Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

François CHATELET

[1474]. CHATELET, François, massacré lors de la conquête du Tonkin par la France, naquit le 20 avril 1855 à Saint-Didier-sur-Beaujeu (Rhône). Il fit ses études classiques à l'école cléricale de Saint-Augustin à Lyon, et au petit séminaire de l'Argentière. Ayant été atteint de surdité, il promit à la sainte Vierge que, s'il guérissait assez pour continuer ses classes, il se consacrerait aux Missions-Etrangères. Son désir fut exaucé, et il entra laïque au Séminaire des M.-E.
Add this
    [1474]. CHATELET, François, massacré lors de la conquête du Tonkin par la France, naquit le 20 avril 1855 à Saint-Didier-sur-Beaujeu (Rhône). Il fit ses études classiques à l'école cléricale de Saint-Augustin à Lyon, et au petit séminaire de l'Argentière. Ayant été atteint de surdité, il promit à la sainte Vierge que, s'il guérissait assez pour continuer ses classes, il se consacrerait aux Missions-Etrangères. Son désir fut exaucé, et il entra laïque au Séminaire des M.-E. le 11 septembre 1877, fut ordonné prêtre le 26 septembre 1880, et partit le 10 novembre suivant pour la Cochinchine orientale. Il eut à diriger un district dans la province du Phu-yen.
    Il résidait à Tra-ké, au moment de la persécution qui s'éleva en 1885. Quand la situation devint critique, il alla s'établir à Cay-gia, afin de mieux défendre ses chrétiens contre les païens qui venaient en masse les attaquer. Après une résistance d'une journée et demie, voyant les assaillants de beaucoup les plus forts, il bénit une dernière fois les fidèles, et se retira dans son presbytère. Les païens lui ordonnèrent de sortir dans la cour et de s'y agenouiller pour avoir la tête tranchée. \ Je n'irai pas si loin, répliqua-t-il ; si vous voulez ma tête, venez la prendre ici, je ne la défendrai point. " Et il s'avança sous la véranda où il fut massacré ; c'était le 26 août 1885.
    Notes bio-bibliographiques. - A. P. F., lviii, 1886, pp. 16, 148. - M. C., xvii, 1885, Sa mort, pp. 505, 565 et suiv. ; xviii, 1886, Derniers détails sur son martyre, p. 38. - Miss. Quinhon. Mém., 1908, n° du 15 mars, La persécution de 1885, pp. [4], [9]. - Sem. rel. Lyon, 1886, 1re sem., Son martyre, pp. 40, 315.
    Hist. gén. Soc. M.-E., Tab. alph. - Nos miss., Notice, p. 299.
    Notice nécrologique. - C.-R., 1885, p. 246.
    Portrait. - A. P. F., lviii, 1886, p. 1.


    "
    • Numéro : 1474
    • Année : None