Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Adolphe Louis Marie COUELLAN

[502]. COUELLAN, Adolphe-Louis-Marie, naquit le 26 février 1820 à Gourin (Morbihan). Il fit la dernière partie de ses études classiques au petit séminaire de Sainte-Anne d'Auray, ses études théologiques à Vannes, et entra diacre au Séminaire des M.-E. le 10 mai 1844. Prêtre le 21 décembre suivant, il partit le 10 mars 1845 pour la Presqu'île de Malacca, et fut, dès son arrivée, chargé de la chrétienté chinoise de Batu Kawan, fondée par Boucho et successivement administrée par Chastan, Bohet, Barentin.
Add this
    [502]. COUELLAN, Adolphe-Louis-Marie, naquit le 26 février 1820 à Gourin (Morbihan). Il fit la dernière partie de ses études classiques au petit séminaire de Sainte-Anne d'Auray, ses études théologiques à Vannes, et entra diacre au Séminaire des M.-E. le 10 mai 1844. Prêtre le 21 décembre suivant, il partit le 10 mars 1845 pour la Presqu'île de Malacca, et fut, dès son arrivée, chargé de la chrétienté chinoise de Batu Kawan, fondée par Boucho et successivement administrée par Chastan, Bohet, Barentin. Il y construisit une chapelle, commença l'étude du tamoul pour prendre soin des Indiens fixés dans les environs, installa une école, et chaque année convertit quelques païens. Il fit également progresser la chrétienté de Bukit Tajam (Bukit Mertajam ?). Il fut aidé par un Chinois qu'il avait converti et dont il fit un bon catéchiste ; cet homme, nommé Akao, fut assassiné en 1857, en haine du christianisme.
    Le premier dimanche de l'Avent 1858, un tigre attaqua le missionnaire près de Batu Kawan, pendant qu'il faisait sa méditation sur l'évangile du jour : Appropinquat redemptio vestra. Sorti sans blessures de cette rencontre, Couellan fut pris bientôt après d'accidents nerveux qui l'emportèrent en quelques jours. Il mourut le 1er février 1859, au presbytère de l'Assomption, à Georgetown, et fut enterré à Pulo Tikus.
    Notes bio-bibliographiques. - A. M.-E., 1914, p. 83, - Sem. rel. Vannes, 1875, p. 44. - Souv. de Malaisie, p. 79.


    • Numéro : 502
    • Année : None