Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Maurice Jean CHIROU

[621]. CHIROU, Maurice-Jean, né le 20 septembre 1828 à Pontacq (Basses-Pyrénées), fit ses études classiques au petit séminaire de Saint-Pé, songea à la carrière militaire, et se décida pour l'état ecclésiastique. Après un commencement d'études théologiques au grand séminaire de Bayonne, il fut professeur auxiliaire pendant deux ans, 1847-1849, dans la maison des prêtres du Sacré-Cœur, à Bétharram. Il était minoré lorsqu'il arriva, le 14 novembre 1849, au Séminaire des M.-E. Il fut ordonné prêtre le 6 mars 1852, et le 29 avril suivant envoyé au Yun-nan.
Add this
    [621]. CHIROU, Maurice-Jean, né le 20 septembre 1828 à Pontacq (Basses-Pyrénées), fit ses études classiques au petit séminaire de Saint-Pé, songea à la carrière militaire, et se décida pour l'état ecclésiastique. Après un commencement d'études théologiques au grand séminaire de Bayonne, il fut professeur auxiliaire pendant deux ans, 1847-1849, dans la maison des prêtres du Sacré-Cœur, à Bétharram. Il était minoré lorsqu'il arriva, le 14 novembre 1849, au Séminaire des M.-E. Il fut ordonné prêtre le 6 mars 1852, et le 29 avril suivant envoyé au Yun-nan.
    Il apprit la langue dans le district de Ko-koui, fut chargé des chrétientés de Houang-ko-chou, Tien-pa-teou, Tchao-tong, Tchen-hiong, et même Fa-tche-o dans le Kouy-tcheou, puis nommé supérieur du séminaire alors situé à Tchen-fong-chan. Par suite de la pénurie de missionnaires, il ajouta à ses fonctions de supérieur celles de professeur et d'économe, en même temps qu'il défendait sa maison contre les Man-tse. Il eut en 1866 ou 1867 la direction du district de Long-ki.
    Appelé au Séminaire des M.-E., il fut reçu directeur le 12 juillet 1869 ; il était député des missions de la Corée, du Japon, de la Mandchourie. Pendant le siège de Paris, en 1870-1871, il s'enrôla parmi les brancardiers volontaires.
    Après avoir été professeur de théologie (1re année) de 1869 à 1876, il remplit les charges suivantes que nous indiquons avec les dates de ses nominations : procureur de la dépense, aux élections des 30 juin 1877, 4 juillet 1880, 7 juillet 1883 ; procureur des commissions, les 5 juillet 1886 et 8 juillet 1889 ; économe, les 4 juillet 1892, 1er juillet 1895, 27 juin 1898, 24 juin 1901 et 27 juin 1904. Il s'éteignit au Séminaire des M.-E. le 8 avril 1911, et fut enterré au cimetière Montparnasse. Il se faisait remarquer par sa modestie, son bon sens, sa prudence et sa piété.
    Notes bio-bibliographiques. - C.-R., 1877, p. 47 ; 1880, p. 94 ; 1883, p. 112 ; 1886, p. 146 ; 1889, p. 240 ; 1892, p. 255 ; 1898, p. 264 ; 1901, p. 273 ; 1902, p. 298 ; 1904, p. 289 ; 1910, p. 296 ; 1911, p. 268. - A. M.-E., 1900, p. 259 ; 1902, Ses noces d'or, p. 119. - Bull. rel. Bayonne, 1896, p. 2 ; 1911, Nécrologie, p. 414.
    Hist. gén. Soc. M.-E., Tab. alph. - Lett. ch. du Bx Th. Vénard, p. 381.
    Notice nécrologique. - C.-R., 1911, p. 273.
    Biographie. - Maurice Chirou, directeur du Séminaire des M.-E. 1828-1911 [avec portrait. Par E. C. Lesserteur]. (Extrait du C.-R. de 1911). - Séminaire des M.-E., 128, rue du Bac, Paris, in-8, pp. 14.
    Portrait. - A. M.-E., 1902, p. 119 - Voir Biographie.


    • Numéro : 621
    • Année : None