Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Auguste Siméon COLAS

COLAS Auguste (1876-1968)
Add this
    COLAS Auguste

    (1876-1968)


    [2490] COLAS Auguste, Siméon, naquit le 29 décembre 1876 dans la paroisse St Sulpice, à Paris. Il commença ses études au cours Valton, puis entra en VIIIè au Lycée Henri IV. Il n'y resta que deux ans et entra au Petit Séminaire mixte de Notre Dame des Champs. Auguste Colas désirait devenir officier de l'armée française. Ses études secondaires terminées, il passa à \Ginette", la fameuse école Ste Geneviève de la rue des Postes, où les Jésuites ont préparé une foule de grands hommes aux concours d'entrée aux Grandes Écoles. Auguste Colas préparait St Cyr.

    En mars 1895, il entra au Séminaire St Sulpice d'Issy-les-Moulineaux. Il suivit les cours de philosophie, et voulant être missionnaire, il entra aux Missions Étrangères en septembre 1896. Il fut ordonné prêtre le 24 juin 1900. Empêché d'aller en Indochine en raison de graves événements, il fut destiné à la mission de Pondichéry, ce qui ne l'emballa pas. "Alors, on a peur de faire des martyrs maintenant dans la Société", disait-il.
    Il arriva à Pondichéry le 18 août 1900, et fut nommé professeur au Petit Séminaire-Collège, sous la direction sévère du Père Escande. Après trois ans de "ce camp de concentration", comme il disait, en août 1903, il fut envoyé à Tindivanam, assistant du Père Combes.

    Ce ne fut pas pour bien longtemps. En avril 1904, il fut envoyé à Chetpet, vicaire du Père Darras, le fameux convertisseur du North Arcot, qui, lui, s'installa à Budamangalam. Il fut curé de Chetpet jusqu'en 1915. Le poste de Chetpet fut vraiment le poste que le Père Colas préféra. Survint la guerre de 1914. Mobilisé, il dut partir pour la France en janvier 1915. On l'envoya à Salonique. En mars 1917, il fut démobilisé et revint à Pondichéry pour retrouver son poste de Chetpet.

    En 1925, quand le Père Gavan Duffy eut mis au point la merveilleuse installation d'école normale et de catéchistes à Tindivanam, c'est le Père Colas qui devint curé de Tindivanam et supérieur de l'école normale, ainsi que de l'école des catéchistes.
    Avec le Père Gaston, inspecteur des écoles, le Père Gavan Duffy restait l'animateur et le pourvoyeur des ressources nécessaires. À la paroisse, le Père Colas, avec l'aide financière du Père G. Duffy, réussit à terminer la belle église commencée en 1898 par le Père Combes.

    En 1930, le Père Colas fut nommé et sacré archevêque de Pondichéry, succédant à Mgr. Morel qui donna sa démission pour raison de santé. Le jour de son sacre, le 29 septembre 1930, Mgr. Colas donna les trois grands points à réaliser : l'union entre les missionnaires et le clergé local, le développement des écoles et les catéchistes, et le recrutement de vocations pour un clergé autochtone. Puis, il eut le grand mérite de soutenir le Père Duffy, son ami de toujours. Il s'intéressa également aux grandes écoles, dans le sillage de Cuddalore avec les Pères Verdure, Escande, etc.

    Le troisième point qui concernait le clergé local fut aussi un succès. Le nombre de prêtres indiens passa de 22 à 72, et le nombre de séminaristes de 52 à 76. Quant aux religieuses indiennes, leur nombre passa de 250 en 1930 à 411 en 1955.
    Il eut aussi le bonheur de consacrer plusieurs évêques indiens : Mgr. Bernadotte Oubagarasamy, premier évêque de Combatore, en 1940. En 1948, ce fut la consécration épiscopale d'un de ses prêtres, Mgr. Mark Gopu, qui devint son auxiliaire et qui fut nommé en 1953 archevêque d'Hyderabad. Enfin, Mgr. Ambrose Rayappan, prêtre du diocèse de Coïmbatore, fut consacré en 1953 comme son coadjuteur et devint archevêque de Pondichéry en 1955, quand Mgr. Colas démissiona. C'est également Mgr. Colas qui consacra le 2 février 1941, Mgr. Feuga, évêque de Mysore, qui fut le dernier évêque français de ce diocèse jusqu'en 1963...

    En 1932, il déplaça le Petit Séminaire de Pondichéry à Cuddalore et désormais les études seraient celles du cours secondaire anglais, puisque la plus grande partie du diocèse se trouvait en territoire anglais, à l'extérieur du comptoir français de Pondichéry.

    En 1932 également, il fut fait chevalier de la Légion d'honneur. Il devait être promu officier en 1954. En 1934, le Grand Séminaire de Pondichéry, établi par les Pères MEP dès 1778, fut transféré à Bangalore, pour célébrer bientôt ses 200 ans d'existence. Le climat à Bangalore était idéal, et Mgr. Despatures, évêque de Bangalore, avait obtenu de Rome les fonds nécessaires à la construction d'un beau bâtiment, situé à Malleswagram, dans la banlieue de Bangalore. L'inauguration d'ouverture eu lieu en juillet 1934. Séminaire régional, il accueillit en 1934 environ 80 séminaristes.

