Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Alphonse Eugène COLIN

COLIN Alphonse (1904- 1977)
Add this
    COLIN

    Alphonse

    (1904- 1977)

    [3386] COLIN Alphonse, est né le 11 mai 1904, à Lepuix-Gy (Territoire de Belfort), au pied du Ballon d'Alsace. Il fit ses études primaires dans sa commune natale, et en 1917, il entra au Petit Séminaire de Luxeuil, en Haute-Saône. Puis, en 1922, il entra au Séminaire de Faverney, séminaire de philosophie du diocèse de Besançon. Il voulait être missionnaire et il fut admis comme spirant" aux Missions Etrangères. Le 11 septembre 1911, il entra au Séminaire de Bièvres, fit sa première année de théologie, puis fut ordonné prêtre à Paris, le 29 juin 1929. Il reçut sa destination pour la Mission de Mysore et partit pour l'Inde le 8 septembre 1929.

    Il commença l'étude de l'anglais et du tamoul dans le ville de Bangalore, et passa deux ans dans la paroisse de Saint François-Xavier, sous la direction du Père Servanton.

    En 1931, on l'envoya comme curé à Arsikere, station de chemin de fer à 150kms de Bangalore. Il n'y resta qu'un an, car en 1932, il est nommé procureur de la Mission, à Bangalore. Mais en 1933, il retourna à Arsikere y exercer son ministère paroissial jusqu'en 1936. Son état de santé, surtout l'état de son foie, l'obligea à retourner en France.

    Après des soins intensifs, il fut envoyé dans notre juniorat du Pinier, à Beaupréau (Maine et Loire) où il enseigna de 1933 à 1937. Il fut alors appelé comme économe à Ménil Flin, mais la guerre éclata en 1939 et le Père Colin fut mobilisé. Il fut fait prisonnier en 1940 et resta en captivité jusqu'en 1945. Il reprit alors son poste à Ménil-Flin jusqu'en août 1955. Afin de se reposer, il alla à Voreppe, dans notre maison d'accueil des Missions Etrangères, où il séjourna de 1956 à 1957.

    A ce moment, sa santé lui permit de prendre un poste d'aumônier à Châtillon sous Bagneux, dans la banlieue de Paris. Il n'y resta que quelques années et devint aumônier de l'école Saint François d'Assise, à Fontenay aux Roses, ainsi que des religieuses qui dirigeaient cet établissement. En plus de son travail régulier d'aumônier, il devait aller visiter la clinique toute proche et y donner messes et sacrements. Quant à ses loisirs, il s'intéressait beaucoup à la philatélie, et constitua une collection de timbres d'une assez grande valeur. En avril 1977, après un voyage à Paris pour affaires, il se sentit fatigué et s'allongea sur son lit. A l'heure du repas, comme on ne le voyait pas venir, une religieuse se rendit à sa chambre et le trouva mort.

    Le samedi-saint, son corps fut transporté à la rue du Bac, et déposé à la crypte, en attendant les funérailles qui eurent lieu le mardi de Pâques, le 12 avril 1977.

    Les troubles hépatites le poursuivirent toute sa vie, tant en Inde qu'en France. Il savait offrir ses souffrances au Seigneur. Sous ses allures et ses gestes de paysan franc-comtois, il faisait preuve d'une solidité de jugement et d'une finesse d'esprit peu commune. Il fut un missionnaire toujours disponible, serviable et bon.





    Références biographiques
    AME 1929 photo p. 173. 186. 187. 1940 p. 57. Echos. Miss. juillet 1941 p. 26. 1943 p. 252. CR 1929 p. 205. 235. 1930 photo p. 48. 1932 p. 277. 1935 p. 219. 1939 p. 216. 1940 p. 115. 1948 p. 133. 1949 p. 140. 1955 p. 75. BME 1924 p. 615. 1929 p. 574. 575. 1931 p. 386. 689. 1932 p. 309. 964. 1933 p. 80. 392. 718. 1935 p. 292. 906. 1936 p. 309. 461. 1937 p. 817. 1940 p. 150. 835. 1941 p. 130. 1949 p. 728. 1950 p. 218. 1955 p. 1010. EC RBac N° 179. 182. 333. 364. 410. 413. 426. 440. 446. 472. 584. 106/C2. 108/C2. p. 182.

    Notice nécrologique
    Mémorial 1977 p. 19.

    "
    • Numéro : 3386
    • Année : None