Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jean François CORBEL

CORBEL Jean-François (1865-1920) [1934] CORBEL Jean-François, est né le 16 novembre 1865 à Plélo, diocèse de St Brieux (Côtes du N.). Il fit ses études secondaires à Tréguier, et entra aux Missions Étrangères le 15 septembre 1886. Il fut ordonné prêtre le 28 septembre 1890 et partit pour la Mandchourie le 10 décembre suivant.
Add this

    CORBEL Jean-François

    (1865-1920)


    [1934] CORBEL Jean-François, est né le 16 novembre 1865 à Plélo, diocèse de St Brieux (Côtes du N.). Il fit ses études secondaires à Tréguier, et entra aux Missions Étrangères le 15 septembre 1886. Il fut ordonné prêtre le 28 septembre 1890 et partit pour la Mandchourie le 10 décembre suivant.

    Il fut envoyé pour étudier la langue et faire ses premières armes dans la province de Hei-Long-Kiang, sous la direction du Père Monnin, provicaire et supérieur de cette vaste partie nord de la mission. Ce district était foncièrement chrétien, et les catéchumènes ne manquaient pas. En 1893, à Hei-Lin-Tze, il tomba gravement malade en contractant la fièvre typhoïde. Appelé à l'évêché, un docteur anglais le soigna et le malade retrouva la santé. Mais bientôt, ce furent les événements de la guerre sino-japonaise qui vinrent soumettre les missionnaires à de rudes épreuves. M. Corbel, sauvé de la mort, put travailler avec beaucoup de dévouement à San-Tai-Tze, en établissant des oeuvres caritatives. L'état de sa santé l'obligea à aller à Ing-Tze, où il fit quelques conversions, et fonda deux nouvelles chrétientés dans les bourgs importants de Tien-Tsouang-Taalet et de Pa-Ken-Schou. Aidé par les Soeurs de la Providence, il obtint 132 baptêmes d'adultes.

    La guerre des Boxeurs, avec ses terribles contrecoups en Mandchourie, lui ménagea, à lui aussi, bien des épreuves. Il sut y résister héroïquement dans la chrétienté de Ian-Tait-Tze, en compagnie du Père Alfred Caubrière. En 1906, alors qu'il se trouvait dans le district de Chaling, la guerre russe paralysa ses efforts. Sa résidence fut pillée, son orphelinat envahi, ce qui le força à emmener ses orphelins à Leao Yang, pour les sauver. En 1907, dans trois nouveaux districts, il enregistre 1.177 baptêmes d'enfants de païens, 70 baptêmes d'adultes, et a un groupe de plus de 100 catéchumènes.

    En 1908, ce furent encore 486 baptêmes d'adultes. Puis, il répara la grande église de Chaling, en construisit une autre à Leao Yang, et finit par un couvent pour les Dames de la Providence.

    En 1912, il fut envoyé à Ling-Kai, en pleine forêt impériale, au lieu même du tombeau de la dynastie mandchoue, que la révolution vient de détrôner. En 1913, M. Corbel eut à préparer à la mort le plus zélé des baptiseurs de Mandchourie, celui que les missionnaires appelaient le \docteur La Peau" (traduction libre de son nom chinois) qui avait, à travers les terribles crises de l'époque, baptisé plusieurs milliers de petits païens.

    En 1914, il retourna dans son ancien district de Leao Yang, et prêcha pendant trois jours une retraite générale à plus de 350 personnes. En 1915, il alla évangéliser la préfecture de Sing-King, refuge des "indésirables". Il réussit à faire 103 baptêmes d'adultes, et à donner plus de 200 baptêmes in articulo mortis à des enfants de païens.

    En 1919, M. Corbel fut frappé de la grippe espagnole, et le 27 décembre 1920, c'est dans son district de Leao Yang qu'il mourut de pneumonie, le jour de la fête de son saint patron St Jean. Il avait 56 ans et 30 années de mission. Depuis la division de la mission, il faisait partie de la Mandchourie méridionale. La vie du Père Corbel fut une vie héroïque, qu'il partagea avec ses confrères français et chinois, dans ce pays tourmenté par la guerre et l'insécurité.



    Références bibliographiques

    AME 1891 p. 293. 1900 p. 223. 267. 268. 269. 272. 273. 1901 p. 162. 1902 p. 15. 17. 32. 36. 1905 p. 123. 1908 p. 120. 1910 p. 170. 172. 178. 179. 180. 274. 1921 p. 304. 1924 p. 127. 128. CR 1890 p. 220. 1892 p. 18. 1893 p. 10. 11. 14. 1894 p. 17. 1897 p. 17. 1898 p. 16. 1899 p. 381. 1902 p. 83. 1905 p. 45. 314. 1907 p. 77sq. 1908 p. 54. 56. 1909 p. 58. 60. 67. 68. 1910 p. 62. 1912 p. 67. 1913 p. 85. 1914 p. 33. 1915 p. 44. 45. 1916 p. 54. 1917 p. 191. 1919 p. 27. 1921 p. 34. 35. 205. 1923 p. 39. 195. 196. 234.



    "
    • Numéro : 1934
    • Année : None