Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jacques Honoré CHASTAN

[363]. CHASTAN, Jacques-Honoré (Le Ve), martyr en Corée, vit le jour à Marcoux (Basses-Alpes), le 7 octobre 1803. Il commença ses études au Brusquet, les continua au petit séminaire d'Embrun, et les termina au grand séminaire de Digne. Après son ordination sacerdotale, qui eut lieu le 23 décembre 1826, il entra au Séminaire des M.-E. le 13 janvier 1827. Le 22 avril suivant, on l'envoya à Macao, en laissant à Baroudel, le procureur des M.-E. dans cette ville, le soin de sa destination.
Add this
    [363]. CHASTAN, Jacques-Honoré (Le Ve), martyr en Corée, vit le jour à Marcoux (Basses-Alpes), le 7 octobre 1803. Il commença ses études au Brusquet, les continua au petit séminaire d'Embrun, et les termina au grand séminaire de Digne. Après son ordination sacerdotale, qui eut lieu le 23 décembre 1826, il entra au Séminaire des M.-E. le 13 janvier 1827. Le 22 avril suivant, on l'envoya à Macao, en laissant à Baroudel, le procureur des M.-E. dans cette ville, le soin de sa destination. A peine débarqué, il demanda à être envoyé en Corée : son désir ne fut pas immédiatement réalisé. Il fut nommé professeur au Collège général à Pinang ; il s'y rendit, et tout en remplissant cette fonction, il travailla dans la paroisse de Pulo Tikus.
    Quand Mgr Bruguière partit pour la Corée, il se proposa à l'évêque qui l'agréa. En mai 1833, il retourna à Macao, d'où il s'embarqua en septembre pour le Fo-kien, et à travers la Chine et la Mandchourie gagna la frontière coréenne ; mais, ne rencontrant personne pour l'introduire, il se retira à Pékin. En attendant une occasion favorable, il accepta d'exercer le ministère dans le Chang-tong, et pendant deux ans il administra un district de cette province.
    A la fin de 1836, il retourna à la frontière de la Corée, et attendit à Pien-men les chrétiens qui devaient venir l'aider à pénétrer dans sa mission, ce qui, pour tous, était défendu sous peine de mort. Le 31 décembre, il réussissait à tromper la surveillance des douaniers à la faveur d'une nuit obscure, et, le 15 janvier 1837, il parvenait à Séoul. Il y étudia la langue, et après Pâques, alla visiter quelques chrétientés dans les provinces voisines. En 1838, il administra les stations du sud, et envoya un catéchiste dans les îles Lieou-kieou.
    L'année suivante, une violente persécution s'étant déchaînée, son évêque, Mgr Imbert, déjà arrêté, l'engagea à se livrer aux satellites, afin d'éviter des tortures aux fidèles ; il obéit aussitôt, rejoignit un autre missionnaire, Maubant, et le 6 septembre, tous deux se constituèrent prisonniers, après avoir écrit une très belle lettre d'adieu à tous les membres de la Société des M.-E. Conduits à la capitale, ils furent incarcérés avec Imbert, cruellement frappés, et condamnés à mort avec lui. J.-H. Chastan fut décapité le 21 septembre 1839, à Saï-nam-hte près de Séoul. Ses restes et ceux des deux autres martyrs demeurèrent exposés pendant trois jours ; ensuite ils furent sommairement inhumés dans le sable du lieu d'exécution, et, en 1843, transférés à la montagne dite Sam-syeng-san (montagne des trois saints). Ils reposent depuis le mois de mai 1903 dans le caveau de la cathédrale de Séoul (Voir IMBERT).
    La Cause de Béatification du martyr a été introduite par un décret en date du 24 septembre 1857.
    Notes bio-bibliographiques. - C.-R., 1910, p. 97. - A. P. F., ii, 1826-27, p. 329 ; iii, 1828-29, p. 482 ; iv, 1830-31, pp. 385, 389 ; viii, 1835-36, p. 58 ; ix, 1836-37, pp. 275, 278 ; xi, 1838-39, p. 349 ; xiii, 1841, p. 165 ; xv, 1843, p. 449 ; xvi, 1844, pp. 162, 281. - M. C., ix, 1877, p. 462. - A. M.-E., 1914, p. 82. - Sem. rel. Digne, 1893, Notice, pp. 564, 580, 611, 627, 644.
    Hist. Egl. de Corée, ii, pp. 58 et suiv., 99, 113, 116, 117, 124, 129, 159, 160, 174, 178 et suiv., 183 et suiv. - Hist. gén. miss. cath., ii, 2e part., p. 658. - Hist. gén. Soc. M.-E., Tab. alph. - La Salle des Mart. [édit. 1865], Tab. alph. - La Rel. de Jésus, i, pp. 78 et suiv. - Fleurs des Mart., Notice, p. 47. - Hist. rel. et hag. du dioc. Digne, Notice, p. 465.
    Actes relatifs à l'étude de sa Cause de Béatification, voir IMBERT.
    Biographie. - Travaux et Martyre de Mgr Imbert, de Cabriès, diocèse d'Aix, et de ses deux compagnons, MM. Maubant et Chastan. - Imprimerie et lithographie de P. Chauffard, 21, Bd du Musée, Marseille, 1858, in-8, pp. ii-93.
    Portrait. - Peinture, est au Séminaire des M.-E. - Crayon et fusain, L. Tanty del. - M. C., ix, 1877, p. 459. - B. O. P., 1894, p. 209. - Les miss. franç. en Corée, p. 77. - Les miss. cath. au XIXe sièc., p. 242.
    [Ces portraits sont la reproduction d'un portrait dessiné de souvenir.]


    • Numéro : 363
    • Année : None