Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jean CHABAGNO

CHABAGNO Jean (1881 -1975)
Add this
    CHABAGNO Jean

    (1881 -1975)


    [2899] CHABAGNO Jean, est né le 10 décembre 1881 aux Aldudes, au diocèse de Bayonne (Pyrénées Atl.). Il était le second d'une famille qui compta six enfants : trois garçons et trois filles. C'est dans la maison familiale, où se rassemblaient les enfants du quartier, qu'il commença ses études primaires. Au début de 1891, il fut placé en pension chez M. Esprabens, instituteur à Saint Jean-Pied-de-Port. Jean, après avoir obtenu son certificat d'études, entra au Petit Séminaire de Larressore. Influencé par la lecture du livre du Père Dourisboure \Les Sauvages Bahnars", et encouragé par le Supérieur, le chanoine Abbadie, il pense à la vie missionnaire. Pour ne pas brusquer son père, qui aurait désirer le voir prêtre du diocèse, il entra au Grand Séminaire de Bayonne. Il y fit ses études de philosophie et reçut la tonsure le 14 juillet 1901. Cette même année, il fit son service militaire et à son retour il reparla à son père de son désir d'être missionnaire. Celui-ci accepta. Jean entra aux Missions Étrangères le 16 octobre 1903. Sous-diacre le 23 septembre 1905, diacre le 10 mars 1906, il est ordonné prêtre le 22 septembre. Ayant reçu sa destination pour la mission de Tokyo, il partit le 28 octobre 1906.

    Après un an passé à étudier la langue, il est nommé, en 1907, à Kanazawa. Puis en 1908, il fut chargé de la paroisse de Wakabacho, à Yokohama. Mobilisé en 1914, le Père Chabagno revint en France et fit la guerre en qualité d'infirmier. Démobilisé en février 1919, il est nommé professeur de dogme, le 30 juin, au Séminaire de la rue du Bac. Il poursuivit sa carrière professorale jusqu'en février 1933. À cette date, il devint représentant des Missions du Japon au Conseil central. Profondément attaché à son pays natal, à sa culture, à son histoire, à sa langue, il était correspondant à l'Académie Basque de Bilbao. Aux Basques qui montaient à Paris, il était de bon conseil pour leur faciliter la tâche et leur trouver du travail. Il donna des cours de langue basque et enfin il prit l'initiative d'une messe basque à la chapelle miraculeuse, le jour de la Toussaint. Après l'Assemblée générale de 1960, il se retira dans sa maison familiale Chotroensa, aux Aldudes. Ses forces déclinant, il demanda à être admis à la maison de Montbeton où il entra le 27 août 1969. En 1975, le 19 avril, il entrait dans la paix du Seigneur.



    Références biographiques

    AME 1907 p. 61. 1915-16 p. 93. 138. 1917 p. 223. 260. 1921 p. 121. 1922 p. 45. 1926-27 p. 337 (art). 1928 p. 41. 1930 p. 45. CR 1906 p. 275. 1908 p. 280. 1909 p. 14. 15. 1910 p. 11. 1911 p. 13. 1913 p. 15. 1915 p. 8. 1916 p. 7. 1919 p. 119. 1921 p. 137. 1922 p. 176. 1930 p. 263. 1933 p. 252. 1935 p. 262. 1940 p. 114. 1960 p. 3. 96. 1974-76 p. 261. BME 1922 p. 15. 89. 157. 161. photo p. 366. 1923 p. 113. 309. 455. 788. 1925 p. 443. 577. photo p. 616. 1927 p. 391. 454. 493 (art). photo p. 52. 1928 p. 254. 1930 p. 253. 1933 p. 394. 511. 1935 p. 215. 534. 583. 910. 1936 p. 226. 387. 1938 p. 281. 354. 1940 p. 68. 362. 642. 1949 p. 453. 1950 p. 5. 344. 585. 697. 1956 p. 807. 812. 1958 p. 783. 1959 p. 466. 758. 798. 1961 p. 321. R.MEP n°115 p. 46. La Croix 08/08/1953. EC1 N° 1. 32. 34. 36. 37. 62. 85. 88. 89. 96. 103. 128. 129. 132. 142. 147. 148. 189. 262. 280. 281. 289. 301. 303. 304. 305. 308. 314. 320. 327. 331. 332. 334. 345. 372. 375. 380. 411. 412. 419. 426. 448. 457. 469. 480. 485. 528. 563. 565. 603. 693. 768. NS 44P225. 46P300. 86/C2.


    "
    • Numéro : 2899
    • Année : None