Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Louis Eugène CHABERT

[2729] CHABERT Louis, Eugène Missionnaire Haut-Tonkin - Hung-Hoa -------------- Louis, Eugène CHABERT naquit le 17 mars 1879, dans la petite commune de Geyssans, près de Romans, diocèse de Valence, département de la Drôme. Après ses études primaires dans sa paroisse, il poursuivit le cycle secondaire au petit séminaire de Crest, puis se dirigea, en 1897, vers le grand séminaire de Romans
Add this
    [2729] CHABERT Louis, Eugène

    Missionnaire

    Haut-Tonkin - Hung-Hoa

    --------------

    Louis, Eugène CHABERT naquit le 17 mars 1879, dans la petite commune de Geyssans, près de Romans, diocèse de Valence, département de la Drôme. Après ses études primaires dans sa paroisse, il poursuivit le cycle secondaire au petit séminaire de Crest, puis se dirigea, en 1897, vers le grand séminaire de Romans

    Le 8 octobre 1898, il entra au séminaire des Missions Etrangères; durant ses études de philosophie, à Bel-Air, Il travailla à l'embelissement de l'oratoire de N.D. des aspirants dans les bois de Meudon. Tonsuré le 22 septembre 1899, minoré le 22 septembre 1900, sous-diacre le 28 septembre 1902, diacre le 7 mars 1903, il fut ordonné prêtre le 21 juin 1903 et reçut sa destination pour le vicariat apostolique du Haut-Tonkin (Hung-Hoa) qu'il partit rejoindre le 5 août 1903, en même temps que M. Jean-Marie Massard, affecté à la même mission.

    Après une première étude de la langue viêtnamienne, M. Chabert fut envoyé pour sa formation pastorale chez M. Chatellier, curé de Yên-Tâp sur la rive droite du Fleuve Rouge. En 1906, Mgr. Ramond le nomma professeur au petit séminaire de Ha-Tach; en 1908, il lui confia la direction de son Probatorium qui comptait alors 25 élèves.

    En 1911, M.Chabert revint à Yên-Tâp, comme vicaire de M.Chatellier. Le 20 mars 1912, décéda M. Duhamel, chef du district de Vinh-Lôc, province de Son-Tây, au sud du vicariat, sur les bords du fleuve Dai, qui fait la séparation d'avec la mission de Hanoï. M.Chabert lui succéda; il eût alors comme voisin, à 18kms, M. Jean-Marie Massard son ami, curé de Son-Tây.

    Aidé dans son vaste et populeux district par plusieurs prêtres viêtnamiens, et par de nombreux catéchistes, M.Chabert fut surtout un missionnaire mbulant", presque toujours en déplacement, circulant à bicyclette dans ses chrétientés pour instruire les catéchumènes, assurer leur persévérance, célébrer un nombre fort impressionnant de baptêmes, arranger les différends, maintenir la paix entre les chrétiens. visiter les malades. Mais Il eût aussi à faire face à certaines oppositions, procès intentés par des non chrétiens, crise économique, catastrophes naturelles, menaces pour intimider, difficultés suscitées par des autorités communales et provinciales effrayées par cette emprise du catholicisme.

    En plus de ce travail spirituel absorbant, il construisit des chapelles et des églises de style varié. En 1916, il achèva l'église paroissiale de Vinh-Lôc et lui adjoignit un beau clocher. Il éleva des chapelles provisoires dans ses catéchuménats; En Juin 1930, il inaugura l'église de Dôi, termina pour Noël de la même année, celle de Thanh-Mac, et prépara les fondations de celle de Phu-Nghia, nouvelle chrétienté de 700 âmes. En 1937, la paroisse de Tinh-Lam avec ses 16 chrétientés, totalisant 1922 fidèles, tous néophytes, fut détachée de la paroisse de Vinh-Lôc. En 1938, cette dernière totalisait 9.117 fidèles, dispersés en 72 chrétientés et était administrée par M.Chabert aidé de six prêtres viêtnamiens et de catéchistes...

    Malgré tant d'occupations, chaque quinzaine, M.Chabert était fidèle à la rencontre fraternelle des missionnaires à l'évêché; c'était pour lui l' occasion d'échanger des nouvelles, principalement avec son ami, M.Jean-Marie Massard. Tous deux formaient l'agence "Cha-Mas" bien connue des confrères. Le 21 Juin 1928, M. Chabert célébra à Vinh-Lôc ses noces d'argent sacerdotales; en raison de sa riche expérience missionnaire, Mgr.Ramond lui demanda d'assurer la formation pastorale de M.Desongnis, et pour la même raison, en 1939, Mgr.Vandaele lui proposa de précher la retraite annuelle.

    En 1938, M. Chabert reçut mission de s'occuper de la région de la Haute Rivière Claire avec deux centres: Tuyên-Quang à une centaine de kms au nord de Hung-Hoa et Ha-Giang, proche de la frontière chinoise. En 1939, il laissa ce dernier poste à M.Savina. Durant son séjour dans ce vaste secteur, aidé par deux vicaires viêtnamiens et un catéchiste, il travailla à la création d'une vingtaine de chrétientés le long de la Rivière Claire composées principalement de viêtnamiens venus du delta et de quelques familles "Màn".

