Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Bernard CAZABAN

CAZABAN Bernard (1873 -1924) [2598] CAZABAN Bernard, est né le 13 septembre 1873 à Bordères, dans le diocèse de Bayonne (Pyr. Atl.). Études secondaires au Petit Séminaire de Laressore. Il entra au Grand Séminaire de Bayonne en 1895, mais il rêvait déjà des missions lointaines : le 24 mars 1896, il entra au Séminaire des Missions Étrangères. Il fut ordonné prêtre le 23 juin 1901 et le 4 août suivant, il s'embarqua pour la mission du Setchoan oriental.
Add this
    CAZABAN Bernard

    (1873 -1924)


    [2598] CAZABAN Bernard, est né le 13 septembre 1873 à Bordères, dans le diocèse de Bayonne (Pyr. Atl.). Études secondaires au Petit Séminaire de Laressore. Il entra au Grand Séminaire de Bayonne en 1895, mais il rêvait déjà des missions lointaines : le 24 mars 1896, il entra au Séminaire des Missions Étrangères. Il fut ordonné prêtre le 23 juin 1901 et le 4 août suivant, il s'embarqua pour la mission du Setchoan oriental.

    Il arriva à Chungking le 22 novembre 1901. Mgr. Chouvellon l'envoya à Hotcheou chez le Père Giraux pour étudier la langue; selon l'usage de la mission, le Père Giraux le plaça dans une famille chrétienne pour apprendre la langue chinoise et se former aux us et coutumes du pays. Bientôt, il devint vicaire du Père Giraux, puis fut nommé professeur de philosophie au Grand Séminaire de Cha Pin Pa, mais il n'était pas à l'aise dans ce poste. Aussi, quelques mois plus tard, il fut nommé titulaire du district de Lantchouan. Il s'acquitta avec succès de ses responsabilités de curé très généreux envers les pauvres. Il fut très aimé de toute la population chrétienne et païenne. Il baptisa de nombreux catéchumènes. À son arrivée à Lantchouan, il n'avait trouvé qu'une chapelle avec des subsides de la mission; il l'a remplaça pour une belle et vaste église dédiée à l'Immaculée Conception. En 1914, il fut déclaré impropre au service militaire, mais Mgr. Chouvellon le nomma en charge du district de Sutin. En 1920, il revint à Lantchouan, et sauva plusieurs fois la ville de la ruine et de la destruction quand des bandes de brigands et de fumeurs d'opium rôdaient dans la campagne et stationnaient dans les environs de la ville. En 1923, il inaugura une maison de retraite pour des vieillards qui n'avaient aucun soutien de famille; la maison accueillit une trentaine de vieillards des deux sexes.

    En novembre 1923, il se rendit à Chungking. Là, il tomba gravement malade à la suite d'un fort refroidissement. Il entra à l'hôpital et reçut les derniers sacrements des mains de Mgr. Chouvellon. Il mourut le dimanche 27 janvier 1924 et fut inhumé au cimetière des missionnaires à Tseng Kia Gai, dans la banlieue de Chungking.



    Références bibliographiques

    AME 1901 p. 268. 1910 p. 263. 269. 1915-16 p. 150. 1924 p. 119. CR 1901 p. 278. 1904 p. 98. 1905 p. 65. 1908 p. 85. 1910 p. 89. 1912 p. 100. 1913 p. 106. 1915 p. 60. 61. 1924 p. 41. 164. 1931 p. 353. BME 1923 photo p. 33. 1924 p. 111. 195. 196. 1926 p. 496. 1953 p. 926. MC 1916 p. 389. EC1 N° 58.





    • Numéro : 2598
    • Année : None