Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Denis CHAUMONT (1752-1819)

Add this

    [250]. CHAUMONT, Denis, missionnaire en Chine, directeur et supérieur du Séminaire des M.-E., naquit le 16 novembre 1752 à Eragny (Oise). On l’a parfois appelé de Chaumont­ ; c’est une erreur, que la première lettre de son prénom et sa manière de signer ont contribué à faire commettre, même à plusieurs de ses contemporains. Il commença ses études chez les Bénédictins de Saint-Germer, les continua à Paris au collège des Grassins et au séminaire des Trente-Trois ou de la Sainte-Famille. Entré diacre au Séminaire des M.-E. le 31 août 1775, il fut ordonné prêtre le 21 septembre 1776, et partit au mois de novembre suivant pour s’embarquer à Lorient le 20 décembre de la même année, à destination de la procure de Macao. Arrivé dans cette ville, il céda sa place à M. Descourvières, son compagnon de départ, dont la santé ne paraissait pas pouvoir supporter les fatigues de la vie apostolique, et il se rendit au Fo-kien. Il y travailla activement, fit des conversions parmi les païens, et réussit à supprimer parmi les chrétiens certaines pratiques défendues par l’Eglise.

    Le 8 juillet 1784, il fut député par la mission du Se-tchoan au Séminaire des M.-E. Quand il arriva à Paris le 18 septembre 1785, les directeurs perpétuels refusèrent d’accepter sa procuration, sous prétexte qu’étant missionnaire du Fo-kien, il ne pouvait représenter la mission du Se-tchoan.

    Il fallut, pour les y obliger, un arrêt du Parlement du 12 mars 1787. Cependant quelques notes disent que Chaumont fut reçu dès qu’on put prévoir la teneur de cet arrêt, ce qui aurait eu lieu au mois de janvier précédent.

    La Révolution le força de s’exiler­ ; il partit pour l’Angleterre le 2 octobre 1792, et y vécut avec Alary et Blandin, réfugiés comme lui. Il eut d’assez nombreuses relations avec les émigrés et avec quelques hauts employés du gouvernement anglais. Il travailla de tout son pouvoir pour les missions, leur cherchant des prêtres et des ressources­ ; pour y mieux réussir, il publia plusieurs recueils de lettres de missionnaires. Dans le même but, il entretenait une correspondance suivie avec Boiret et Descouvrières qui habitaient l’Italie.

    Lorsque Bilhère racheta le Séminaire des M.-E., D. Chaumont lui envoya 7 000 francs pour l’aider à en payer le prix. Le décret du 23 mars 1805, qui rendit au Séminaire et à la Société des M.-E. leur existence légale, ne lui parut pas propre à assurer tout le bien qu’on espérait, d’autant qu’il n’avait pas confiance — de nombreuses lettres de lui en témoignent — en la durée du régime impérial­ ; aussi resta-t-il en Angleterre. Il y publia une brochure en faveur des missions­ : Appel aux âmes charitables, qui n’est pas sans analogie avec un écrit imprimé vers 1789.

    Il revint en France en 1814, et fut nommé supérieur le 15 mars de cette même année. Il publia de nouvelles brochures en faveur des M.-E. La première­ : Association de prières, contient quelques-unes des grandes lignes de l’organisation de l’Œuvre de la Propagation de la Foi. On y trouve, en effet, le plan d’une Association ayant pour but la conversion des infidèles­ ; l’indication de prières presque les mêmes, et des mêmes fêtes principales que dans l’Œuvre­ ; le don d’un ou de deux sous par semaine. Les deux principales différences consistent dans la non-obligation des aumônes et dans la manière de les recueillir­ ; car il n’est question ni de dizaines, ni de centuries.

    Réélu supérieur le 11 janvier 1819, D. Chaumont mourut au Séminaire des M.-E. le 25 août suivant.

    Bibliographie. — Nouvelles des Missions orientales, reçues à Londres par les directeurs du Séminaire des M.-E., en 1793, 1794, 1795 et 1796, pouvant servir de suite aux Lettres Edifiantes des missionnaires de la Compagnie de Jésus. — De l’imprimerie de J. P. Coghlan, Duke-Street, Grosvenor-Square, Londres, mdccxcvii, in-12, pp. xii-319.

    Appel aux âmes charitables en faveur des Missions chez les peuples idolâtres de la Chine, de la Cochinchine et du Tonkin. 31 janvier 1814, 45, Dorset-Street, Manchester-Square. De l’imprimerie de R. Juigné, Margaret-Street, Cavendish-Square [London], in-fol, pp. 4 [s. n. d.].

    Association de prières pour demander à Dieu la conversion des infidèles, la persévérance des chrétiens qui vivent au milieu d’eux, et la prospérité des établissements destinés à propager la foi. — De l’imprimerie d’Adrien Le Clère, imprimeur de N. S. P. le Pape et de l’archevêché, n° 35, quai des Augustins, Paris, in-8, pp. 27 [s. n. d.].

    Exposé de l’état actuel et des besoins des Missions françaises de la Chine, du Tong-king, de la Cochinchine, de Siam et des Indes-Orientales, confiées aux soins des missionnaires du Séminaire des M.-E. de Paris. — Paris, in-8, pp. 16 [s. n. d.].

    Notes bio-bibliographiques. — N. L. E., i, Relation sur le district de Hing-hoa, p. 450­ ; ii, pp. 180, 198, 331­ ; iv, pp. 210, 239­ ; v, pp. 18, 208­ ; Ib., Notice, pp. 345 et suiv. — B. O. P., 1892, p. 536. — Am. de la Rel., xxi, 1819, pp. 181, 268.

    Hist. gén. Soc. M.-E., Tab. alph. — Hist. miss. Inde, Tab. alph. — Le Sém. des M.-E. pend. la Révol., pp. 5 et suiv. [C’est par erreur qu’on l’y nomme de Chaumont.] — Lett. à l’év. de Langres, pp. 213, 489. — Vie de Mgr de Forbin-Janson, p. 181. — La Franc. pont., ii, p. 739.

    Biographie. — Notice historique sur M. Denis Chaumont, protonotaire apostolique, supérieur du Séminaire des M.-E. — De l’imprimerie d’Adrien Le Clère, n° 35, quai des Augustins, Paris, 1819, in-8, pp. 16.

    Portrait. — Peint à l’huile, est au Séminaire des M.-E.

    • Numéro : 250
    • Pays : Chine
    • Année : 1776