Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jean Baptiste Camille CASTANIÉ

CASTANIE Camille (1865-1933) INDE
Add this
    CASTANIE Camille (1865-1933)
    INDE


    [1898] CASTANIE Camille, Jean-Baptiste, naquit à Godinhac, au hameau de Bessoles, dans le diocèse de Rodez (Aveyron). Il fit ses études primaires à Godinhac, et ses études secondaires au Collège de Camonil, à Rodez. De là, il passa en 1883 au Petit Séminaire St Pierre. Au début de l'année 1885, il fit connaître à ses parents sont désir d'entrer aux Missions Étrangères. Mais, connaissant la peine qu'il causerait à ses parents, il ne prit la décision d'entrer au Séminaire des Missions Étrangères que le 8 septembre 1887. Une forte fièvre typhoïde le mit aux portes du tombeau. Il reconnut là la main de la Providence. Il écrivit à sa famille : \Je suis content et heureux, car c'est bien le Bon Dieu qui m'a conduit aux Missions. Je sais maintenant que vos coeurs généreux et chrétiens ont donné entièrement à Dieu leur cher Camille. Je vous remercie, ô mon Dieu, de m'avoir donné de tels parents."

    Ordonné prêtre le 24 juin 1890, il partit le 15 octobre suivant pour la mission de Coïmbatore, où il arriva en décembre. Les premières années de sa vie missionnaire se passèrent à Attocodou, Ericambodi et la paroisse Ste Marie d'Ootacamund, aux Nilgiris. Après quelques années d'une solide formation apostolique, il fut appelé à diriger l'importante paroisse de Pallapalayam, près de Coïmbatore, où il passa une vingtaine d'années. La jeunesse surtout fut le principal objet de son zèle; aussi, préparait-il avec soin les enfants à la confession et à la communion. Convaincu de la nécessité de la prière pour atteindre son but, il établit la Confrérie de l'Apostolat de la Prière, et réussit à faire de Pallapalayam la meilleure paroisse du diocèse, avec une pratique religieuse très consolante.

    Jusqu'ici, le Père Castanie jouissait d'une bonne santé, mais au début de 1932, il sentit ses forces diminuer et fut contraint d'aller se reposer quelques temps au Sanatorium St Théodore à Wellington. Malheureusement, l'altitude ne convint pas à son coeur malade et il dut redescendre à l'évêché de Coïmbatore. Il aurait bien voulu aller finir ses jours à Pallapalayam, mais éprouvant une grande fatigue, il se prépara à la mort, reçut les derniers sacrements et le 20 septembre 1933, rendit son âme à Dieu.

    Les funérailles eurent lieu le lendemain. De nombreux prêtres européens et indiens, les enfants des pensionnats et orphelinats, ainsi qu'une foule considérable de chrétiens accompagnèrent le Père Castanie au cimetière de Coïmbatore.

    Références bibliographiques

    AME 1891 p. 292. 1933 p. 290. CR 1890 p. 219. 1894 p. 295. 296. 1895 p. 324. 1900 p. 237. 1904 p. 270. 271. 1910 p. 278. 1915 p. 253. 1922 p. 152. 1924 p. 130. 1932 p. 279. 281. 282. 1933 p. 256. 382. 1934 p. 214. 246. BME 1929 photo p. 80. 1932 p. 638. 884. 965. 1933 p. 81. 234. 393. 805. 878. EC1 N° 275.

    "
    • Numéro : 1898
    • Année : None