    Après la guerre de 1939-45, ce fut l'indépendance de l'Inde, le 15 août 1947. Mgr. Colas était partisan du rattachement du comptoir français de Pondichéry à l'Union indienne de Delhi. En 1955, ce fut chose faite, et cet événement n'eut aucune influence néfaste pour la mission. À cette époque, les mentalités changèrent vite et Mgr. Colas crut bon de passer le diocèse au clergé indien. Il le laissa donc à son coadjuteur, Mgr. Ambrose et alla se retirer au Pavillon St Augustin de l'hôpital Ste Marthe de Bangalore. Il y passa 13 ans, heureux de vivre, avec ses confrères âgés, dans ce bâtiment qu'il avait fait construire. Il avait fait mettre à l'entrée son blason et sa devise d'évêque. Un jour, Mgr. Mathias, archevêque de Madras, et parisien comme Mgr. Colas, vint visiter le pavillon St Augustin, leva la tête et lut la devise : "Credo". Avec son humour habituel, Mgr. Mathias traduisit malicieusement "J'y crois". Sans doute savait-il que la mère de Mgr. Colas appartenait à la haute bourgeoisie de Paris et que son fils devenu archevêque aimait toujours un peu le "panache". En effet, il a toujours aimé la beauté dans l'ordre et la discipline. N'avait-il pas préparé St Cyr jadis ? Mais il fut aussi un excellent missionnaire et il prouva toujours son affection et sa compréhension pour tous ses prêtres, qu'il sut réunir dans une grande unité et harmonie. Il mourut à Bangalore le 24 octobre 1968. Transporté à Pondichéry, il eut de belles funérailles, avec la présence de neuf évêques et archevêques, de tous les prêtres du diocèse, et des milliers de ses chers diocésains.



    Références bibliographiques

    AME 1900 p. 251. 1915-16 p. 77. 1930 p. 180. 204. 1931 p. 35. 1932 p. 17. 43. 84. 85. 95. 140. 193. 294. 1933 p. 80. 96. 199. 233. photo 81. 1934 p. 91. 236. 1935 p. photo p. 269. 1936 p. 281. 1937 p. 141. 149. 1938 p. 42. 91. 1939 p. 9. 40. Article : 1933 p. 80. CR 1900 p. 263. 1904 p. 252. 1905 p. 247. 248. 1907 p. 277. 278. 1908 p. 246. 1912 p. 287. 1917 p. 132. 1919 p. 107. 1920 p. 75. 1922 p. 145. 146. 1923 p. 160. 1925 p. 134. 1927 p. 148. 1928 p. 150. 1929 p. 201. Auteur : 1930 p. 221-223. 312. 313. 1931 p. 241-247. 1932 p. 268-274. 1933 p. 225-230. 315. 316. 378. 1934 p. 205-209. 268. 1935 p. 211-216. 1936 p. 201-207. 211. 281. 290. 1937 p. 199. 203-210. 242. 1938 p. 206-211. 261. 270. 1939 p. 192-295. 1947 p. 105-107. 1948 p. 129-133. 1949 p. 136-140. 1950 p. 117. 118. 138. 145. 150. 1951 p. 104-107. 1952 p. 82. 1953 p. 70. 1955 p. 68. 69. 1956 p. 74. 75. 1960 p. 80. 1961 p. 87. 1962 p. 99. 100. 1963 p. 110. 1964 p. 68. 1966 p. 175. 1967 p. 120. 132. BME 1922 p. 183. 1923 p. 393. 1925 p. 119. 376. 1926 p. 63. 1930 p. 306. 589. 668. 751. photo p. 749. 806. 1931 p. 313. 314. 460. 642. 643. 687. 688. 690. 1932 p. 77. 474. 478. 636. 800. 879. 880. photo p. 397. 807. 1933 p. 227. 562. 567. 644. 645. 725. 883. 885. 953. photo p. 149. 1934 p. 731. 810. photo p. 632. 1935 p. 143. 374. 208. 291. 822. 905. 1936 p. 73. 144. 217. 383. 460. 842. 914. 1937 p. 149. 292. 373. 374. 813. 814. 744. 1938 p. 276. 351. 412. 415. 492. 557. 494. 786. 787. 1939 p. 297. 1940 p. 702. 1941 p. 119. 636. 637. 741. 277. 1948 p. 150. 1949 p. 62. 357. 683. 684. photo p. 336. 1950 p. 134. 359. 577. photo p. 583. 1951 p. 146. 1952 p. 341. 762. 766. 1953 p. 212. 213. 214. 407. 408. 503. 527. 716. 793. 910. 1000. 1954 p. 46. 706. 711. 712. 759. 824. 1955 p. 64. 73. 79. 119. 225. 231. 418. 462. 796. 798. 817. 1094. 1956 p. 85. 177. 464. 468. 469. 487. 488. 800. photo p. 450. 1957 p. 657. 1959 p. 744. 873. 881. 1960 p. 650. 1961 p. 689. EPI 1962 p. 498. 1965 p. 568. R.MEP 1965 n° 137 p. 37. MEM 1961-69 p. 192.




    "
    • Numéro : 2490
    • Année : None