Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Pierre Xavier CAZENAVE

[729]. CAZENAVE, Pierre-Xavier, originaire de Sendets (Basses-Pyrénées), naquit le 21 (é) ou 22 (m) avril 1834, fit ses études classiques à Bétharram et à Laressore, et passa une année au grand séminaire de Bayonne. Le 30 juillet 1855, il arriva au Séminaire des M.-E., fut ordonné prêtre le 29 mai 1858, et partit le 29 août suivant avec sa destination pour le Tonkin occidental. La persécution l'empêchant de se rendre dans cette mission, il resta à Hong-kong où il aida le procureur général Libois.
Add this
    [729]. CAZENAVE, Pierre-Xavier, originaire de Sendets (Basses-Pyrénées), naquit le 21 (é) ou 22 (m) avril 1834, fit ses études classiques à Bétharram et à Laressore, et passa une année au grand séminaire de Bayonne. Le 30 juillet 1855, il arriva au Séminaire des M.-E., fut ordonné prêtre le 29 mai 1858, et partit le 29 août suivant avec sa destination pour le Tonkin occidental. La persécution l'empêchant de se rendre dans cette mission, il resta à Hong-kong où il aida le procureur général Libois. En 1860, il devint aumônier de plusieurs hôpitaux installés sur des navires pour les soldats anglais de l'expédition de Chine. En 1861, il fut nommé vice-procureur (selon l'expression de l'époque) à Hong-kong. Envoyé en 1862 à la procure de Singapore, et en 1864 à celle de Chang-haï, il fut le premier titulaire de cette dernière maison.
    Rappelé à Paris en 1866, en qualité de directeur du Séminaire des M.-E., il fut reçu officiellement le 20 mai 1867. Professeur de dogme pendant trois ans, envoyé en province pour le service de la Société, durant le siège de Paris par les Allemands, il fut nommé procureur de la dépense le 9 septembre 1871, et de nouveau le 13 juillet 1874. Il passa à la procure des commissions lors des élections du 30 juin 1877, et y fut maintenu le 4 juillet 1880 ; ces dernières élections le nommèrent également assistant du supérieur du Séminaire pour l'extérieur. Il était depuis 1872 professeur de liturgie et conserva cette fonction. Il ne fut pas étranger à la création, en 1883, de l'Œuvre des Partants, dont le but est de fournir le trousseau des jeunes missionnaires des M.-E., et le prix de leur voyage de France au pays de leur destination.
    Cette même année, 6 juillet 1883, il fut élu procureur général de la Société à Rome. Il passa 29 ans dans ces fonctions, auxquelles s'adjoignirent celles de postulateur pour la Cause de nos martyrs béatifiés en 1900 et en 1909, et pour les Causes du Bx Vianney, du Vén. Moÿe, de Mgr de Montmorency-Laval, de la Vén. Em. de Rodat, et de plusieurs autres. En 1909, il reçut un assistant, M. Grosjean. Il mourut au Séminaire des M.-E. à Paris, le 29 septembre 1912. Ses qualités principales furent la modestie, la piété, et le dévouement au bien général de la Société des M.-E.
    Notes bio-bibliographiques. - C.-R., 1871, pp. 9, 11, 23 ; 1877, p. 47 ; 1880, p. 94 ; 1883, p. 112 ; 1885, pp. 136, 139 ; 1886, p. 146 ; 1888, p. 205 ; 1889, p. 240 ; 1892, p. 254 ; 1898, p. 264 ; 1900, pp. 253, 257 ; 1901, p. 273 ; 1904, p. 289 ; 1906, p. 272 ; 1907, p. 320 ; 1909, p. 253 ; 1910, pp. 294, 297 ; 1911, p. 270. - M. C., xxxiii, 1901, p. 601 ; xliv, 1912. Sa mort, p. 479. - Miss. Quinhon. Mém., 1904-05, p. 98 ; 1909, pp. 75, 86, 90, 122, 134. - Bull. rel., Bayonne, 1896, p. 2.
    Hist. gén. Soc. M.-E., Tab. alph. - La Rel. de Jésus, i, p. 569. - Un chev. apôt., p. 260. - An anecd. hist., p. 256.
    Notice nécrologique. - C.-R., 1912, p. 338.


    • Numéro : 729
    • Année : None