Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Alexandre Mathieu CORNIER

CORNIER Alexandre (1876-1957)
Add this
    CORNIER Alexandre

    (1876-1957)


    [2527] CORNIER Alexandre, Mathieu, naquit le 19 août 1876 à St Léopardin d'Augy, au diocèse de Moulins (Allier). Il fit ses études primaires chez les Frères Maristes et commença ses études secondaires au Petit Séminaire de Moulins, pour les terminer au Séminaire des Pères de Sion à Issy-les-Moulineaux. Malgré l'opposition de sa mère, surtout, il demanda son admission aux Missions Étrangères et, sans retourner chez lui pour dire adieu aux siens, il devint aspirant le 15 septembre 1896. Ayant reçu la tonsure le 25 septembre 1897, il reçut les ordres mineurs le 24 septembre 1898. Ensuite sous-diacre le 23 septembre 1899, diacre le 10 mars 1900, il est ordonné prêtre le 24 juin. Destiné à la mission de Hakodaté, il partit le 1er août.

    Monseigneur l'envoya d'abord à Morioka comme \socius" du Père Deffrennes. En 1901, il est nommé vicaire du Père Lafont à Sapporo. Puis il est chargé du poste de Otaru en 1903. Il y restera douze années, jusqu'à la cession du district aux Pères Franciscains allemands de la province de Thuringe. Durant ces douze ans de ministère apostolique, le Père Cornier dut parcourir son immense paroisse pour visiter les familles chrétiennes dispersées. Un moment, il eut même la responsabilité des chrétiens du sud de Karafuto. Attentif aux besoins des plus pauvres, il eut à s'occuper des prisonniers de guerre russes et polonais, durant la guerre russo-japonaise. En 1915, Mgr. Berlioz nomma le Père Cornier à la paroisse de Hachinoe, mais, mobilisé presque aussitôt, il retourna en France. Affecté à Lyon comme infirmier, il y travailla jusqu'à la fin de la guerre.

    De retour au Japon en 1919, il fut nommé curé de Aomori, chef lieu de la province. De là, en 1925, il fut envoyé à Tobetsu, la paroisse où se trouvaient les Trappistes. En 1928, une tenace maladie de foie l'obligea à interrompre ses activités apostoliques. Il repartit pour la France afin de se soigner. Il se rendit à Vichy où l'un de ses frères, prêtre, était aumônier à l'hôpital municipal. Il y suivit une cure qui le guérit, et il repartit pour le Japon en 1930. Il fut nommé à Morioka. En 1931, le diocèse de Hakodaté fut remis entre les mains des Pères Dominicains canadiens et Hakodaté fit partie du diocèse de Sapporo. Le Père Cornier demanda son incardination à l'archidiocèse de Tokyo et Mgr. Chambon le nomma à Omori, dans la banlieue de la capitale. En 1937, à son tour, l'archidiocèse de Tokyo est divisé en deux : Tokyo était confié aux prêtres japonais avec Mgr. Doi comme évêque, et un nouveau diocèse, le diocèse de Yokohama, était créé et confié aux Missions Étrangères, Mgr. Chambon en devenant le premier évêque. Le Père Cornier voulut suivre Mgr. Chambon et fut nommé à Shinkoyasu. Il y vécut les années difficiles de la guerre. En 1945, suite à un bombardement par bombes incendiaires, Yokohama fut en grande partie détruite. L'église et le presbytère de Shinkoyasu furent réduits en cendres. Le Père Cornier se réfugia chez les "Soeurs adoratrices du Saint Sacrement". La paix revenue, une église provisoire fut édifiée. En 1948, le Père quitta la paroisse pour s'installer comme aumônier chez les religieuses qui l'avaient accueilli. Mgr. Wakida, le nouvel évêque, puis son successeur Mgr. Arai, ayant toute confiance en lui, il fit partie du Conseil et même pendant deux années, il fut vicaire épiscopal. En 1955, il demanda à se retirer près de l'hôpital des Soeurs de la Visitation, à Shichirigahama (Kamakura). C'est là que le 12 janvier 1957 il s'éteignit doucement, emporté par une crise cardiaque. Il est inhumé dans le cimetière dit "des étrangers" à Yokohama.



    Références biographiques

    AME 1900 p. 252. 1930 p. 45. CR 1900 p. 254. 1901 p. 43. 1902 p. 49. 1903 p. 36. 1904 p. 45. 1905 p. 20. 1907 p. 57. 1908 p. 40. 1911 p. 38. 1913 p/. 53. 54. 1914 p. 16. 17. 1915 p. 27. 28. 1920 p. 13. 14. 1921 p. 22. 1922 p. 17. 1923 p. 49. 1926 p. 20. 1931 p. 3. 1932 p. 12. 1933 p. 5. 1934 p. 8. 1936 p. 7. 1938 p. 5. 1939 p. 5. 1949 p. 6. 1950 p. 3. 1955 p. 14. 15. 1956 p. 15. 1958 p. 21. 95. BME 1925 p. 693. 1926 p. 295. 1927 p. 44. 1928 p. 431. 1930 p. 253. 1931 p. 505. 523. 1932 p. 623. 1938 p. 102. 1939 p. 482. 708. 1940 p. 675. 1941 p. 389. 673. 1948 p. 157. 1949 p. 500. 1950 p. 493. 551. 1951 p. 37. 40. 1954 p. 227. 1119 p. 1957 p. 190. 957. EC1 N° 157. 165. 189. 207. 612.



    "
    • Numéro : 2527
    • Année : None