    Le 19 mars 1945, MM Chabert et Millot furent enfermés à la citadelle de Tuyên-Quang, avec les autres français. Le 1 avril 1945, jour de Pâques, tous deux furent brutalement battus par un officier japonais, puis exposés à la foule qui défila. On vit alors deux vieillards se détacher de cette foule et venir s'incliner devant eux. Gardés en résidence surveillée, tous deux furent dirigés sur Hanoï par les autorités viêtnminh, en septembre 1945. M. Chabert se rendit alors à Haïphong où il assura l'aumônerie de l'hospice tenu par les soeurs de St.Paul de Chartres. En 1948, il accompagna M.Depaulis en France où il arriva le 4 juin et prit son congé.

    Le 18 août 1949, il s'embarqua à Marseille pour le Tonkin. Arrivé à Hanoï, il accepta le poste de Lao-Kay où un avion le déposa le 17 octobre 1949..En mars 1950, la situation étant calme, il accueillit M. Charmot; en novembre 1950, Laokay passant aux mains des "viêtminh", M. Charmot regagna Hanoï, tandis que M. Chabert resta au milieu de ses chrétiens, mais il lui fut interdit de sortir de l'enclos de sa résidence. Le 3 octobre 1953, Laokay fut bombardée, la cure flamba, M. Chabert fut blessé à la poitrine. Les "viêtminh" acceptèrent de mettre à sa disposition un radeau de bambous pour descendre le Fleuve Rouge jusqu'à Yên-Bây, puis le voyage continua en sampan. Arrivés non loin du confluent du Fleuve Rouge et de la Rivière Noire, ses gardiens le firent descendre sur la berge, et lui indiquèrent vaguement la direction à prendre. Le 15 octobre 1953, M.Chabert atteignit Trung-Hà, avant-poste militaire à vingt kms de Sontay; conduit à Son-Tây, il retrouva Mgr. Mazé et plusieurs confrères. Dès le lendemain, il entra à la clinique St. Paul à Hanoï. Après cinq semaines de soins, il alla visiter son ancien district de Vinh-Lôc. Le 1er novembre 1953, il fêta à Hanoï, dans l'intimité, ses noces d'or sacerdotales.

    Les accords de Genève de 1954 firent passer le Nord Viêtnam sous l'autorité du "viêtminh". M. Chabert, les larmes aux yeux, demanda à Mgr. Mazé la permission de partir. Il arriva en France le 22 septembre 1954 et se retira à Beaugrand. En 1960, il reçut la visite de Mgr. Mazé , et d'autres confrères expulsés du Tonkin. Le 26 août 1962, une légère attaque de paralysie le laissa incapable de s'exprimer; ses idées devinrent de moins en moins cohérentes, sa mémoire se fit défaillante.

    Dans l'après midi du 2 décembre 1962, énervé parce qu'il avait cassé la poignée de sa porte, il ne pût rentrer immédiatement chez lui. Quand il y parvient, épuisé, il s'assit dans son fauteuil. Une demi-heure plus tard, c'est là que M.Pangaud le trouve mort. Ses obsèques eurent lieu le mardi 4 décembre 1962 à St.Jean la Bussière.

    Références bibliographiques

    AME 1903 p. 378. 1926 p. 153. CR 1903 p. 306. 1908 p. 170. 1912 p. 186. 1913 p. 203. 1914 p. 77. 1915 p. 96. 1916 p. 111. 1917 p. 86. 1918 p. 69. 1919 p. 71. 72. 1922 p. 94. 1923 p. 107. 1924 p. 85. 1925 p. 86. 92. 1926 p. 103. 1927 p. 97. 1928 p. 103. 1929 p. 136. 138. 322. 1930 p. 157. 158. 1931 p. 150. 1932 p. 183. 1933 p. 136. 1934 p. 131. 132. 1935 p. 129. 130. 1936 p. 125. 1937 p. 130. 1938 p. 132. 1939 p. 118. 119. 1940 p. 81. 1949 p. 185. 1950 p. 183. 184. 1951 p. 40. 45. 168. 172. 1952 p. 25. 1953 p. 30. 33. 1954 p. 34. 35. BME 1922 p. 574. 1928 p. 498. 1929 p. 440. 1930 p. 376. 496. 1931 p. 68. 1932 p. 136. 623. 1933 p. 61. 1935 p. 202. 440. 1936 p. 670. 1938 p. 622. 764. 1939 p. 59. 60. 137. 208. 511. 1940 p. 131. 501. 623. 625. 1941 p. 629. 1948 p. 91. 1949 p. 116. 526. 590. 652. 708. 709. 781. 1950 p. 126. 198. 338. 395. 690. 748sq. 1951 p. 60. 71. 305. 365. 490. 564. 634. 761. 1952 p. 112. 330. 1953 p. 40. 482. 706. 892. 911. 992. 993. 1954 p. 70. 71. 266. 353. 569. 1053. 1145. 1959 p. 279. EPI 1963 p. 278. 439. notice p.085. R.MEP n° 126 p. 47. ECM jan.fév. 1946 p. 27. MDA 1950 p. 190. 1951 p. 30. juil. 1952. 1953 p. 191. Missi. mars 1953. EC1 N° 463. 472. 487. 529. 545. 547. 564. 565. 653. 724.




    "
    • Numéro : 2729
    • Année : None