. En 1825, il suivit à Chartres Mgr Clausel de Montals, fut cette même année nommé chanoine honoraire de Chartres et professeur de théologie dogmatique au grand séminaire. En 1829, il était chanoine titulaire, et chargé de la haute surveillance morale et matérielle de la maîtrise, tout en restant professeur au grand séminaire. Il résolut en 1832 de se consacrer aux missions. Son départ fut annoncé officiellement au Chapitre le 22 février. Le 11 février précédent, il était entré au Séminaire des M.-E.
    Il partit le 12 mars 1832 pour la mission du Siam, et passa quelque temps dans la chrétienté naissante de Singapore, où il commença une chapelle que M. E. Albrand devait achever l'année suivante. Il avait été, par bref du 5 avril 1832, nommé évêque de Bide, coadjuteur, et en cas de mort de Mgr E. Florens, vicaire apostolique du Siam (Jus Pont. de Prop. Fid., v, p. 34). On espérait que son âge et sa science théologique remplaceraient, au moins en partie, l'expérience de la vie apostolique. Il fut sacré à Bangkok le 30 novembre 1833. Le 30 mars 1834, il succéda au vicaire apostolique, décédé ce jour.
    En septembre 1835, il se rendit à Singapore dont il comprit bien l'importance future, mais où les Portugais lui firent opposition, particulièrement le P. Maïa. Après un voyage à Mergui et un séjour à Pinang, il retourna à Bangkok. Il envoya, en 1837, des missionnaires à Ligor et chez les Carians, commença l'organisation d'une petite imprimerie, et choisit son coadjuteur, J.-B. Pallegoix, qu'il sacra le 3 juin 1838. Cette même année, il alla se fixer définitivement à Singapore, où les difficultés avec les Portugais recommencèrent, malgré le décret pontifical du 3 janvier 1840, qui donnait au vicaire apostolique du Siam juridiction sur Singapore, Malacca, Tavay, la région de Martaban ou Moulmein, excepté la ville même de ce nom.
    Le 10 septembre 1841, par le bref Universi dominici (Jus Pont. de Prop. Fid., v, p. 283), le vicariat apostolique du Siam fut divisé en deux : l'un reçut officiellement le nom de Siam oriental, et l'autre celui de Siam occidental. Ces deux dénominations ne furent presque jamais employées. On se servit du nom de Siam pour désigner le Siam oriental, et l'on appela Malaisie ou Presqu'île de Malacca le Siam occidental. Cette dernière dénomination a été supprimée par une lettre de la Propagande du 3 août 1887.
    Mgr Courvezy eut à gouverner la Presqu'île de Malacca, qui ne comprenait alors que cinq districts (Jus Pont. de Prop. Fid., v, p. 283) : Singapore, 500 catholiques ; Pinang, 2 200 ; Mergui, 290 ; Tavay, 40 ; Malacca, 2 000.
    Pendant son séjour à Singapore qui ne devait pas durer longtemps, il s'occupa de l'évangélisation des Chinois, acheta un terrain pour y construire un évêché, et le 18 juin 1843 bénit la première pierre de l'église que devait élever M. Beurel. Peu après, il partit pour la France, et en 1844 offrit sa démission, que Rome accepta le 7 septembre de cette même année. Il se retira à Narbonne (Aude). Il y mourut le 1er mai 1857, et fut enterré dans le cimetière de la paroisse Saint-Paul. Quelques-unes de ses lettres renferment des idées mises plus tard à exécution : établissement d'une procure à Singapore ; voyages des missionnaires par l'Egypte ; liste tenue à jour des prêtres de la Société des M.-E. Son désir de faire trop de choses et de les faire trop vite le gêna plus d'une fois.
    Armes. - D'argent au monogramme des M.-E. de sable.
    Bibliographie. - Quæstiones a D. Vicario apostolico propositæ, quibus respondere debent, unoquoque anno, omnes missionarii apostolici, necnon sacerdotes indigenæ. - In Bangkok, anno D. N. J. C. mdcccxxxix, in-32, pp. 6.
    To all Friends of Christianity. Singapore, 23 avril 1840. - In-12, p. 1.
    The new catholic church of the \ Good Shepherd ". Singapore, 22 juin 1843. - In-4, p. 1.
    Notes bio-bibliographiques. - A. P. F., vii, 1834-35, p. 390 ; viii, 1835-36, pp. 102, 106 ; xi, 1838-39, Etat de la mission de Siam en 1838, p. 516 ; Ib., p. 545 ; xiii, 1841, p. 307 ; xiv, 1842, p. 143. - A. M.-E., 1914, p. 72. - Bull. Soc. Géog. [Paris], 2e sér., xii, 1839, p. 341. - Singapore free Press, 1840 [Lettres], nos des 2, 9, 16, 23, 30 july.
    Hist. gén. miss. cath., ii, 2e part., p. 643. - Hist. gén. Soc. M.-E., Tab. alph. - Vie de Mgr de Marion-Brésillac, p. 398. - Lett. à l'év. de Langres, pp. 314, 315 et suiv., 321. - Le sec. Emp. en Indo-Ch., p. 304. - Descrip. du roy. Thai, ii, pp. 288 et suiv. - An anecd. hist., Tab. alph. - La Franc. pont., ii, p. 673. - Arm. des Prél. franç., p. 251.
    Collect., 30 mars 1836 : n° 1448 ; 31 mars 1836 : n° 1907 ; 26 sept. 1837 : nos 1450, 1933 ; 16 déc. 1839 : n° 1988 ; 4 janv. 1840 : n° 2026 ; 31 août 1840 : n° 1864 ; 5 juill. 1841 : n° 2085 ; 26 juill. 1841 : n° 2027 ; 22 août 1841 : n° 2086 ; 10 juill. 1842 : n° 2087 ; 12 mai 1844 : n° 1672.


    "
    • Numéro : 397
    • Année : None