Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jean Baptiste CASTANIER

CASTANIER Jean-Baptiste (1877-1943)
Add this
    CASTANIER Jean-Baptiste

    (1877-1943)


    [2468] CASTANIER Jean-Baptiste, naquit le 7 janvier 1877 à la Capelle-de-Fraisse, au diocèse de Saint Flour (Cantal). Il fit ses études secondaires au Petit Séminaire de Pléaux. Ayant demandé son admission aux Missions Étrangères, il y entra comme aspirant le 14 septembre 1894. Il fut tonsuré le 22 septembre 1895, minoré le 27 septembre 1896, puis, le 24 septembre 1898, il fut ordonné sous-diacre, diacre le 25 février suivant et prêtre le 23 septembre 1899. Destiné à la mission d'Osaka, il partit le 15 novembre 1899.

    Dès son arrivée, au début de l'année 1900, il fut envoyé à Kôchi pour apprendre la langue et s'initier au ministère sous la direction du Père Trintignac. En 1903, il est nommé curé de Maizuru, important port de mer donnant sur la mer du Japon. Puis en 1913, son évêque le rappela à Osaka et lui confia la paroisse de Uchi-Awaji-machi et, l'année suivante, celle de Tamatsukuri. Mais il ne fit qu'y passer : en effet, mobilisé en 1915, le Père Castanier dut repartir pour la France. Tout d'abord incorporé à la 13è section d'infirmiers, il fut affecté à un hôpital de contagieux gangrenés. En 1916, changement d'affectation : il partit à Salonique, au contrôle postal de l'Armée d'Orient, sous le commandement du Général Sarrail. En 1918, après une permission régulière, il est de nouveau infirmier dans un hôpital de la 13è section. Le 15 juin 1918, un planton vint lui signifier d'avoir à se rendre immédiatement au bureau du médecin-chef, qui lui annonça sa mise en disponibilité en tant qu'évêque d'Osaka. La Bulle de Rome n'arrivera que le 6 juillet. Le Père Castanier fut sacré évêque d'Osaka par Mgr. Lecoeur, évêque de Saint Flour, le 29 août, dans l'église d'Aurillac. Le nouvel évêque profita de son séjour en France et de son retour par l'Amérique pour collecter des fonds pour son diocèse. Sous l'épiscopat de Mgr. Castanier, le diocèse d'Osaka fut divisé à deux reprises : la première fois quand fut érigé le diocèse de Hiroshima, confié aux Pères jésuites, puis, une deuxième fois quand fut érigé le diocèse de Kyoto, confié aux Père de MaryKnoll. Au diocèse d'Osaka restaient trois provinces : Osaka, Kobé et Wakayama. Mgr. Castanier y créa pas moins de 12 nouveaux postes. Lors de son élévation à l'épiscopat, il n'y avait que trois prêtres japonais dans son diocèse : à sa mort, il y en avait 14, et, au Grand Séminaire interrégional de Tokyo, il y avait 28 grands séminaristes. Par ailleurs, de nombreuses congrégations, actives ou contemplatives, furent invitées à participer à la Mission de l'Église.

    En septembre 1940, comme tous les autres ordinaires du Japon, il fut invité à donner sa démission pour céder la place à un prêtre japonais. Le successeur de Mgr. Castanier fut le Père Taguchi. Le 9 février 1941, Mgr. Castanier, revêtu de ses insignes pontificaux, entra, précédé de tout son clergé et de Mgr. Taguchi, dans la cathédrale d'Osaka. Après le chant du \Veni Creator", il prit la parole et expliqua à la nombreuse assistance que la Société des Missions Étrangères était heureuse de voir réaliser un de ses buts : la formation de l'Église en pays de Mission. Puis il se dépouilla de ses insignes pontificaux et alla s'agenouiller aux pieds de son successeur pour lui promettre obéissance. Mgr. Taguchi le nomma de suite son vicaire délégué. Mgr. Castanier se retira au presbytère de Sumiyoshi en mars 1941. Le 27 janvier 1943, se sentant indisposé depuis un certain temps, il se résolut à consulter un médecin, qui diagnostiqua un érysipèle. En soi cela ne semblait d'une grande gravité. Mais des complications survinrent sous forme de phlegmon à la joue droite. Malgré les incisions répétées, le mal s'aggrava; Mgr. Castanier reçut le sacrement des malades et s'endormit dans la paix du Seigneur le 12 mars 1943. Il est inhumé dans le cimetière des Étrangers à Kobé.



    Références biographiques

    AME 1900 p. 59. 1905 p. 168 (art.). 1915-16 p. 77. 1917-18 p. 278. 1919 p. 44. 45. 1921 p. 183. 1924 p. 105 (lettre). 1925 p. 19. 1928 p. 28. 1930 p. 203. photo p. 202. 1933 p. 88. 281. 1934 p. 53-55. 111. 112. 1935 p. 33. 176. 1936 p. 132. 1937 p. 134. 1938 p. 132. 1939 p. 229. 1940 p. 93. CR 1899 p. 295. 1907 p. 32. 1908 p. 23. 1909 p. 29. 34. 1910 p. 29. 1911 p. 28. 1914 p. 10. 1916 p. 24. 1918 p. VI. 10. 11. 1919 p. 12. 16. 1920 p. 8-12. 139. 140. 1921 p. 9-16. 25. 1922 p. 11. 12. 200-202. 243. 244. 1923 p. 10-15. 220. 221. 1924 p. 8-14. 1925 p. 5. 13-19. 1926 p. 11-17. 1927 p. 7-13. 163. 172. 1928 p. 13-19. 210. 1929 p. 2. 18. 20. 21-27. 1930 p. 18-26. 244. 1931 p. 20-28. 1932 p. 24-33. 320. 338. 339. 363-365. 373. 381. 384. 385. 1933 p. 5. 14-22. 343. 1934 p. 17-25. 1935 p. 15-22. 345. 346. 1936 p. 15-23. 301. 1937 p. 17-25. 1938 p. 16-22. 1939 p. 15-21. 277. 278. 1940 p. 4-13. 1941 p. 166 (démis.). 1947 p. 1. 141 (notice). 1948 p. 4. 7. BME 1922 p. 24. photo p. 17. 1923 p. 728. 1924 p. 725. 795. 1925 p. 769. photo p. 63. 1926 p. 126. 192. 1927 p. 178. 1928 p. 158. 626. photo p. 160. 1929 p. 359. 1930 p. 367. photo p. 748. 1931 p. 53. 812. 813. photo p. 868. 1932 p. 444. 845. 927. 1933 p. 40. 921. 1934 p. 775. photo p. 815. 1935 p. 579. 714. 1940 p. 35. 189. 1941 p. 166. 320. 1949 p. 32. 1951 p. 112. 1953 p. 380. 1955 p. 236. 1956 p. 261. 1957 p. 45. 536. 1958 p. 354. 1961 p. 375. EC1 N° 46. 97. 98. 99. 101. 200. 202. 204. 433. 434. 435.





    "
    • Numéro : 2468
    • Année : None