Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

jean antoine ( valentin) CODIS

[1224]. CODIS, Jean-Antoine-Valentin, né à Saint-Julien-d'Empare, actuellement commune de Capdenac-Gare (Aveyron), le 24 janvier 1849, fit ses études au petit séminaire de Saint-Pierre et au grand séminaire de Rodez. Le 6 octobre 1871, il entrait laïque au Séminaire des M.-E. ; le 30 mai 1874, il était prêtre ; le 29 juillet suivant, il partait pour la mission du Kouang-tong. Il fut d'abord chargé de la direction du séminaire qui comptait 7 théologiens et 30 latinistes, et de l'orphelinat renfermant 130 enfants.
Add this
    [1224]. CODIS, Jean-Antoine-Valentin, né à Saint-Julien-d'Empare, actuellement commune de Capdenac-Gare (Aveyron), le 24 janvier 1849, fit ses études au petit séminaire de Saint-Pierre et au grand séminaire de Rodez. Le 6 octobre 1871, il entrait laïque au Séminaire des M.-E. ; le 30 mai 1874, il était prêtre ; le 29 juillet suivant, il partait pour la mission du Kouang-tong. Il fut d'abord chargé de la direction du séminaire qui comptait 7 théologiens et 30 latinistes, et de l'orphelinat renfermant 130 enfants. En 1875, il fut envoyé dans le district populeux et difficile de Sheun-tak ; il y travailla pendant une dizaine d'années. En 1884, après le pillage de ses chrétientés, il se prodigua pour secourir ses fidèles réfugiés à Hong-kong et à Macao.
    Les hostilités terminées, Mgr Chausse lui confia le district de Hoc-chan ; il y dirigeait la construction d'une église, lorsqu'un vent violent renversa sur lui la toiture et le jeta du haut d'une terrasse sur les pierres du chemin. Quelques jours plus tard, le 18 mai 1887, il mourut à Hoc-chan.
    Notes bio-bibliographiques. - C.-R., 1886, pp. 74, 192. - Rev. rel. Rodez, 1881, p. 891. - Rev. rel. Rodez et Mende, 1887, pp. 440, 521. - Annuair. petit sém. Saint-Pierre, 1887-88, p. 169.
    Notice nécrologique. - C.-R., 1887, p. 238.


    • Numéro : 1224
    • Année : None