Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Marcellin COLLARD

COLLARD Marcellin (1889- 1978) [3196] COLLARD Marcellin, frère du Père François Collard son aîné et missionnaire également dans la Mission de Mandalay en Birmanie, est né à Saint Etienne, en la paroisse de Saint Ennemond, le 30 novembre 1889. Il perdit son père lorsqu'il était tout jeune enfant, il n'avait que quelques mois. Sa mère, travailleuse et très bonne chrétienne, l'éduqua dans ses premières années.
Add this
    COLLARD

    Marcellin

    (1889- 1978)

    [3196] COLLARD Marcellin, frère du Père François Collard son aîné et missionnaire également dans la Mission de Mandalay en Birmanie, est né à Saint Etienne, en la paroisse de Saint Ennemond, le 30 novembre 1889. Il perdit son père lorsqu'il était tout jeune enfant, il n'avait que quelques mois. Sa mère, travailleuse et très bonne chrétienne, l'éduqua dans ses premières années.

    Comme son frère aîné, il fit ses études primaires à Saint Etienne, chez les Frères. Puis il entra au Petit Séminaire de Ferrières où il resta de 1903 à 1907. Puis ce fut le Grand Séminaire de Francheville où il demeura durant deux années (1907-1909).

    C'est en tant que clerc tonsuré qu'il entra au Séminaire des Missions Etrangères le 9 septembre 1909. Il fut ordonné prêtre le 28 mars 1914 et destiné pour la Mission de Mandalay, en Birmanie septentrionale.

    Mais c'est la guerre, il est mobilisé de 1914 à 1919. Et il ne put partir en mission que le 27 juin 1920 où il arriva quelques semaines plus tard. Que dire de la rencontre des deux frères à l'évêché de Mandalay ?

    Dès le début, il se mit à l'étude de l'anglais avec l'aide d'un brave Frère irlandais. En juin 1920, Mgr. Foulquier le désigna pour prendre en charge la léproserie Saint Jean de Mandalay. Il y restera jusqu'en 1941. En 1934, il prend quelques mois de congé en France et retourne à la léproserie, fidèle à ses devoirs de prêtre et d'administrateur. En 1941, il est nommé à la charge de curé de Mogok. Mais en 1948, fatigué, il se retire et devient assistant à la Cathédrale et cela jusqu'en 1954.

    En 1954, il prend un second congé, mais ce sera en fait un retour définitif en France. Les médecins lui conseilleront de rester. Il devient alors aumônier dans une clinique et le 4 novembre 1958, il devient aumônier du Foyer Lacordaire à Vence et cela pendant quatre ans. En 1968, il a 79 ans, il se retire à la maison de Lauris où il meurt le 27 juin 1978. Il repose près de son frère à La Ricamarie (Loire). Ainsi se termine une vie toute donnée aux lépreux.




    Références biographiques
    AME 1915-16 p. 54. 93. 1919-20 p. 480. 1931 p. 170. 1917-18 p. 170. 1974-76 p. 263. CR 1920 p. 85. 1927 p. 193. 1931 p. 228. 231. 1932 p. 258. 1933 p. 185. 1961 p. 79. 1969 p. 175. BME 1922 p. 524. 1926 p. 453. 1927 photo p. 193. 1930 p. 667. 706. 1931 p. 537. 1933 photo p. 536. 1935 p. 291. 526. 614. 1936 p. 761. 1938 p. 448. 1939 p. 439. 1940 p. 145. 1941 p. 497. 498. 739. 1948 p. 252. 1949 p. 60. 1952 photo p. 73 sq. 1953 p. 56. 1954 p. 554. 1145. 1955 p. 68. 262. 657. 916. Epi 1964 p. 549. 1969 p. 444. EC RBac N° 299. 319. 566. 315. 740. NS 121/C2.





    • Numéro : 3196
    • Année : None